Leksand - Dynamo Moscou (5 janvier 1999)

 

Play-offs de l'EHL 1998/99, match aller.

Finaliste des deux premières éditions de l'EHL, premier de sa poule avec la plus large avance, le Dynamo Moscou est le favori logique de ce premier tour. En plus, il y a un précédent favorable puisque les bleu et blanc ont gagné 4-2 en amical ici même à Leksand en août dernier. Mais la date de ce match pose problème. La finale du Mondial junior (Russie-Canada) a lieu ce même soir à Winnipeg avec deux habituels titulaires du Dynamo, le centre de quatrième ligne Chubarov et l'ailier de première ligne Afinogenov. Sans compter Nikolai Antropov qui a terminé sixième de la compétition hier avec le Kazakhstan. Certes, Leksand a aussi deux internationaux juniors, Niklas Persson et David Ytfeldt, mais leur rôle semble moins important.

Pour pallier ces absences, le Dynamo s'est tourné vers le Lada Togliatti en se faisant prêter trois joueurs. Ceux-ci ont dû abréger leurs vacances puisque le championnat russe est en trêve d'un mois. Le jeune Yuri Butsayev, intégré depuis quatre jours, a vu là une belle opportunité de jouer l'EHL. Les deux autres volontaires sont des Moscovites (Stanislav Romanov et Dmitry Subbotin) qui ont ainsi eu l'opportunité de passer le Nouvel An avec leurs familles. C'est aussi pourquoi ils ont aussi joué les deux matches amicaux de préparation contre le CSKA (3-2 et 6-1), se préparant avec leur nouvelle équipe en inscrivant trois buts à eux deux. Les trois renforts ont fait le voyage en Suède car les Russes prévoient d'aligner 20 joueurs de champ comme ils en ont le droit dans ces phases finales (contre 18 en poule). Mais une demi-heure avant le match, le président de la fédération russe Aleksandr Steblin appelle de Moscou et prévient que les trois joueurs de Togliatti ne sont pas éligibles. Les démarches n'ont pas été entreprises à temps avant la date limite du 15 décembre.

Le Dynamo est frustré, mais son entraîneur Zinetula Bilyaletdinov veut quand même maintenir un rythme de jeu à quatre lignes offensives, en faisant jouer le défenseur Orekhovsky à l'attaque. Les visiteurs dominent nettement la première période. Valeri Belov manque toutefois une cage ouverte. Lev Berdichevsky envoie pour sa part le palet au fond, mais trois secondes après le coup de sifflet de l'arbitre qui a arrêté le jeu. Mais sur la présence suivante, Aleksei Kalyuzhny intercepte une passe suédoise et lance au but Aleksandr Kharitonov qui démontre ses qualités techniques en face-à-face avec le gardien.

Les Suédois ressortent du vestiaire en étant bien plus actifs. Ils accélèrent le jeu et égalisent logiquement quand Jan Huokko tire en utilisant son vis-à-vis Zolotov comme écran. Le gardien Ildar Mukhometov n'a pas vu partir le palet. Mais il sauve son équipe à plusieurs reprises en fin de deuxième période quand les attaques de Leksand se font plus pressantes.

Chaque équipe a donc eu son tiers-temps, et il reste vingt minutes. Le Dynamo semble avoir l'avantage. Kharitonov - qui sera élu joueur du match - sert parfaitement Berdichevsky à 2 contre 1, mais celui-ci manque de sang-froid dans le dernier geste. Il ne manque que quelques centimètres aux tirs de Kuvaldin (le palet s'arrête sur sa ligne) et de Kalyuzhny (sur le poteau). Leksand ne se contente pas de subir et se procure des contre-attaques bien menées. Et à six minutes de la fin, le match bascule en faveur des Suédois, sur une conclusion de Stefan Hellkvist dans l'enclave. Un but qui vaut de l'or dans cette formule de compétition. Leksand mène une manche à zéro.

Commentaires d'après-match

Tomas Jonsson (entraîneur-adjoint de Leksand) : "Je pense que le Dynamo sera plus actif dans sa patinoire. Nous devons nous préparer à ce qu'ils fassent beaucoup plus de forechecking et à ce qu'ils utilisent largement les longues passes auxquelles nous nous étions préparés avant ce match-ci. Nous devrons serrer le milieu de la patinoire pour qu'ils n'aient pas d'espace pour ces longues passes. Nous devrons être tout le temps du bon côté. Et Johan Hedberg devra être aussi bon que d'habitude et qu'aujourd'hui. Il faut avoir un gardien vraiment bon pour aller loin dans ce tournoi."

 

Leksands IF - Dynamo Moscou 2-1 (0-1, 1-0, 1-0)
Mardi 5 janvier 1999 à 15h00 au Leksands isstadion. 2501 spectateurs.
Arbitre : Rami Savolainen (FIN).
Pénalités : Leksand 20' (8'+10', 0', 2'), Dynamo Moscou 10' (6', 2', 2').
Tirs : Leksand 21 (4, 11, 6), Dynamo Moscou 22 (11, 2, 9).

Évolution du score :
0-1 à 10'15" : Kharitonov assisté de Kalyuzhny
1-1 à 27'07" : Huokko assisté de Karlsson
2-1 à 54'04" : Hellkvist assisté de Carlsson et Nielsen
 

Leksand

Attaquants :
Stefan Hellkvist (2') - Anders Carlsson - Henrik Eriksson
Jens Nielsen (4'+10') - Andreas Karlsson - Niklas Eriksson
Mikael Karlberg - Per-Erik Eklund (2') - Anders Lönn (2')
Torgny Löwgren, Tobias Kock

Défenseurs :
Hans Lodin - Jan Huokko
Niklas Nordqvist - Stefan Bergqvist
Magnus Svensson - Torbjörn Johansson
Daniel Larsson

Gardien :
Johan Hedberg

Remplaçant : Bengt Höglund (G). Absents : Niklas Persson et David Ytfeldt (Mondial junior).

Dynamo Moscou

Attaquants :
Sergei Petrenko (C) - Aleksandr Prokopiev - Aleksandr Kuvaldin
Valeri Belov (A) - Valery Chyorny - Mikhaïl Ivanov (2')
Aleksandr Kharitonov - Aleksei Kalyuzhny - Lev Berdichevsky
Denis Kartsev

Défenseurs :
Andrei Markov - Aleksandr Khavanov
Aleksei Troshchinsky (A) - Aleksandr Zhurik (2')
Oleg Orekhovsky (2') - Vitali Proshkin (2')
Roman Zolotov (2')

Gardien :
Ildar Mukhometov [sorti de 59'39" à 59'53"]

Remplaçant : Aleksei Egorov (G). Absents : Ruslan Batyrshin (blessé), Maksim Afinogenov, Artyom Chubarov et Nikolai Antropov (Mondial junior).

 

Retour à l'EHL