République Tchèque - Suède (10 mai 1999)

 

Championnats du monde 1999, deuxième tour, groupe F.

Ce matin encore, les Tchèques se pensaient presque éliminés. Il risquait de leur falloir un miracle pour se qualifier : battre avec quatre buts d'écart la Suède, la meilleure défense du tournoi. Autant dire une mission quasi-impossible. Et puis, dans l'après-midi, leurs cousins slovaques leur ont donné un joli coup de main en tenant en échec la Russie, à qui les demi-finales tendaient pourtant les bras. Tout devient plus simple pour la République tchèque : non seulement une "simple" victoire la qualifie, mais elle lui offrirait même la première place de la poule.

Encore faut-il gagner contre la Tre Kronor, ce qui n'a rien d'évident. Michael Nylander et ses coéquipiers démontrent en effet toute leur qualité technique dès le début du match. Leurs entrées de zone sont nettes, leur collectif est bien léché, et leurs passes aveugles, toujours reprises, ajoutent même une pointe d'insolence. Le palet circule vite et les Tchèques sont contraints de patiner à sa poursuite, toujours en retard. Ils prennent donc trois pénalités dans les cinq premières minutes. Mais la créativité suédoise ne se traduit pas en efficacité.

Les Tchèques trouvent les ressources et prennent confiance. Ils ne se contentent plus de timides contre-attaques et se lancent dans un hockey de mouvement tourné vers l'offensive. Ils redoublent d'efforts dans leur patinage, ils travaillent et ils bousculent les Suédois physiquement. Et voilà que la mécanique scandinave se dérègle là où on ne l'attend pas : le gardien Tommy Salo, meilleur joueur de son équipe depuis le début de la compétition, précipite et rate sa relance en situation de 3 contre 4. Martin Prochazka arrive à contrer le palet et ainsi à ouvrir le score peu avant la mi-match. Cinq minutes plus tard, sur une contre-attaque lancée par Frantisek Kucera depuis sa zone, Újcík déborde la défense et double la mise d'un tir précis dans le haut du filet.

C'est ensuite le gardien tchèque Milan Hnilicka qui s'illustre, fermement cramponné à sa nouvelle place de titulaire. Il préserve son blanchissage, mÍme à 5 contre 6 en fin de match. Ce résultat rebat les cartes du championnat, jusqu'ici imprégné de la maîtrise collective suédoise. La roue peut vite tourner : les Russes, qui avaient si bien commencé, sont piteusement éliminés et termineront sans médaille aux Mondiaux pour la sixième année consécutive, à un an d'organiser la compétition...

Désignés joueurs du match : Milan Hnilicka pour la République Tchèque et Michael Nylander pour la Suède.

Marc Branchu

Commentaires d'après-match

Ivan Hlinka (entraîneur de la République Tchèque) : "C'est un soulagement de savoir que Suédois et Finlandais, qui avaient presque programmé leur grand combat final, s'expliqueront entre eux en demi-finales, alors que nous devrons affronter le Canada. Nous nous retrouvons dans le meilleur scénario possible, même si les Canadiens seront des adversaires redoutables par leur combativité et leur cohésion."

 

République Tchèque - Suède 2-0 (0-0, 2-0, 0-0)
Lundi 10 mai 1999 à 20h00 au Jordal Amfi d'Oslo. 4415 spectateurs.
Arbitrage de Stéphane Auger (CAN) assistés de Vyacheslav Bulanov (RUS) et Andrei Vasko (BLR).
Pénalités : République Tchèque 20' (10', 8', 2') ; Suède 16' (4', 8', 4').
Tirs : République Tchèque 20 (6, 7, 7) ; Suède 18 (6, 6, 6).

Évolution du score :
1-0 à 28'01" : M. Prochazka (sup. num.)
2-0 à 33'12" : Ujcik assisté de Kucera
 

République Tchèque

Attaquants :
David Moravec (2') - Pavel Patera (C, 2') - Martin Prochazka
Viktor Ujcik (+1) - David Vyborny (+1) - Jan Hlavac (+1)
Radek Dvorák - Petr Sykora (4') - Martin Rucinsky (A)
Jan Caloun (2') - Roman Simicek - Tomas Vlasak (2')
Roman Meluzin

Défenseurs :
Frantisek Kaberle - Libor Prochazka (2')
Frantisek Kucera (A, +1, 2') - Jiri Vykoukal (+1, 2')
Pavel Kubina - Jaroslav Spacek (2')
Ladislav Benysek

Gardien :
Milan Hnilicka

Remplaçant : Roman Cechmanek (G). Non alignés : Martin Prusek (G), Tomas Kucharcik.

Suède

Attaquants :
Samuel Påhlsson - Nichlas Falk (C) - Markus Näslund
Michael Nylander (2') - Jörgen Jönsson (A, -1, 4') - Daniel Alfredsson
Jesper Mattsson (-1, 2') - Jan Larsson (A) - Ove Molin
Daniel Sedin - Henrik Sedin (2') - Peter Nordström (-1)

Défenseurs :
Anders Eriksson (-1) - Thomas Johansson
Kim Johnsson (2') - Christer Olsson (-1, 2')
Hans Jonsson (2') - Pär Djoos
Jan Huokko

Gardien :
Tommy Salo [sorti à 58'41"]

Remplaçant : Petter Rönnqvist (G). Non alignés : Johan Hedberg (G), Niklas Sundström (dos).

 

Les championnats du monde 1999