Yerres/Viry - ACBB (20 janvier 2002)

 

Match comptant pour la phase finale (zone ouest) du championnat de division 3 2001/2002

Début de match tonitruant pour les Tigres Rouges qui ouvrent la marque à la deuxième minute par Dessoliers. Beaucoup de mobilité et de bons placements pour les joueurs de Yerres qui ferment bien leur zone défensive et profitent des ouvertures entre les lignes adverses. Les deux équipes rivalisent de rapidité entre les actions offensives et les redescentes défensives. L'ACBB parvient à égaliser sur un breakaway d'Olivier Raby, qui, profitant d'un palet perdu s'échappe et va marquer alors que son équipe est en infériorité numérique. Accélération du jeu qui se durcit au deuxième tiers. Les deux équipes dominent tour à tour en zone offensive et marquent chacune leur tour, Yerres prenant à chaque fois l'avantage au score. Beaucoup d'abnégation de la part des défenseurs qui aident leur gardien à faire face aux nombreux tirs qui fusent de chaque coté de la glace.

Le troisième tiers est du même acabit que les précédents avec un jeu fluide et rapide pour les deux équipes, beaucoup de contacts et, à souligner, peu de pénalités. Eric Lamoureux égalise dès la reprise, ce qui relance le match. Chacune des deux équipes veut la victoire et le suspense durera jusqu'au retentissement de la trompe. A deux minutes de la fin du match, deux joueurs de Yerres s'échappent et se retrouvent seuls face au gardien de Boulogne-Billancourt qui ne peut rien faire. ACBB égalisera à quatre partout juste après le coup de trompe final et le but n'est pas validé.

Bravo aux deux équipes pour ce match superbe et très disputé, sans aucun temps mort, et avec beaucoup de "fair-play", contrairement aux matchs précédents entre ces deux formations. A noter toutefois les dix minutes de pénalité pour méconduite sans lesquelles un match de Yerres ne serait plus un match de Yerres !

Compte-rendu signé Caroline Gauthier

 

Commentaires d'après-match (au micro de Filospectre) :

Eric Lamoureux (Meudon) : "Il faut rendre crédit à l'équipe de Yerres qui a bien joué défensivement. On n'a peut-être pas été suffisamment agressifs au début du match, et on a par la suite manqué des occasions qui auraient pu faire basculer la rencontre. C'est le hockey, ils méritaient de gagner."

Jean-Pierre Benon (entraîneur de Viry) : "Les matches entre Boulogne et Viry/Yerres sont toujours très tendus. Il y a des animosités qui existent depuis quelque temps. J'ai essayé de calmer les joueurs et de faire en sorte que ça reste du hockey sur glace. On a mis une place une trappe défensive, on attendait le palet, on les laissait venir à nous pour voir ce qu'ils allaient faire, et on remettait systématiquement le palet dans le fond pour aérer le jeu et voir ce qu'on pouvait faire après."

Mathieu Dessoliers (auteur du but décisif de Viry) : "Les prisons ont toujours été un petit peu notre problème, on a tendance à en prendre beaucoup. Ces derniers temps, on est arrivé à gérer parce qu'on a essayé de plus y penser. On a vu qu'à partir du moment où on en a moins pris, on a mieux tenu le match, on s'est fait moins de frayeurs et, à la fin, ça s'est débloqué pour nous. Maintenant qu'on a battu les premiers, il ne nous reste plus qu'à battre tout le monde et on a une chance de terminer dans les deux premiers et d'accéder au carré final."

 

Yerres/Viry - ACBB 4-3 (1-1, 2-1, 1-1)

Patinoire de Viry-Châtillon.

Evolution du score :

1-0 à 01'25" : Dessoliers assisté de Pierre.

1-1 à 12'53" : O. Raby (inf. num.).

2-1 à 23'41" : Pierre assisté de Lenfant et Gragnon.

2-2 à 27'35" : Astic assisté de Peret.

3-2 à 28'27" : O. Roujon assisté de Pierre et Eeckoudt (double sup. num.)

3-3 à 40'58" : Lamoureux.

4-3 à 57'57" : Dessoliers.

Pénalités : ACBB, 12'53", Lamoureux (crosse haute) ; Yerres, 25'30", Lenfant (charge incorrecte) ; ACBB, 28'07", Syrigos (rudesse, 5') ; Yerres, 28'07", Floch (rudesse, 5') ; ACBB, X. Raby (faire trébucher, 2'+2') ; Yerres, 31'13", Jeannette (retenir) ; Yerres, 33'56", O. Roujon (cinglage) ; ACBB, 35'05", O. Raby (faire trébucher) ; ACBB, 51'31", Syrigos (méconduite, 10') ; Yerres, 51'31", Eeckoudt (méconduite, 10').

 

 

Retour au Championnat de France de division 3