Croatie - Estonie (20 avril 2003)

 

Dernière journée des championnats du monde 2003 de division I, groupe B.

Du baume au cur

On prit un certain plaisir à suivre ce drôle de match. Un match pour du beurre puisque, quelque soit le résultat, les deux équipes resteront à leur place, la Croatie rejoindra la division II, pendant que l'Estonie se maintiendra en division I. Appliqués et enthousiastes, les Croates ont récompensé leur public face à des Estoniens, un peu démobilisés certes, mais jamais découragés.

Les splendides sourires sur les visages des jolies "djevojka" en disaient long sur le plaisir de la foule du "Dom Sportova", qui encouragea ses joueurs tout au long du dernier tiers par un saisissant chant patriotique. La patinoire s'étant alors transformée en un kop-chur de cinq mille Croates. C'est sous cette impressionnante clameur que les "crven" ont assis leur victoire devant des Estoniens revenus dans la partie au cours du deuxième vingt.

Pendant la première période, l'Estonie, malgré sa supériorité technique et sa domination, a paru sans conviction. Au contraire, les Croates mettaient tout leur cur sur les contres qu'ils s'offraient régulièrement. Le junior Tomislav Grozaj ouvrit le score sur l'un d'eux (1-0 à 5'41). Indécis dans leur choix de jouer ou non un vrai-faux match amical, les Estoniens ne défendaient pas avec détermination. Ils étaient en retard sur la vigueur croate et commettaient des fautes dont deux consécutives faisaient jouer les Croates en double supériorité. Les joueurs locaux ne laissèrent pas passer l'aubaine. Veljko Zibret doublait la marque dans un délire envoûtant (2-0 à 11'07). C'est sur un nouveau contre, face à des Estoniens indolent, que Damir Gojanovic créait un avantage plus conséquent pour son équipe (3-0 à 16'52). Les Estoniens n'appréciaient pas la plaisanterie. Désormais, ils jouaient plus sérieusement. Cependant, ils ne parvenaient pas à venir à bout du courage croate alors même qu'ils ont joué, deux fois, en supériorité numérique dans cette fin de première période.

Pendant le repos, le coach estonien a repositionné et motivé ses troupes. Cela se traduit aussitôt au tableau de marque. Konosev réduit le score (3-1 à 20'54). Puis, à force de labeur, Salagin fait de même (3-2 à 32'16). Toutefois, un nouveau coup d'éclat croate remet les joueurs locaux à l'abri d'une égalisation. Jacmenjak enfile le quatrième but croate (4-2 à 34'07). Plus rien ne sera marqué entre une équipe croate résistante et une formation estonienne sans base solide.

C'est à la reprise du dernier tiers qu'interviendra le couplet patriotique. Sous ce chant fédérateur, plus révolutionnaire que festif, les joueurs croates vont marquer trois buts consécutifs. Roman Pokos, inscrira le dernier du trio (7-2 à 50'54). Il n'y a plus de match même si l'Estonie, jamais découragée, se rapprochera à deux longueurs grâce à des buts d'Agnevstsikov et d'Ossipenkov (7-5 à 58'55). Ce soir, l'Estonie s'est fait surprendre par la hardiesse croate, faute d'avoir les idées claires sur son objectif de la soirée. Et, dans des conditions de démotivation, il était impossible aux Estoniens de triompher des Croates plus accrocheurs au fur et à mesure que la victoire leur semblait possible, soutenus par quelques fervents partisans dont l'hymne a été repris en boucle par toute la patinoire pendant tout le dernier tiers, jusqu'aux discours officiels et remises des médailles qui suivaient la rencontre.

Compte-rendu signé Thierry Frechon

 

 

Croatie - Estonie 7-5 (3-0, 1-2, 3-3)

Dimanche 20 avril 2003 à 20h00 à Ledena Dvorana Doma Sportova de Zagreb. 5000 spectateurs

Arbitrage de M. Ryhed assisté de MM. Neubert et Garsjo.

Pénalités : Croatie 39' (4', 2', 8'+5'+20'), Estonie 51' (4', 2', 10'+5'+10'+20').

Tirs : Croatie 19 (6, 5, 8), Estonie 43 (15, 14, 14).

Évolution du score :

1-0 à 05'41" : Grozaj assisté de Lovrencic et Ciganovic

2-0 à 11'07" : Zibret assisté de Jacmenjak et Ciganovic (double sup. num.)

3-0 à 16'52" : Gojanovic assisté de Svigir et Smojver

3-1 à 20'54" : Konosev assisté de Valiullin

3-2 à 32'16" : Salagin assisté de Zorin

4-2 à 34'07" : Jacmenjak assisté de Plahutar

5-2 à 42'57" : Ciganovic assisté de Gojanovic

6-2 à 50'25" : Plahutar assisté de Ciganovic et Gojanovic

7-2 à 50'54" : Pokos assisté de Ciganovic

7-3 à 52'36" : Ivanov assisté de Lahesalu (inf. num.)

7-4 à 57'07" : Agnevstsikov assisté de Kozlov et Ossipenkov

7-5 à 58'55" : Ossipenkov assisté de Agnevstsikov

 

Croatie

Gardien : Vanja Belic.

Défenseurs : Igor Jacmenjak - Sasa Belic ; Ivan Glavota - Ivan Spajic ; Luka Novosel - Marko Ljubic.

Attaquants : Damir Gojanovic - Kresimir Svigir - Oliver Ciganovic ; Daniel Plahutar - Roman Pokos - Veljko Zibret ; Mazen Kire - Tomislav Grozaj - Gordan Smojver.

Remplaçants : Dragutin Ljubic (G), Marko Lovrencic et Matija Kopajtic. Absents : Sinisa Martinovic (troisième gardien), Dalibor Kuznar, Marko Sertic et Mato Mladenovic (suspendus).

Estonie

Gardien : Aleksei Terentjev.

Défenseurs : Aleksandr Agnevstsikov - Roman Potsinok ; Lauri Lahesalu - Jevgeni Salagin ; Kaupo Kaljuste - Aleksei Sustov.

Attaquants : Maksim Ivanov - Eduard Valiullin - Andrei Makrov ; Igor Ossipenkov - Mikhail Kozlov - Andrei Griskun ; Deniss Konosev - Aleksei Filippov - Dmitri Raskidajev.

Remplaçants : Andrei Sestakov (G), Kiril Kolpakov, Andrei Zorin et Rainer Palu. Absents : Toivo Suursoo et Aleksandr Petrov (blessés).

 

 

Retour aux championnats du monde