Lada Togliatti - Avangard Omsk (27 mars 2004)

 

Demi-finale de la Superliga russe, deuxième manche.

Après avoir déjà dépassé la dizaine de blanchissages en une moitié de saison, le gardien tchèque Jirí Trvaj a passé aujourd'hui une très mauvaise soirée, remplacé dès la fin du premier tiers-temps (à 0-3) par Vassili Koshechkin, qui a ainsi eu l'occasion de faire enfin ses preuves... Mais ce n'était pas le bon jour pour cela, et il a connu le même tarif.

Après sa victoire tactique d'hier, l'Avangard a fait étalage de tout son potentiel de contre-attaque, avec des individualités rapides capables de tout, comme le redoutable Krivokrasov ou encore Prokopiev qui s'amuse de toute la défense adverse. Le Lada Togliatti a poussé comme jamais, il a tenté quarante tirs, mais il n'en a pas mis un seul à un Maksim Sokolov en forme internationale, pris à son propre piège. Dans le rôle de l'arroseur arrosé, Piotr Vorobiev, dont l'immense frustration ce soir compense celle qu'ont connu nombre de ses collègues en l'affrontant.

Il peut ruminer l'erreur de positionnement défensif de Vladimir Malenkikh qui a permis à l'attaquant ukrainien Vitali Semenchenko de se présenter seul devant Trvaj, et à Konstantin Baranov de transformer le rebond pour le premier but. Il peut se lamenter des deux buts coup sur coup de Krivokrasov et Prokopiev. Il peut réfléchir aux changements effectués avant la deuxième période. Outre le gardien, il a aligné un Grigorenko très motivé avec ses ex-partenaires de la saison passée, Buturlin et Boïkov. Ils ont fini par retrouver leur cohésion mais l'homme dont la carrière a failli s'achever au volant d'une BMW n'a réussi à marquer... qu'alors que l'arbitre avait déjà sifflé.

Une seule chose peut consoler les joueurs de Togliatti, c'est que leur public, fidèle parmi les fidèles puisqu'il accepte déjà de payer pour voir le jeu soporifique de Vorobiev, a continué à les encourager dans les moments difficiles, ce qui rend le score final encore plus rude à avaler. Car c'étaient presque des cris de désespoir que poussaient les supporters du Lada.

Le béton armé de Togliatti, infranchissable au tour précédent pour Yarosavl, ne s'est pas seulement effrité, il s'est fissuré, presque bon pour la démolition. Le Lada se prépare au pire à Omsk.

 

Commentaire d'après-match

Piotr Vorobiev (entraîneur de Togliatti) : "C'est la première fois de ma carrière que je subis une défaite aussi sévère. Certains joueurs ont déjà terminé leur saison mentalement. Ils pensent apparemment qu'ils ont déjà accompli leur contrat. Mais cela ne leur donne pas le droit de jouer d'une façon aussi obscène devant leurs supporters. Il faudra réfléchir sérieusement pour trouver des réserves avant de partir à Omsk. Seul le troisième but peut être imputé à Trvaj, mais il est souhaitable de le préserver, c'est pourquoi je l'ai sorti. Il y a un autre problème, la paire défensive Malenkikh-Kondratiev, sur laquelle compte la sélection nationale. Elle nous a valu quatre buts aujourd'hui."

 

Lada Togliatti - Avangard Omsk 0-6 (0-3, 0-0, 0-3)

Samedi 27 mars 2004 à 17h00 au palais des sports Volgar. 2900 spectateurs (guichets fermés).

Arbitrage de M. Polyakov (Moscou).

Pénalités : Togliatti 8', Omsk 14'.

Tirs : Togliatti 40 (16, 12, 12), Omsk 22 (10, 4, 8).

Évolution du score :

0-1 à 10'35" : Baranov assisté de Semenchenko

0-2 à 15'54" : Krivokrasov assisté de Subbotin et Kuryanov

0-3 à 17'02" : Prokopiev assisté de Sushinsky et Zatonsky

0-4 à 40'34" : Bednar assisté de Patera

0-5 à 57'35" : Semenchenko assisté de Baranov et Tverdovsky

0-6 à 59'59" : Krivokrasov assisté de Panov et Subbotin

 

Lada Togliatti

Gardien : Jirí Trvaj (TCH) puis Vassili Koshechkin à 20'00".

Défenseurs : Ladislav Cierny (SVK) - Mikhaïl Balandin ; Maksim Kondratiev - Vladimir Malenkikh ; Aleksandr Titov - Maksim Semenov (KAZ) ; Dima Vorobiev - Filip Metlyuk.

Attaquants : Aleksandr Buturlin - Yuri Butsaïev - Aleksandr Boïkov (c) ; Mikhaïl Sevostianov - Sergueï Sevostianov - Igor Grigorenko ; Anatoli Ustyugov - Aleksandr Skugarev - Oleg Belkin ; Ruslan Bernikov - Aleksandr Nesterov - Ilia Vorobiev.

Avangard Omsk

Gardien : Maksim Sokolov.

Défenseurs : Yuri Panov - Dmitri Ryabykin ; Oleg Tverdovsky (c) - Igor Nikitin (KAZ) ; Vladimir Antipin (KAZ) - Oleg Orekhovsky.

Attaquants : Maksim Sushinsky - Aleksandr Prokopiev - Dmitri Zatonsky ; Tomá Vlasák (TCH) - Pavel Patera (TCH) - Jaroslav Bednar (TCH) ; Sergueï Krivokrasov - Anton Kurianov - Dmitri Subbotin ; Konstantin Baranov - Evgueni Khatseï - Vitali Semenenko (UKR).

 

Retour au championnat de Russie