Finlande - République Tchèque (11 novembre 2004)

 

Match comptant pour le tournoi Karjala 2004.

La Coupe Karjala cuvée 2004 n'était pas à la hauteur des espérances que laisser entrevoir le lock-out en NHL et la venue de nombreuses stars en Europe, et dans les sélections manquaient les meilleurs joueurs de chaque pays représenté : Russie, République Tchèque, Suède et Finlande. D'autant que ces équipes bis connaissaient de nombreux désistements de dernière minute pour "blessures".

La rencontre Finlande - République Tchèque avait quand même de quoi faire saliver avec d'un côté Ville Peltonen, Petteri Nummelin et Aki Berg et de l'autre David Vyborny, Pavel Rosa, ou Vaclav Prospal.

Cependant, le spectacle ne fut pas vraiment à la hauteur. Devant une assistance réduite à la Hartwall Areena (7500 personnes), le match commence sur un rythme assez lent, avec un manque de conviction de part et d'autre et pas mal d'imprécisions dans la finition. Certes, ce n'est que le premier match du nouvel entraîneur finlandais Erkka Westerlund, et les Tchèques se sont déplacés sans leur entraîneur Vladimir Ruzicka, qui a fait une belle Coupe du Monde, remplacé pour l'occasion par Ondrej Weissman. Quelques jeux de puissance vont animer le jeu mais à part un bon tir de Nummelin, les jeux de puissances ne paraissent pas très efficaces. Les Tchèques cependant utilisent mieux la taille de la glace en développant un jeu avec plus d'envergure que celui des Finlandais.

La deuxième période commence avec un peu plus de percussion que la première, mais les Tchèques ne suivent qu'un seul schéma d'entrée de zone plein axe, que les défenseurs finlandais déjouent sans trop de problème. C'est quand le jeu va dans les bandes que la supériorité technique tchèque devient dangereuse, et sur un centre, le palet finit au fond des buts de Norrena après avoir ricoché sur un défenseur. Le but est accordé à Pavel Rosa, devenu champion de Finlande sur cette même glace en 2002 (24'42, 0-1). Une petite bagarre oppose Zidlicky et Ruutu, pourtant coéquipiers le temps du lock-out à HIFK. Puis en supériorité numérique, Petr Prucha tire, le rebond n'est exploité par personne et le gardien tente un plongeon un peu ambitieux dans les jambes de ses défenseurs pour geler le palet, en vain. Ales Hemsky envoie le puck dans le filet alors que Norrena est encore à plat ventre sur la glace (37'13, 0-2). En toute fin de tiers, Jarkko Ruutu reprend un centre et marque, mais le but est refusé après vérification vidéo car il a envoyé le gardien Svoboda dans les buts en même temps.

Le niveau de jeu s'élève un peu au troisième tiers mais la finition reste très approximative. La pression finlandaise, qui est surtout une pression physique dans les balustrades, est stérile, et Adam Svoboda parvient à garder sa cage inviolée sans trop de difficultés car sur les vingt-huit tirs essuyés pendant la rencontre, aucun ne présentait un gros danger. Seul Ville Peltonen est parvenu à faire quelques percées intéressantes. Les Tchèques gèrent tranquillement leur avance, même quand ils sont en infériorité numérique, et envoient quelques contre-attaques sans grand danger. Radek Dvorak cèle le score dans une cage déserte (58'47, 0-3) et inflige ainsi un 3-0 chez des Finlandais qui ne semblaient pas en mesure de faire beaucoup mieux et qui devront s'améliorer pour leurs prochains matches pour conserver leur titre de champions de l'Euro Hockey Tour.

Élus meilleurs joueurs du match : Jarkko Immonen pour la Finlande et Ales Hemsky pour la République Tchèque.

Compte-rendu signé Benoît Mantel

 

Finlande - République Tchèque 0-3 (0-0, 0-2, 0-1)

Jeudi 11 novembre 2004 à 18h30 à la Hartwall Areena de Helsinki. 7574 spectateurs.

Arbitrage d'Ulf Rönnmark (SUE) assisté de Stefan Fonselius et Seppo Lindroos (FIN).

Pénalités : Finlande 12' (2', 8', 2'), République Tchèque 14' (4', 6', 4').

Tirs : Finlande 28 (6, 9, 13), République Tchèque 23 (7, 10, 6).

Évolution du score :

0-1 à 24'42" : Rosa

0-2 à 37'13" : Hemsky assisté de Prucha (sup. num.)

0-3 à 58'47" : Dvorak assisté de Prospal (cage vide)

 

Finlande

Gardien : Fredrik Norrena (sorti de sa cage de 58'35" à 58'47").

Défenseurs : Petteri Nummelin - Antti-Jussi Niemi (2') ; Tom Koivisto (2') - Aki-Petteri Berg ; Tuukka Mäntylä - Pekka Saravo (2') ; Lasse Kukkonen.

Attaquants : Tomi Kallio - Jari Viuhkola - Ville Peltonen (2') ; Jukka Hentunen - Jarkko Immonen - Mikko Eloranta ; Kimmo Kuhta - Jussi Jokinen - Eero Somervuori ; Jarkko Ruutu (4') - Petri Pakaslahti - Jani Rita ; Pasi Tuominen.

Remplaçant : Niklas Bäckström (G).

République Tchèque

Gardien : Adam Svoboda.

Défenseurs : Miroslav Blaták - Marek Zidlický ; Jan Hejda - Karel Pilar (2') ; Rostislav Klesla - Radek Hamr ; Michal Rozsival - Frantíšek Ptácek.

Attaquants : Jaroslav Balaštík - David Výborný - Martin Erat (2') ; Radek Dvorák - Václav Prospal - Pavel Rosa ; Michal Mikeska - Petr Prucha - Aleš Hemský ; Rostislav Olesz (4') - Zbynek Irgl - Jirí Burger (4').

Remplaçant : TomᚠDuba (G).

 

Retour aux matches internationaux