République Tchèque - Autriche (12 avril 2005)

 

Match amical.

Après leur match en Italie, les Autrichiens ont eu deux jours de repos avant un rendez-vous fixé dimanche midi à Vienne dans la perspective des deux rencontres suivantes en République Tchèque. C'était peut-être un peu court pour se remettre dans le bain. Dans cette deuxième phase de leur préparation, ils voulaient un aperçu de ce qu'est le très haut niveau mondial... et ils l'ont eu.

Dès le début du match, ils ont été complètement cloués dans leur zone. Les Tchèques font une véritable démonstration de hockey et tirent de toutes parts. Leur combinaisons sont incroyables de précision, et l'ouverture du score précoce de Jan Hlavac est parfaitement logique. Václav Prospal, qui vient de ramener son club formateur Ceské Budejovice en Extraliga pendant le lock-out NHL, ajoute un deuxième but, imputable à Bernd Brückler. Difficile d'en vouloir au jeune gardien de l'université du Wisconsin, qui a rejoint ce week-end la sélection autrichienne, quand on voit la somme de travail qu'il lui faut effectuer ce soir.

Il réalise notamment de superbes arrêts en deuxième période, jusqu'à ce que Petr Sýkora n'inscrive le troisième but. Cette équipe tchèque est pétrie de talent, par exemple Václav Varada, extrêmement doué offensivement, qui marque deux buts coup sur coup, le second avec l'aide de Roland Kaspitz qui lui offre le palet devant sa propre cage. Les Autrichiens, outrageusement dominés, ont perdu toute lucidité.

En troisième période, la fête devient complète avec des buts de Jan Hejda et du grand espoir Rostislav Olesz. Une ola fait le tour des tribunes. Les places sont toutes vendues depuis longtemps à Breclav qui s'était fait une joie de recevoir l'équipe nationale senior et célèbre l'évènement. Dans cette soirée parfaite, le seul bémol que l'on puisse trouver pour les Tchèques est qu'ils ne sont pas parvenus à marquer en six supériorités numériques.

 

Commentaires d'après-match

Radim Rulik (entraîneur-adjoint de la République Tchèque) : "Nous avons fait de merveilleuses combinaisons et nous nous sommes laissés porter par une vague d'euphorie devant ce public fantastique."

Herbert Pöck (entraîneur de l'Autriche) : "Il n'y a vraiment rien à dire sur cette équipe tchèque, si ce n'est que le public autrichien peut se réjouir de voir une formation de classe mondiale aux championnats du monde. Je ne sais pas si je dois m'en excuser, mais en raison de notre situation, avec la finale du championnat qui se déroule en même temps, les blessés et les expatriés, cela a été très difficile pour nous. Cependant je veux aussi exercer nos réservistes à la pression. Aujourd'hui certains joueurs se sont présentés comme des lapins en file indienne. Je suis satisfait de Bernd Brückler, qui a souffert par moments, mais qui a passé un vrai test de son talent."

 

République Tchèque - Autriche 7-0 (2-0, 3-0, 2-0)

Mardi 12 avril 2005 à 18h00 à Breclav. 4800 spectateurs (guichets fermés).

Arbitrage de Peter Lauff (SVK) assisté de Stanislav Barvír et Petr Blümel (TCH).

Pénalités : République Tchèque 6', Autriche 12'.

Évolution du score :

1-0 à 07'30" : Hlavac assisté de Kotalik et F. Kaberle

2-0 à 09'21" : Prospal assisté de Straka

3-0 à 30'48" : Sykora assisté de Vyborny

4-0 à 36'56" : Vrbata assisté de Spacek et Prospal

5-0 à 37'24" : Vrbata

6-0 à 43'40" : Hejda assisté de Vasicek et Varada

7-0 à 44'17" : Olesz assisté de Vyborny et Sykora

 

République Tchèque

Gardien : TomᚠVokoun.

Défenseurs : TomᚠKaberle - Karel Pilar ; Jirí Fischer (2') - Marek Zidlický ; Jaroslav Špacek - Frantisek Kaberle ; Jan Hejda - Jirí Slegr.

Attaquants : Petr Sýkora - David Výborný - Rostislav Olesz (2') ; Martin Straka - Václav Prospal - Radek Dvorák ; Jan Hlavác - Aleš Kotalík (2') - Radim Vrbata ; Václav Varada - Josef Vašícek - Martin Havlát.

Autriche

Gardien : Bernd Brückler.

Défenseurs : Martin Ulrich - Gerhard Unterluggauer ; Florian Schwitzer - Sven Klimbacher ; Jirí Hála - Mike Stewart ; Florian Iberer - Gerd Gruber.

Attaquants : Patrick Harand - Thomas Koch - Christoph Harand ; Patrick Mössmer - Raimund Divis - Marc Schönberger ; Thomas Auer - Roland Kaspitz - Michael Pollross ; Gerhard Göttfried - Martin Pewal - Marc Tropper.

 

Retour aux matches internationaux