République Tchèque - Finlande (22 avril 2005)

 

Troisième place de l'Euro Hockey Tour, match aller.

Ce match n'est pas dénué de symboles puisque c'est la première fois que la sélection tchèque se produit à Litvínov depuis que la patinoire y a été rebaptisée "Ivan Hlinka stadion" en hommage à la légende du hockey tchèque décédée en août dernier dans un accident de voiture, alors qu'il était sur le point de reprendre la charge de l'équipe nationale.

Vladimír Ruzicka avait alors pris sa succession dans des circonstances difficiles pour une coupe du monde pas si mal négociée dans l'urgence, et il la conduit aujourd'hui dans la dernière ligne droite avant les championnats du monde. L'équipe est maintenant au complet avec l'arrivée de Jaromír Jágr mais aussi de Martin Rucinský. Cet autre grand joueur formé à Litvínov s'est blessé fin janvier et revient au jeu aujourd'hui, juste à temps pour le Mondial.

Ces deux matches pour la troisième place de l'Euro Hockey Tour servent à affiner la sélection et à déterminer ceux qui ne seront pas du voyage à Vienne. Voilà pourquoi le trio "HPK" (Hentunen-Pärssinen-Kapanen) est réservé côté finlandais, sa sélection ne faisant guère de doutes.

Les hockeyeurs tchèques ont donc diverses raisons d'être motivés, et sur leur première supériorité numérique, Martin Straka se présente seul face à Fredrik Norrena qui ne se laisse pas prendre pas la feinte. Le premier but arrive dès la septième minute. Radim Vrbata entre en zone sur l'aile droite et centre pour Ales Kotalik, son coéquipier à Liberec, qui conclut. La pression tchèque continue pendant une pénalité de Rita, mais quand celui-ci sort de prison, il va porter le danger sur Vokoun et oblige Frantisek Kaberle à la faute. Ce sont cette fois les Finlandais qui sont en jeu de puissance, et ils sont plus impressionnants. La défense est à la peine et Antti-Jussi Niemi égalise d'un lancer puissant au ras de la glace. Une minute plus tard, Vokoun sort derrière sa cage pour récupérer un palet et le dégage directement sur Jari Viuhkola, qui n'a plus qu'à servir son coéquipier du Kärpät Oulu, Jussi Jokinen, face à la cage vide. Malgré de nouvelles tentatives de Hlavac puis d'un Kotalik très actif pour gagner sa place, c'est la Finlande qui creuse encore l'écart à 3-1 par Petri Pakaslahti rentré en solitaire dans la zone tchèque pour prendre le rebond d'un tir de Väänänen.

Les Tchèques ont pourtant mené dix-neuf tirs à neuf pendant ces vingt minutes, avec peu de réussite. Ils en ont plus par la suite. Au deuxième tiers-temps, David Výborný réduit le score en infériorité numérique sur une action personnelle. Juste avant la seconde pause, c'est Jágr qui a l'occasion de marquer son arrivée par un but, mais il échoue sur Norrena. L'égalisation vient finalement d'une combinaison de la troisième ligne, avec Radek Dvorak à la finition. Le palet de la victoire, Fischer, Dvorak et Rucinsky l'ont au bout de la crosse, mais ils doivent se contenter de ce match nul.

 

Commentaire d'après-match

Tomas Vokoun (gardien de la République Tchèque) : "Si j'avais fait ne serait-ce qu'un match un petit peu meilleur, nous aurions sûrement gagné. J'ai fait deux erreurs, et elles nous ont coûté deux buts. Sur le deuxième but, j'étais sur mon revers et la glace était mauvaise, mais au vu de mon expérience de ces situations, c'est de ma faute. Sur le troisième but, il y avait beaucoup de confusion. Et si je n'avais pas laissé ce rebond sur le tir de Rita, la pénalité qui a abouti au premier but n'aurait pas eu lieu. Tout gardien serait énervé par un tel bilan, même si je me suis repris par la suite. Ce n'était pas mon meilleur match, je vais devoir m'améliorer pour les Mondiaux. Mes coéquipiers ont sauvé le match nul et auraient même pu gagner au vu de leurs occasions, même si on sent que la cohésion n'est pas parfaite et que cette équipe débute dans cette composition."

 

République Tchèque - Finlande 3-3 (1-3, 1-0, 1-0)

Vendredi 22 avril 2005 à Litvínov. 3555 spectateurs.

Arbitrage de Christer Lärking (SUE) assisté de Petr Blümel et Román Pouzar (TCH).

Pénalités : République Tchèque 8' (6', 2', 0'), Finlande 8' (2', 6', 0').

Évolution du score :

1-0 à 06'41" : Vrbata assisté de Kotalík et Hlavác

1-1 à 29'10" : Niemi assisté de Kallio et Peltonen (sup. num.)

1-2 à 40'20" : J. Jokinen assisté de Viuhkola

1-3 à 44'25" : Pakaslahti assisté de Väänänen

2-3 à 06'41" : Výborný assisté de Straka

3-3 à 06'41" : Dvorák assisté de Hemský et Prospal

 

République Tchèque

Gardien : TomᚠVokoun.

Défenseurs : TomᚠKaberle - Jirí Slegr ; Jan Hejda - Pavel Kubina (2') ; Jirí Fischer (2') - Frantisek Kaberle (4') ; Karel Pilar.

Attaquants : Martin Rucinský - David Výborný - Martin Havlát ; Petr Sýkora - Martin Straka - Jaromír Jágr ; Radek Dvorák - Václav Prospal - Aleš Hemsky ; Jan Hlavác - Aleš Kotalík - Radim Vrbata.

Remplaçants : Milan Hnilicka (G), Petr Prucha. En réserve : Marek Zidlický (blessé), Jaroslav Špacek, Josef Vašícek, Václav Varada, Petr Cajánek,.

Finlande

Gardien : Fredrik Norrena.

Défenseurs : Antti-Jussi Niemi - Petteri Nummelin ; Kimmo Timonen - Jere Karalahti ; Tuukka Mäntylä - Toni Söderholm ; Lasse Kukkonen - Ossi Väänänen.

Attaquants : Ville Peltonen - Olli Jokinen - Tomi Kallio (2') ; Juho Jokinen - Jari Viuhkola - Kimmo Kuhta ; Niklas Hagman - Riku Hahl - Jani Rita (2') ; Jarkko Ruutu (4') - Petri Pakaslahti - Kimmo Eloranta.

Remplaçant : Niklas Bäckström (G). En réserve : Pekka Saravo, Esa Pirnes, Timo Pärssinen, Niko Kapanen, Jukka Hentunen, Lasse Pirjetä.

 

Retour aux matches internationaux