Autriche - Lettonie (21 avril 2007)

 

Match international.

Les Autrichiens, qui ont annulé leur entraînement du matin, ne sont pas frais mais... aux fraises défensivement dans la première période. Leur marquage est desserré, ils se font déborder par le patinage letton sans réagir et encaissent le premier but d'Aleksandrs Semjonovs dès la quatrième minute. Sur leur premier avantage numérique, ils se prennent une contre-attaque rapide conclue par Guntis Galvins, et le score est déjà de 0-2 après dix minutes. La soirée commence très mal.

Après avoir été rappelée à l'ordre dans les vestiaires, l'Autriche se met enfin à patiner et à mettre plus d'intensité dans son jeu. Cela se traduit immédiatement par des fautes adverses et des supériorités numériques. Mais le jeu de puissance autrichien est une catastrophe. On attend le puissant slap de Gerhard Unterluggauer, mais il n'en fait montre que trop rarement, et avec trop peu de précision pour inquiéter le gardien. En fait, le vétéran a connu un des pires matches de sa soirée internationale, débordé à chaque fois qu'il essayait d'attaquer le porteur du palet. Comme son impact offensif n'a pas été non plus au rendez-vous, les supporters regrettent déjà que le jeune Oraze ait été si vite écarté du camp.

Le score empire pour les Autrichiens en troisième période. Martins Cipulis est démarqué parce que Gruber a quitté sa position en suivant le palet. Tambijevs marque à son tour en supériorité numérique, et comme hier avec Brückler, le public autrichien scande le nom d'un gardien... La différence, c'est qu'aujourd'hui, c'est celui qui est sur le banc (Machreich) qu'on appelle... Autant dire que Reinhard Divis n'a pas du tout justifié une éventuelle place de n1. Il a laissé des rebonds dans l'axe en quantité astronomique.

L'Autriche laisse parler sa frustration en fin de match avec diverses échauffourées et surtout avec une action lamentable d'André Lakos, qui donne deux coups de hache sur la crosse de son adversaire avant de venir le heurter par derrière au niveau du genou.

En deux matches à domicile, l'Autriche aura donc marqué... un but du patin. Elle a fait jeu égal au nombre de tirs avec ses deux adversaires, mais ses nouvelles intentions offensives ont buté sur un net problème d'efficacité devant la cage. Dans ces conditions, la satisfaction est plutôt à chercher au niveau de la quatrième ligne : avec son jeu direct, Patrick Harand a été un poison pour l'adversaire et a eu le dessus dans la plupart de ses duels.

Avant de s'envoler pour la Russie (où elle jouera un dernier match amical), l'Autriche se sépare encore de deux joueurs. Le sort de l'attaquant Kevin Kraxner était prévisible, mais ce camp été aura une expérience positive pour ce jeune joueur. En défense, par contre, la concurrence paraissait plus ouverte, mais Gerd Gruber n'a pas su convaincre : pas assez présent physiquement sur l'homme, il se fait donc souvent dépasser.

 

Commentaires d'après-match

Jim Boni (entraîneur de l'Autriche) : "Peut-être me suis-je mal expliqué il y a quelques jours : bien sûr, la performance défensive sera la a base de la victoire à chaque match. C'était le premier match de ces deux dernières années où nous avons tout simplement mal joué. Chacun peut avoir un mauvais jour et j'ai toujours confiance en eux. Nous devons rester réalistes : nous sommes pour l'instant le n16 mondial, donc la dernière équipe de ces championnats du monde. Je suis cependant persuadé que nous pouvons réussir le maintien à Moscou."

 

Autriche - Lettonie 0-4 (0-2, 0-0, 0-2)

Samedi 21 avril 2007 à 15h30 à la Albert-Schutz-Eishalle de Vienne. 2700 spectateurs.

Arbitrage d'Igor Dremelj (SLO) assisté d'Ulrich Erd et Winfried Mutz (AUT).

Pénalités : Autriche 90' (8', 6', 16'+10'+5'+20'+5'+20'), Lettonie 96' (10', 12'+10', 14'+5'+20'+5'+20').

Tirs : Autriche 31 (12, 14, 5), Lettonie 26 (11, 6, 9).

Évolution du score :

0-1 à 03'27" : Semjonovs assisté de Blinovs et Tambijevs

0-2 à 10'13" : Galvins assisté de Cipulis et Vasiljevs (inf. num.)

0-3 à 45'01" : Cipulis assisté de Daugavins et Vasiljevs (sup. num.)

0-4 à 49'58" : Tambijevs assisté de Semjonovs et Macijevskis (sup. num.)

 

Autriche (2' pour surnombre)

Gardien : Reinhard Divis (2').

Défenseurs : Robert Lukas - Jeremy Rebek ; Gerhard Unterluggauer (2') - Martin Ulrich ; Michael Stewart - André Lakos (5'+20') ; Thomas Pfeffer (2') - Gerd Gruber (4').

Attaquants : Daniel Welser (5'+20') - Thomas Koch (4') - Oliver Setzinger (2') ; Christoph Harand (2') - Philipp Lukas - Matthias Trattnig ; David Schuller (2'+10') - Raimund Divis - Gregor Baumgartner ; Patrick Harand (4') - Marco Pewal (4') - Kevin Kraxner.

Remplaçant : Patrick Machreich (G). Absents : Dieter Kalt (deuil familial), Jamie Mattie, Philippe Lakos, Markus Peintner, Bernd Brückler (en réserve).

Lettonie (2' pour surnombre)

Gardien : Edgars Masalskis.

Défenseurs : Arvids Rekis (10'+5'+20') - Agris Saviels ; Rodrigo Lavins (8') - Georgijs Pujacs (2') ; Guntis Galvins - Olegs Sorokins (2') ; Aleksandrs Jerofejevs - Atvars Tribuncovs (8').

Attaquants : Kaspars Daugavins - Martins Cipulis (4') - Herberts Vasiljevs (2') ; Viktors Blinovs (2') - Aleksandrs Semjonovs - Leonids Tambijevs ; Lauris Darzins - Armands Berzins (2') - Mikelis Redlihs (2') ; Aleksandrs Macijevskis - Aleksejs Sirokovs (2'+5'+20') - Guntis Dzerins.

Remplaçant : Martins Raitums (G).

 

Retour aux matches internationaux