Brest - La Roche-sur-Yon (20 octobre 2007)

 

Match comptant pour la cinquième journée de division 2, poule ouest.

C'est le choc au sommet de cette poule ouest entre les deux équipes encore invaincues : une équipe de La Roche-sur-Yon remarquable de régularité, et bien sûr Brest qui vient de marquer 34 buts en deux matches face aux équipes franciliennes. Le Hogly aborde le match sans pression, n'ayant pas la montée comme objectif depuis que ses deux meilleurs joueurs Ocelka et Kaspar sont partis... à Brest justement.

C'est ainsi que les Vendéens rentrent mieux dans le match, bénéficiant de pénalités de... Kaspar puis Ocelka ! Erik Marinov pilonne la cage de Gabriel Bounoure avec son lancer de la bleue, jusqu'à ce que le gardien brestois soit masqué par un de ses défenseurs. Ocelka retourne en prison, mais les Albatros font valoir leurs qualités en contre-attaque : Karel Kadlec élimine facilement le défenseur Frédéric Grimaud et décale parfaitement Ivan Borzik qui feinte le gardien dans son élan pour égaliser. À cinq contre cinq, Brest domine ensuite les débats. Sur un rebond, deux joueurs yonnais s'occupent du même adversaire, délaissant Juraj Ocelka lui aussi à proximité de la cage pour marquer le deuxième but. Le troisième sera le plus beau : une entrée de zone sur la gauche, deux passes en retrait consécutives de Maynard et Valko pour Borzik qui conclut cette fois avec un lancer.

Auteur d'un joli doublé, Ivan Borzik relance aussi La Roche-sur-Yon par une mauvaise passe derrière sa cage, interceptée par Lionel Orsolini. Celui-ci décale aussitôt dans le slot David Ribanelli qui conclut dans le haut du filet. Puis, sur une contre-attaque lancée à gauche par Marinov, le redoutable Roman Varga réussit une belle feinte face à Bounoure pour l'égalisation à 3-3. Au moment où les Brestois sont en proie au doute, c'est le défenseur finlandais Timo Korhonen qui les sauve par une entrée de zone tout en technique juste avant la pause. Bruno Maynard conclut l'action d'un bon lancer entre les cercles, alors qu'il ne reste que sept secondes avant la pause.

Avec un seul but de retard, les Yonnais peuvent encore revenir. Sur une contre-attaque rondement menée côté droit, le palet revient au centre pour Varga qui manque sa reprise devant la cage ouverte. C'était sans doute le tournant du match. Et c'est un ancien du Hogly, Tomas Kaspar, qui se charge d'enfoncer le couteau dans le cur de ses ex-camarades avec un joli revers.

 

Commentaires d'après-match (sur Brest Télé Sport et dans Ouest France)

Serge Toukmatchev (attaquant de Brest) : "C'était serré, ils jouaient bien défensivement, ils essayaient de nous prendre en contre-attaque tout le temps. Je pense qu'on méritait plus la victoire : on a eu deux barres et on jouait bien sur le gardien. Après, ils ont eu des moments chauds et ils ont marqué, alors qu'on n'a pas spécialement marqué sur nos moments chauds. On savait bien que Stanga était un bon gardien, on a [ses anciens coéquipiers] Ocelka et Kaspar dans notre équipe. L'année dernière, il a un peu raté son match ici, mais ce soir il a fait un gros match."

Briec Bounoure (président de Brest) : "Il n'y a pas si longtemps avec d'autres joueurs nous aurions remporté ce match haut la main. D'au moins 5-6 buts de plus."

Cyril Selin (attaquant de La Roche-sur-Yon) : "On est forcément un peu déçu dans la mesure où l'on a le sentiment d'être passé tout près d'un match nul. On a d'ailleurs loupé l'égalisation sur un tir ouvert. Cela dit, les Brestois ont tout de même montré qu'ils nous étaient supérieurs."

 

Brest - La Roche-sur-Yon 5-3 (3-1, 1-2, 1-0)

Samedi 20 octobre 2007 à 18h40 au Rïnkla stadium. 250 spectateurs.

Arbitrage d'Arnaud Bellotte et Ronan Tomou.

Pénalités : Brest 22' (8'+10', 2', 2'), La Roche 12' (0', 8', 4').

Évolution du score :

0-1 à 05'06" : Marinov assisté de Varga et Budos (sup. num.)

1-1 à 08'40" : Borzik assisté de Kadlec et Parkkulainen (inf. num.)

2-1 à 14'27" : Ocelka

3-1 à 16'24" : Borzik assisté de Valko et Maynard

3-2 à 32'01" : Ribanelli assisté d'Orsolini et Grimaud

3-3 à 36'03" : Varga assisté de Marinov et Pacull

4-3 à 39'53" : Maynard assisté d'Ocelka et Korhonen (sup. num.)

5-3 à 54'17" : Kaspar assisté de Lehtinen et Ocelka

 

Retour à la division 2