Caen II - ACBB (20 octobre 2007)

 

Match comptant pour la cinquième journée de division 2, poule ouest.

Une victoire... mais sans prétention

C'est dans une patinoire clairsemée, pour cause de match de foot puis de rugby à la télé, mais sous l'il des fidèles, que les Drakkars recevaient l'équipe de l'ACBB. Les Caennais devaient prendre ces deux points et il ne se seront pas fait prier. Sans gâter notre plaisir, ni minimiser cette victoire, il faut prendre la mesure exacte de l'adversaire. L'équipe de l'ACBB est par son niveau une équipe emblématique de ce Championnat de D2. On peut en effet y rencontrer des équipes de haut de tableau "survitaminées" par un recrutement extra-national peu compréhensible dans cette catégorie, quand les jeunes du cru restent à la porte, et de valeureuses équipes de bas de tableau, où de vrais amateurs souvent formés au club se battent pour pratiquer leur sport dans des conditions de pratique souvent pas faciles, avec pour principale qualité leur envie de jouer. L'ACBB fait partie de ces derniers et mérite notre respect, rien que pour cela.

Les Caennais démarrent sur les chapeaux de roues et mènent par deux buts jusqu'à la 18e minute, quand l'ACBB réduit le score. Mais le rythme n'y est pas et ce n'est pas du grand hockey que nous proposent nos vingt Drakkars. Le retour au vestiaire laisse donc les Caennais à portée de l'ACBB (2-1) après un début de match somme toute peu convaincant.

Le deuxième tiers continue sur le même tempo et il faudra 16 minutes de jeu pour que l'ACBB revienne au score à 2-2 par William Gillot. Une fois encore, les Drakkars n'arrivent pas à imposer leur jeu et se mettent dans la difficulté. C'est seulement à la fin du tiers que les Caennais refont la différence par Christophe Desmons. Mais cette différence est bien mince, et des scénarios "déjà vus" ressurgissent... prouvant une fois encore que tout peut basculer si on ne fait pas le break à temps ! Ce niveau de jeu s'accompagne aussi de sept pénalités mineures (à comparer à l'unique pénalité du 1er tiers) dont du "3 contre 5" qui aurait pu coûter cher dans un autre match...

Le troisième tiers nous montre enfin un autre visage de notre D2... celui qui reflète bien le talent dont beaucoup sont capables, malgré encore trop de pénalités. Le rythme revenu, les Drakkars s'imposent par quatre fois dans les filets du portier de l'ACBB. C'est donc un autre jeu et un autre tempo qui auront raison de la technique et du physique des adversaires qui ne reviendront plus au score... Les deux premiers tiers oubliés, les trois blocs du derniers tiers affirment la supériorité (en technique et en vitesse) des Drakkars et prennent le match en mains, comme cela aurait pu... et dû être fait plus tôt...

Les Caennais font donc le plein sur leurs deux derniers matchs, là où il fallait le faire... et c'est bien. Il y a bien sûr encore du travail, pour réduire les pénalités et prendre bien conscience, au cas ou certains ne l'auraient pas intégré, que l'équipe est bien en D2. Ce championnat n'est pas facile et nécessite les efforts de tous, Le prochain match devrait nous le rappeler ! Mais l'équipe a du talent et doit continuer à s'améliorer, ce qu'elle a fait depuis le début de saison. C'est pour l'instant l'essentiel. Cette place de quatrième de la poule n'est à ce jour pas un hasard !

Compte-rendu signé Charles Geslain sr

Commentaires d'après-match (dans Ouest France)

Pierre-Marc Janil (coach de la réserve de Caen) : "L'objectif de la victoire est atteint, grâce notamment à un bon 3e tiers, même si Boulogne s'est accroché. Nous sommes toujours en phase d'apprentissage du niveau D2. L'équipe est jeune, il faut donc s'habituer au rythme. Sept joueurs sur la glace ce soir sont passés de la catégorie cadets à seniors."

 

Caen II - ACBB 7-2 (2-1, 1-1, 4-0)

Samedi 20 octobre 2007 à 17h45 à la patinoire de Caen la mer. 100 spectateurs.

Arbitrage de Stéphane Peronnin et Guillaume Gardiol.

Pénalités : Caen 26' (2', 14', 10'), ACBB 24' (6', 10', 8').

Évolution du score :

1-0 à 00'47" : Chaumont assisté de Geslain et Feutry

2-0 à 15'58" : Ohlund assisté de Mainier

2-1 à 17'54" : Jolly assisté de Libat

2-2 à 36'04" : W. Gillot assisté de J.-B. Lamandé et Jolly (sup. num.)

3-2 à 39'17" : Desmons assisté de Bennett et Sentenac (sup. num.)

4-2 à 46'02" : O. Vandecandelaere assisté de Feutry (double sup. num.)

5-2 à 48'00" : Feutry assisté de Geslain et Bennett (sup. num.)

6-2 à 54'33" : M. Janil (sup. num.)

7-2 à 57'50" : O. Vandecandelaere assisté de Bennett et Marie (inf. num.)

 

Retour à la division 2