Champigny-sur-Marne - Mulhouse (3 novembre 2007)

 

Match comptant pour la septième journée de division 2, poule est.

Après les deux gros matchs des Scorpions contre Dunkerque et contre Epinal, on pouvait espérer un déplacement relativement facile à Champigny contre les derniers au classement provisoire. Mais Laurent Arnaud se gardait de tout excès de confiance, craignant les rencontres dans les petites patinoires de l'Île-de-France, ayant encore sûrement en tête la défaite concédée la saison passée à Neuilly-sur-Marne en championnat D3. Pour ce déplacement, l'infirmerie mulhousienne comptait trois "pensionnaires" : Cyril Arrial, Baptiste Rahm et Nicolas Maindron.

Mulhouse démarre très rapidement en exerçant une pression importante sur la cage adverse, à l'image de Bringuet et Croteau qui alertent à tour de rôle Landry Labat. Mais les tirs sont lointains et ce dernier s'impose sans difficulté. À la septième minute, sur une supériorité numérique, Croteau rate une superbe passe d'Aubry et ne peut donc concrétiser une occasion en or. Il faut attendre 7'30 pour voir Champigny tirer pour la première fois sur Lerch. 30 seconde plus tard, Pierrel part en contre et se fait "sécher" par un défenseur adverse ; l'action, quelque peu limite, n'est pas sanctionnée. Comme souvent, les Scorpions, à vouloir trop presser, s'exposent aux contres adverses, mais Lerch ne tremble pas devant l'échappée de Romain Lefevre. Aubry, Pierrel et Tremellat multiplient les tirs, qui aboutissent à chaque fois sur le gardien de Champigny. Mulhouse passe une grande partie de ce premier tiers-temps en zone offensive, sans que Croteau, Aubry ou Bringuet n'arrivent à conclure. Les Alsaciens résistent bien à une double pénalité contre Waterlot et Herbrecht. Ensuite, sur un beau mouvement collectif qui aura mis longtemps à venir, Julien Aubry ouvre enfin la marque (0-1, 17'38"). Dès la remise en jeu, Veglia est à deux doigts d'égaliser, tout comme Lefèvre, toujours dangereux.

Une fois de plus, quel a été le discours de Laurent Arnaud à ses joueurs durant la pause ? En tout cas, les Mulhousiens sont galvanisés dès leur retour sur la glace. David Croteau marque le deuxième but sur passe d'Aubry et est bientôt imité par le jeune Loïc Claden, très bien servi par Pierrel (0-3, 21'35"). L'indiscipline est aussi quelque chose qui accompagne les Scorpions depuis le début de la saison. À nouveau en double infériorité, sans Croteau et Lyon, il faut tout le talent de Sylvain Lerch pour contrer les attaques de Persico et Berthaud. Et sur un contre, Pierrel n'arrive pas à contrôler le palet devant la cage pourtant ouverte de Labat.

C'est Thibaut Fohrer, sur passe de Da Silva, qui inscrit le quatrième but (0-4, 27'34"). La domination de Mulhouse continue, mais on abserve également beaucoup de maladresse dans la finition. Labat s'impose face à une belle combinaison de Pierrel et Tremellat par un superbe lancer de botte. À la 32e minute, Claden est à deux doigts d'inscrire son deuxième but du match après avoir intercepté le palet dans la zone de Champigny mais il bute sur le gardien. Mais Claden aura l'occasion de briller en adressant une très belle et longue passe à Vincent Da Silva qui s'impose dans son duel avec le portier des Élans (0-5, 34'04"). Champigny n'abdique néanmoins pas et Lerch arrive de justesse à bloquer le palet entre ses bottes après un gros pressing devant sa cage.

Mulhouse repart immédiatement à l'attaque dès la reprise mais se découvre de trop, permettant à Champigny de marquer son premier but par Rémy Landau (1-5, 43'45"). Dominés dans tous les compartiments du jeu, les Franciliens amassent les pénalités dans cette troisième période. Mulhouse n'arrive pas à profiter à son tour d'une double supériorité numérique, mais se rattrape quelques minutes plus tard par Vincent Bringuet (1-6, 48'26"). Croteau fait le "show" en se jouant des défenseurs adverse, mais ne va pas au bout de son action. De son côté, Lerch gratifie le peu de spectateurs présents dans les gradins d'une très belle mitaine.

À 52'41, Champigny croit avoir marqué son deuxième but : le palet heurte le casque de Lerch puis le poteau et longe la ligne de but sans la franchir totalement. À 54'25, c'est Bringuet qui rate son contrôle devant une cage totalement désertée par son gardien. ulhouse continue à presser et voit ses efforts récompensés, par David Croteau puis par Franck Herbrecht au moyen d'un gros slap à ras de glace partant de la ligne bleue (1-8, 55'49"). Les esprits s'échauffent un peu : David Oulik, sévèrement chargé par Thomas Frachon, se fait justice lui-même ; les deux protagonistes sont priés de rejoindre le banc des pénalités. Et à deux secondes du coup de sirène, un début de bagarre a lieu entre Tomas Tupy et Laurent Labat, qui écopent de 2'+10' chacun.

Mulhouse remporte donc deux points supplémentaires de ce déplacement, gardant ainsi la première place du classement provisoire avec Lyon et Nice, également victorieux. La rencontre tant attendu de samedi prochain entre Mulhouse et Lyon verra l'une des deux équipes prendre l'ascendant et se détacher.

Compte-rendu signé Christian Catil

 

Commentaires d'après-match (dans L'Alsace)

Vincent Bringuet (capitaine de Mulhouse) : "Nous avons encore beaucoup de progrès à faire en défense. On en parle depuis le début de la saison. Pour le moment, ça passe. Mais un jour, ça ne suffira plus. On s'en est rendu compte mardi contre Épinal en coupe de France (0-11). Cette rencontre bonus a été bénéfique. Nous avons pu constater tout le travail qu'il nous restait à accomplir. De manière générale, notre jeu tient la route sur le plan individuel. Mais maintenant, il faut que nous arrivions à jouer collectivement. Les cinq sur la glace doivent être plus solidaires."

 

Champigny-sur-Marne - Mulhouse 1-8 (0-1, 0-4, 1-3)

Samedi 3 novembre 2007 à 18h15 à Buisson Rond. 60 spectateurs.

Arbitrage d'Arnaud Bellotte et Christian Maltaverne.

Pénalités : Champigny 24' (4', 2', 20'+10'), Mulhouse 48' (8'+10', 10', 10'+10').

Tirs : Champigny 30 (9, 7, 12), Mulhouse 51 (16, 16, 19).

Engagements : Champigny 33 (15, 11, 7), Mulhouse 50 (17, 15, 18).

Évolution du score :

0-1 à 17'38" : Aubry assisté de R. Pierrel et Bringuet (sup. num.)

0-2 à 20'32" : Croteau assisté d'Aubry

0-3 à 21'35" : Claden assisté de R. Pierrel

0-4 à 27'34" : Fohrer assisté de Da Silva

0-5 à 34'04" : Da Silva assisté de Claden

1-5 à 43'45" : Landau assisté de Rauline et Lau. Labat

1-6 à 48'26" : Bringuet assisté de R. Pierrel et Tupy (sup. num.)

1-7 à 54'59" : Croteau assisté de Tupy et Bringuet (double sup. num.)

1-8 à 55'49" : Herbrecht assisté de Da Silva (sup. num.)

 

Retour à la division 2