Wasquehal - Champigny-sur-Marne (10 novembre 2007)

 

Match comptant pour la huitième journée de division 2.

Avec respectivement 56 et 49 buts encaissés depuis l'entame du championnat, Wasquehal et Champigny-sur-Marne ont l'occasion de décoller et de revenir à quelques encablures de la huitième place.

La mise en route timide des deux formations témoigne une certaine crainte, inspirée par l'enjeu de la partie uniquement car Lions et Élans alimentent une bonne entente depuis l'époque où ils s'affrontaient à l'échelon inférieur. Période révolue que n'a pas connu Frédéric Nilly, équipé pour prêter main forte à ses joueurs et faire preuve par là même d'une facilité déconcertante à percer l'arrière-garde adverse, sans toutefois obtenir un salutaire soutien.

Malgré les efforts de Paul Mottet et le coup de canon de Tristan Leclère, les locaux ne peuvent désarçonner les Champinois, qui répondent par Rémi Landau, peu adepte lui non plus de la finesse, face à Chardon. Et quand les arrières font sentir leur présence, comme la paire Thiery-Guerra, les débats gagnent en rythme.

Champigny fait son trou

Ce sont les visiteurs qui tirent les premiers, sur un déboulé de Fabien Marcon repris par Laurent Athuil (0-1, 12'59"). À l'autre bout de la glace, en pareille situation sur une passe de Paul Mottet, Florian Delcroix est moins heureux, confortant ainsi Champigny, guidé par l'aisance de Laurent Labat. Sur une montée de Stanislas Aubert, Fabien Chardon ne peut que repousser le palet, exploité par Gauthier Rauline (0-2, 16'42"). Le gardien wasquehalien est à nouveau pris d'assaut par Marcon en un contre un, puis par Alexandre Barbier, mais le capitaine francilien, tout juste vainqueur d'une lutte dans le coin, trouve la récompense de son abnégation (0-3, 18'36").

Forts de cette avance, les Élans, volontaires et collectifs, profitent des espaces pour continuer à défier Chardon, véritablement pris d'assaut. Le dernier rempart doit ainsi s'employer devant Rauline et Landau, auteurs de chevauchées individuelles. Les hommes de Jean-Pierre Benon font aussi preuve d'altruisme sur un bon jeu de Boulet derrière la cage, repris "presque victorieusement" par Frachon. Peu en verve, les Wasquehaliens se cassent les dents sur une défense appliquée, y compris en infériorité, mais le manque de réalisme des Franciliens peut relancer les banlieusards lillois : après avoir frisé la correctionnelle devant Laurent Labat, bien placé, et Olivier Boulet sur un deux contre un, Tristan Leclère voit son lancer heurter l'armature de la cage sur un travail de la paire Moreau-Nilly. Toutefois, ce même Leclère est par la suite renvoyé aux vestiaires pour indiscipline.

Chardon au forceps

Privé d'un atout offensif de poids, qui vient s'ajouter à la blessure de Thomas Fauchart, Wasquehal s'en remet au courage de son gardien pour limiter la casse. Diminué par une douleur à l'épaule et peu épargné par les attaquants depuis le début de saison, Fabien Chardon s'illustre toutefois aux devants de Guillaume Barbier, et surtout sur une nouvelle alerte de Rémi Landau, qu'il repousse sur Gauthier Rauline. Ce dernier pense inscrire le doublé, mais il doit s'avouer vaincu par la parade renversante du gardien local... Les Lions ne peuvent en profiter, éprouvant des difficultés à porter le danger sur la cage de Landry Labat, accroché à son blanchissage sur les tirs lointains de Thiery et Guerra, ou lorsque Fabien Carouge parvient à déborder ses défenseurs. Finalement, c'est l'obstination francilienne qui paie, Rauline offrant à son capitaine l'occasion de trouver la lucarne (0-4, 56'00"), avant qu'Antoine Veglia ne donne au score une ampleur plus large, sur un nouveau rebond (0-5, 57'31").

De façon convaincante, Champigny-sur-Marne sort vainqueur de ce duel, glanant à l'occasion une victoire large qu'il lui faudra confirmer pour espérer remonter au classement. Et devancer encore plus une formation nordiste plus que jamais dans le doute, à quelques jours d'un déplacement périlleux dans le Rhône.

Compte-rendu signé Mathieu Hernaz

 

Commentaires d'après-match

Jean-Pierre Benon (entraîneur de Champigny-sur-Marne) : "On espérait cette victoire, contre un petit club, comme nous sans étrangers et avec des joueurs formés au club. Certains de mes joueurs ont fait un séjour à Viry, puis sont revenus, la moitié de l'effectif est constitué de juniors et de cadets. Cela fait cinq ans que je suis dans le club ; l'objectif de la montée en Division 2 a été atteint plus vite qu'on ne le pensait. Nous souhaitons continuer dans cette division sans apport extérieur. Il s'agit d'un championnat à deux vitesses car la plupart des clubs veulent monter en Division 1 et prennent beaucoup d'étrangers. C'est regrettable pour le hockey français. En tant que Directeur Technique du club, j'insiste sur la formation. Nous disposons d'une bonne école de hockey, je veux faire progresser les jeunes jusqu'en senior. Une équipe comme Chambéry a un niveau supérieur au nôtre, avec plus d'expérience, mais dans un bon jour elle peut être à notre portée."

 

Wasquehal - Champigny-sur-Marne 0-5 (0-3, 0-0, 0-2)

Samedi 10 novembre 2007 à 18h30 à la patinoire olympique de Wasquehal.

Arbitrage de Thierry Fraysse et Stéphane Peronnin.

Pénalités : Wasquehal 43' (8', 8'+5'+20', 2'), Nice 20' (6', 10', 4').

Évolution du score :

0-1 à 12'59" : Athuil assisté de Marcon

0-2 à 16'42" : Rauline assisté de Aubert (sup. num.)

0-3 à 18'36" : Labat

0-4 à 56'00" : Athuil assisté de Rauline

0-5 à 57'31" : Veglia assisté de Rauline

 

Wasquehal

Gardien : Fabien Chardon.

Défenseurs : Anthony Guerra - Julien Thiery (A) ; Damien Catry (C) - Jérôme Lazzaroni ; Thibault Cavrois - François Desraux.

Attaquants : Tristan Leclère - Florent Delreux - Roman Moreau ; Aubin Lefort - Frédéric Nilly - Paul Mottet ; Hugo Caille - Florian Delcroix - Fabien Carouge (A).

Remplaçant : Charles-Édouard Inion (G). Absents : Thomas Fauchart (blessé à l'épaule), Alexis Thomas (blessé).

Champigny-sur-Marne

Gardien : Landry Labat.

Défenseurs : Thomas Frachon - Vincent Goutefangea (A) ; Alexandre Barbier - Alexandre Morin ; Stanislas Aubert - Fabrice Gravier.

Attaquants : Guillaume Barbier - Olivier Boulet - Marian Paoli ; Laurent Labat (C) - Rémi Landau - Gauthier Rauline ; Thomas Sivadier - Laurent Athuil (A) - Fabien Marcon ; [Rauline] - Antoine Veglia - Romain Lefèvre.

Remplaçant : Alexandre Burtay (G).

 

Retour à la division 2