Championnat de France féminin 1936/37

 

1re série (du 17 au 19 janvier 1937 à Superbagnères)

Droit au but - Flèches Noires 3-0
Flèches Noires - Gros Caillou Sportif 1-1
Droit au but - Gros Caillou Sportif 2-0

Classement : 1 Droit au but 4, 2 Gros Caillou Sportif 1 (-2), 3 Flèches Noires 1 (-3).

Les féminines du DAB sont championnes de France. Elles ont comme joueuses clés la gardienne Daumont, l'arrière Lefébure et l'aile droite Thurneyssen, mais elles ont surtout progressé collectivement avec de belles combinaisons de jeu.

Les Flèches Noires, qui ont placé leurs joueuses les plus expérimentées à l'avant, ont négligé la défense avec une gardienne débutante. Elles se font donc devancer à la différence de buts par le Gros Caillou Sportif, dont la gardienne Nelly Nigou se révèle meilleure. Raymonde du Bief, championne de France de vitesse sur 500 mètres, se démène dans cette nouvelle équipe : elle évolue au centre et est sur tous les fronts offensifs et défensifs.

Droit au But : Christiane Daumont (G) / J. Lefébure - Ricar / Colette Raimondeau - Simone Foy - J. Thurneyssen ; Jacqueline Brown - G. Adebus - M.-F. Maurisson.

Gros Caillou Sportif : Nelly Nigou (G) / J. Dubos - Humbert / Simone Beauvais - Raymonde du Bief - Colette Moreau ; H. Gourko - P. Patu - G. Routis.

Flèches Noires : G. Lisot (G) / Isabelle Vaucaire - J. Veaudeau / Maddy Authier - Maï de Guell - C. Bardon ; M. Bernot - G. Mougeot - O. Fridel.

Ci-dessous le Gros Caillou Sportif avec, en deuxième en partant de la gauche, Raymonde Du Bief [1918-2015], qui passera professionnelle dès l'année suivante en patinant dans des spectacles professionnels de danse sur glace (elle innovera même plus tard en mettant des lames de patin sur des chaussons de danse) et sera célèbre omme "starlette" bien avant sa soeur cadette Jacqueline, la future champione du monde de patinage artistique

 

 

La saison précédente (1935/36)

 

Retour aux archives