Championnat de France 1937/38

 

1re série

Qualifications (19 et 22 février 1938)

Volants - SCUF 1-0 (0-0,1-0,0-0)
CSHP - Diables 1-4  Sainsot / Voog 3, Courtois

Une nouvelle patinoire parisienne, le Sporting Victor Hugo, ouvre - avec un peu de retard sur la saison d'hiver - début janvier au 19 rue Mesnil, dans le même immeuble que la piscine Saint-Didier. Sa piste fait 52,5 mètres sur 24,5 mètres. Le directeur Lemercier y engage comme entraîneur Charles Ramsay, qui s'occupera des 4 clubs s'entraînant sur sa patinoire : le SCUF, le CIASH, la FSGT, et le CSHP. Ils se partagent les créneaux d'entraînement du midi (12h30-13h30) et du soir (19h-20h30). Ramsay connaît la déception de voir son équipe du Club des Sports d'Hiver de Paris éliminée par les Diables de France. Après ce match, ces derniers voient l'un des leurs, Jean Lacorne, incorporé en équipe de France : ce rapide patineur y remplace Jacques De Mézières qui plafonne et ralentit un peu sa ligne.

Demi-finale (mercredi 2 mars 1938)

Volants - Diables 6-0

Les Diables ne résistent qu'un tiers-temps : les Volants, victime d'excès de confiance et de mauvaise préparation physique contre un SCUF homogène, sont en démonstration dans cette finale du championnat de Paris. Ils se qualifient ainsi pour la finale contre Chamonix.

Finale (vendredi 11 mars 1938)

Volants - Chamonix 4-0 (0-0,0-0,4-0)  Été, Renault 2, Previer

La rencontre débute de manière équilibrée mais s'achève par une victoire nette et indiscutable des Parisiens, déchaînés en troisième période. Les Français Volants de Paris, qui n'alignent que des internationaux, sont privés de Philippe Boyard à partir de la demi-finale et aussi de Jean-Pierre Hagnauer en finale. Ils gagnent quand même car ils sont emmenés par la ligne Jacques Marcq (16 ans, 66 kilos) - Maurice Previer (18 ans, 61 kilos) - Serge Renault (17 ans, 63 kilos) : c'est la consécration pour ces purs enfants du Palais des Sports de Grenelle, qui habitent tous trois rue de Grenelle et ont investi leurs économies dès l'ouverture de la patinoire pour apprendre le hockey sur glace avec Charles Ramsay.

Volants : R. Rossignol / Lacarrière (cap.) - Été / Renaud - Previer - Marcq ; Hagnauer - Boyard - De Mézières ; Vrioni (Bertrand n'a joué que le premier match amical de la saison).

Chamonix : Marcel Claret (cap.) - Bossoney / Couttet - Schmidt - Pépin ; Martin Payot - F. Charlet - Vogel (Revoyaz absent).

Diables : Lambert (Howard) / Lorin (cap.) - Bauss / Lapotère - Lacorne - Maier ; Larking - Voog - Courtois (en amical : Cahen (G), Desaubliau (A), Desouches (A)).

SCUF : Willaume / Savard (FRA/CAN) - E. Bourdereau / Rich - Bringuet (cap.) - Fanion ; Bourcier - Poteau - Machat.

 

 

2e série

25/02/1938 Gros Caillou Sportif - CIASH 1-0

Autres résultats ?

Gros Caillou Sportif en tournée : Vallade, Moumé, Carmignac, Félix, Poujencq, Son, Robert, Macabiou, Villa, Imbault.

 

 

Matches amicaux

25/12/1937 Villard-de-Lans - Gros Caillou Sportif
26/12/1937 Villard-de-Lans - Gros Caillou Sportif
27/12/1937 Briançon - Gros Caillou Sportif
08/01/1938 Volants - SCUF 1-1  Marcq / Bringuet
22/01/1938 Volants - SCUF 5-0  Renaud, Previer, Marcq, Boyard, Lacarrière
03/02/1938 SCUF - Diables 1-0 (0-0,1-0,0-0)  Savard
27/02/1938 CSHP - CIASH 1-1
05/03/1938 FSGT Paris - Villard-de-Lans 1-2

La "FSGT" est la fédération ouvrière issue de la fusion des fédérations socialiste et communiste. Pas sectaire, elle a confié le programme d'entraînement à un Américain, Charles Ramsay. Le sport ouvrier constitue tout un pan du sport de l'entre-deux-guerres, avec des compétitions parfois distinctes du sport "bourgeois". Pour la fête du trentenaire du sport travailliste au Palais des Sports, le hockey sur glace est représenté par ce match entre le FSGT et Villard-de-Lans.

 

 

La saison précédente (1936/37)

La saison suivante (1938/39)

 

Retour aux archives