Avril 2021 : anecdotes

 

La bulle en version finlandaise

Beaucoup de voix plaidaient pour organiser les play-offs finlandais sous forme de bulle lors des demi-finales et de la finale, pour minimiser les risques de contamination des participants. Divers intérêts, dont des sponsors, ont plaidé contre. Un joueur a néanmoins organisé sa propre bulle : le vétéran de 38 ans Jussi Jokinen (Kärpät Oulu) a décidé de s'isoler du reste de sa famille en dormant dans le sauna installé dans son jardin !

De généreux adversaires

Leksand est totalement passé à côté de son quart de finale de SHL, balayé en quatre manches par Örebro. Et comme si cela n'étant pas suffisant, les joueurs de Dalécarlie ont eu la mauvaise surprise, un soir de déplacement, de voir leur bus vandalisé. Un acte scandaleux que s'est empressé de condamner le club d'Örebro. Les groupes de supporters de l'ÖHK ont également pris leur distance, allant même jusqu'à un geste généreux : une collecte de fonds ! Ce sont 12 000 couronnes suédoises (environ 1 200 euros) qui ont été reversés au club de Leksand. Un geste remarquable des adversaires que n'a pas manqué de saluer l'équipe éliminée sur les réseaux.

 

 

Les citations du mois

"Cette absence de sincérité de la part du président des BDL est plus que regrettable et traduit un manque de loyauté qui n’honore en rien son auteur. Il est vrai que depuis des semaines M. Reboh s’était répandu dans les médias à grands coups de contestation de la validité des décisions prises par la FFHG. [...] Précisons que les BDL avaient voté pour une formule de saison régulière à 22 journées, et appelé à l’arrêt de la compétition le plus tôt possible, sans play-offs en l’absence de public ! À l’évidence M. Reboh n’est pas à une contradiction près. [...] Pire, au sortir de la conciliation, comprenant qu’il n’aurait pas gain de cause pour la CHL, M. Reboh est allé jusqu’à injurier et menacer ouvertement des élus et salariés fédéraux, élargissant même ses cibles à certains présidents de clubs de SLM. Face à cette attitude inacceptable et condamnable, la FFHG se réserve le droit d’engager, au-delà des dispositions disciplinaires fédérales, toute procédure utile à l’encontre du président des BDL. [...] Que M. Reboh soit attaché à la participation de son club à la CHL s’entend volontiers… sous réserve de l’obtenir sur la glace. Qu’il tente, pour arriver à ses fins, de passer en force en requérant le retrait du titre de Champion de SLM brillamment obtenu par Rouen sur le terrain sportif, voilà un procédé nauséabond qui ne peut que nuire à l’image de notre sport."

Communiqué de la FFHG qui attribue définitivement le titre à Rouen et riposte à boulets rouges sur Jacques Reboh - ci-contre en photo par Philippe Crouzet.

"J’attends de voir ce que (Pierre-Yves) Gerbeau (le vice-président de la FFHG) a à me proposer, s’il s’excuse des injures qui m’ont été proférées. Mais oui, j’espère que l’on pourra encore avoir cette relation commune. [...] Oui, j’ai demandé à ce qu’on se renseigne sur ce qu’il se passe autour de nous [Suisse, Autriche...]. Mais l’année prochaine on sera en Ligue Magnus, c’est sûr."

Jacques Reboh, président des Brûleurs de Loups de Grenoble, dans le Dauphiné Libéré.


"Nous sommes probablement le seul couple à diner qui a des mouchoirs avec des notes de powerplay sur eux."

Ray Ferraro en interview vidéo sur le programme de la NHL The Chirp. Sa femme n'est autre que l'ex-capitaine américaine Cammi Granato, qui est recruteuse de la franchise d'expansion de NHL de Seattle.


"Nous sommes inquiets de la situation de la patinoire [d'entraînement] Daugava, qui aurait dû être réceptionnée le 17 mars. Chaque semaine ils nous promettent la mise en glace, mais elle n'est toujours pas opérationnelle. [...] Nous avons demandé des vaccins à temps [pour les joueurs de l'équipe nationale de Lettonie]. Selon notre plan, cela aurait dû être fait début mars pour les hockeyeurs reçoivent deux doses avant le camp d'entraînement. On ne nous a pas fourni de vaccins. Maintenant chaque joueur va présenter un risque pour l'équipe."

Aigars Kalvitis, président de la fédération de Lettonie de hockey sur glace (LHF), exprime à la télévision lettone ses craintes avant le championnat du monde 2021. On peut s'étonner de ses propos de la part de l'organisateur de la compétition. Veut-il se dédouaner par avance ? Mettre la pression sur les autorités politiques ? Kalvitis est lui-même un ancien Premier ministre, même s'il s'est retiré de la vie politique depuis douze ans.


"Il vaut mieux le dire aux gens maintenant [que le Mondial 2021 aura lieu sans spectateurs] que laisser un espoir en vain."

Arturs Krišjānis Kariņš, Premier ministre de Lettonie, sur TV3, le 28 avril.

 

 

Le mois précédent (mars 2021)

 

Retour au sommaire