Amiens, l'ambition raisonnée

 

Plus d'une décennie qu'ils se languissent ! Alors que débute prochainement la saison 2017-2018 de Ligue Magnus, la 36e saison consécutive en élite pour les Picards (plus longue série en cours pour un club français), les supporters amiénois expriment un désir vieux de plusieurs années à présent, celui de voir leur équipe des Gothiques renouer avec sa superbe d'antan.

Pourtant place forte incontestable du hockey français, Amiens peine clairement à performer. Et plus encore qu'une armoire à trophées qui reste désespérément vide depuis 2004, c'est surtout l'incapacité chronique des derniers effectifs à peser réellement dans les débats qui exaspèrent les nombreux fans, agacés de voir leur favori stagner à mi-classement, sans hausser le niveau de jeu dans de furtives campagnes de play-offs.

Pour remédier à cela, les "Bâtisseurs" à présent bien installés ont renouvelé leur confiance à Mario Richer (photo) au poste d'entraîneur en chef. Le québécois aura fort à faire pour prouver qu'il est l'homme de la situation, après une dernière saison sans éclat. Il demeure assisté d'Anthony Mortas. Les deux hommes se sont avant toute chose attelés à la gestion d'un turnover important dans l'effectif, avec le départ des terres samariennes de 15 joueurs : une moyenne pour bien des clubs, une rareté pour les Gothiques.

Le premier chantier fut celui de la cage, puisque Mitch O'Keefe et Corentin Cunsolo n'ont pas été reconduits. La formation du nouveau duo débute pour ce qui est du titulaire au poste par l'arrivée d'Henri-Corentin Buysse, en provenance de Dijon. Il s'agit d'un retour pour le joueur natif de la ville, formé au club dont il a porté les couleurs jusqu'en 2009. Buysse fait office de valeur sûre, son expérience du championnat de France donne l'assurance d'un gardien fiable, compensant un relatif manque de régularité par une forte capacité à enlever certains matchs à lui seul. À 29 ans, ce retour aux sources devrait être pour lui l'occasion de renouer avec les play-offs où son mental de gagnant pourrait dynamiser les Gothiques.

Sa doublure cette saison sera Lucas Savoye, qui pose ses valises à Amiens après deux saisons à Epinal. Savoye est un back-up permanent, habitué au rôle en Magnus, ce qui représente une richesse pour le staff des Gothiques là où certains clubs devraient gérer de possibles batailles d'ego. En confiance, c'est un gardien qui pourrait faire parler ses qualités naturelles si le contexte attendait de lui plus que des bouts de match.

En défense, Amiens pourra toujours compter sur l'inoxydable Romain Bault, sur Jonathan Narbonne (photo) qui a convaincu au point de prendre le capitanat pour cette nouvelle saison, mais aussi sur le jeune Axel Prissaint. Coup dur en revanche avec la perte pour l'exercice de Nicolas Leclerc. Le jeune défenseur français a contracté en préparation une blessure articulaire qui le tiendra éloigné des patinoires durant de longs mois.

Parmi les nouveaux venus au poste, un seul foulait déjà les glaces de la Ligue, il s'agit de Léo Guillemain (Strasbourg). L'arrivée de Guillemain perpétue la tradition amiénoise de compter dans l'effectif un défenseur XXL, comme ont pu l'être dans un passé proche des joueurs comme Jeff Smith ou Jamie VanderVeeken. S'il est attendu de lui plus de discipline que les deux joueurs mentionnés, c'est bien pour ses qualités physiques qu'il fut recruté, et il sera attendu dans ce rôle.

Il ne sera pas le seul à dépasser le quintal sur la balance ! En effet les Gothiques d'Amiens ont également fait l'acquisition du Canadien Todd Perry. Entre AHL, ECHL et principalement le second échelon russe, c'est un joueur expérimenté qui arrive, pour lequel le staff peut légitimement fonder des espoirs de patron de la défense. Mais on sait que les gabarits massifs vieillissent mal en général, espérons donc que les 30 ans passés de Perry lui laissent encore quelques bonnes années devant lui.

Un autre joueur expérimenté prend ses quartiers à Amiens en la personne du Tchèque Ondrej Smach. À 31 ans, il s'octroie son premier périple hors des ligues tchèques et slovaques, où il oscilla toujours entre les échelons à grand coup de prêts en cours de saison. Révélé défenseur offensif sur le tard (50 points au cours de ses trois dernières saisons régulières), il pourrait œuvrer à la ligne bleue.

Enfin, en attente d'un potentiel suppléant à Leclerc, les lignes défensives seront complétées par le joueur finlandais Lauri Kärmeniemi. Après un parcours principalement effectué en Mestis (deuxième échelon local) mais tout de même près de 100 matchs en Liiga, Kärmeniemi a connu les championnats danois et biélorusse la saison passée. À Soligorsk, il se sera fait sa place (42 matchs joués en saison régulière et 10 en play-offs) dans un effectif pléthorique ayant compté jusqu'à 34 joueurs de champ dont 13 défenseurs !

Mais le chantier majeur des Bâtisseurs demeure clairement celui des lignes offensives, avec le constat brut du départ de 7 des 8 meilleurs scoreurs amiénois de la saison passée, dont les principaux Joël Champagne (Grenoble), Yanick Riendeau (Anglet) et Tim Crowder (HC Ceske Budejovice). Exit également le joker Eric Johansson (Val Pusteria) ou des JFL de longue date comme Kazarine (Lyon), Fauchon (Épinal) ou Thomas (Nice).

La reconstruction est totale avec seulement quatre attaquants toujours son contrat, dont les trois espoirs français, principalement de complément, Loïc Coulaud, Thomas Suire et Rudy Matima (photo). Le Canadien Joey West se voit quant à lui confier plus de responsabilités, et hérite d'un "A" en témoignage.

Pour autant il reste quelques têtes connus dans le recrutement d'attaque des Gothiques, des habitués de la Ligue Magnus et même un retour : celui d'Elie Marcos. Amiénois de naissance, il revient au club après 9 saisons passées à Strasbourg. Pour l'anecdote, Marcos est le seul joueur de l'histoire de la Ligue (soit depuis 2004) à avoir marqué au moins un point face à toutes les équipes ayant pris part au championnat (y compris les Dunkerque ou Clermont de 2004-2005).

Amiens enrôle également Anze Kuralt, l'un des meilleurs marqueurs du championnat sur les quatre dernières années (12e marqueur depuis 2013-2014 avec 114 points cumulés). L'ailier slovène pourrait retrouver à Amiens un rôle de leader offensif passé un peu sous silence dans la concurrence grenobloise de la saison passée.

Les JFL ne sont pas en reste avec l'arrivée de Jérémie Romand. Le baroudeur haut-savoyard portera son 5e maillot différent en Magnus, après ceux de Rouen, Caen, Brest et Nice. Capable de coups d'éclat, son investissement sera scruté là où il peut parfois avoir une tendance à la nonchalance. Enfin, Kévin Da Costa débarque depuis Gap. Ce parfait joueur d'équipe aura un rôle essentiel dans le vestiaire.

Si un fort contingent canadien a quitté la Picardie lors de cette intersaison, Mario Richer a œuvré à ce que d'autres de ses compatriotes les remplacent. Parmi eux, la recrue phare pourrait bien être Tommy Giroux. Auréolé d'un parcours universitaire pour le moins convaincant, l'ailier gauche qui dispose de bonnes références a été repéré lors d'une précédente édition de la "Napoleon Cup" amiénoise, alors qu'il portait les couleurs de l'Université de Trois-Rivières. À 25 ans, ce joueur rapide et disposant d'un instinct naturel de scoreur tente sa première expérience à l'étranger. Il devrait faire parler de lui.

Du circuit universitaire nord-américain aux vestiaires du Coliseum, c'est également la trajectoire du centre Philippe Halley. Les dirigeants amiénois doivent avoir l'espoir que ce joueur ait ramené la victoire dans ses bagages, puisque ce natif de Québec reste sur deux coupes de champion CIS avec l'université du Nouveau-Brunswick. Sans avoir été coaché directement par Richer, il est pourtant bien connu du stratège car les deux hommes se sont croisés dans l'organisation des Olympiques de Gatineau.

Autre profil avec la venue du dernier canadien, Mario Valery-Trabucco. Natif du Vénézuela, ce créateur de jeu traverse l'Europe depuis 2010, en étant passé par la Finlande, l'Allemagne, la Suède, l'Italie et l'Angleterre. Attaquant polyvalent, il a connu une carrière irrégulière, mais souhaitons pour Amiens que ses qualités parlent particulièrement cette saison.

Le dernier joueur de l'effectif, mais pas des moindres, sera le Finlandais Janne Laakkonen. À 35 ans, il sera le joueur le plus expérimenté de l'équipe. Prolifique et intelligent, il a connu une carrière impressionnante avec notamment 493 matchs et 335 points en Liiga. Évoluant dans des ligues de l'Est ces dernières saisons (Kazakhstan, Belarus, VHL), cette arrivée en France pourrait représenter son dernier challenge sportif. Comptant toujours plus d'un point par match de moyenne la saison dernière, Laakkonen va apporter sa grande expérience et aura à cœur de prouver ce dont il est toujours capable.

Sur le papier, ce cru 2017-2018 des Gothiques a des raisons de se montrer ambitieux, même si la resignature d'un ou deux éléments de la saison passée aurait sans nul doute sublimé l'ensemble. Reste qu'au regard de ce recrutement intelligent, Amiens tient une chance de se mêler à la bataille en statut évident d'outsider parmi d'autres, face à une concurrence qui aura rarement été aussi prometteuse, Grenoble et Bordeaux en tête. Un top-4 ou des demi-finales de play-offs pourraient être en mesure de satisfaire des supporters exigeants mais conscients de la densité du championnat, et le gain de la coupe nationale serait par exemple un superbe premier pas vers une réconciliation avec la gloire passée.

Sébastien Bernard

 

 

Effectif :

Gardiens

N° NOM Prénom             Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2016/17   MJ   Min   Moy.     %
35 BUYSSE Henri-Corentin  18/03/1988  185  85  Amiens            Dijon       FRA-1   46  2649   3,17   91,1%
46 SAVOYE Lucas           22/08/1993  187  77  Gap               Épinal      FRA-1   10   349   4,64   88,4%

Défenseurs

N° NOM Prénom             Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2016/17   MJ   B   A Pts   +/-   Pén
 3 PRISSAINT Axel         06/05/1998  184  76  Amiens            Amiens      FRA-1   39   0   1   1    0     4'
 4 PERRY Todd             13/12/1986  190 106        (Canadien)  Reading     ECHL    63   4  14  18   -6    55'
 7 BAULT Romain           29/01/1990  180  87  Amiens            Amiens      FRA-1   45   2   6   8   +2    51'
15 NARBONNE Jonathan      16/09/1992  183  83        (Canadien)  Amiens      FRA-1   41   1  11  12   +2    79'
23 KÄRMENIEMI Lauri       17/04/1991  180  81      (Finlandais)  Soligorsk   BLR-1   52   2  11  13   +4    34'
44 LECLERC Nicolas        18/08/1994  168  82  Besançon          Amiens      FRA-1   49   2   2   4   +4    55'
61 SMACH Ondrej           21/07/1986  180  88         (Tchèque)  Kosice      SVK-1   60   1  18  19   +36   32'
88 GUILLEMAIN Léo         02/03/1992  193 104  Rouen             Strasbourg  FRA-1   27   0   4   4   -9    12'

Attaquants

N° NOM Prénom             Naissance    cm  kg  Club formateur    Club & Ch 2016/17   MJ   B   A Pts   +/-   Pén
 2 SUIRE Thomas           30/10/1998  180  76  Morzine           Amiens      FRA-1   23   1   0   1   -5     8'
 9 MARCOS Elie            08/07/1983  176  80  Amiens            Strasbourg  FRA-1   49  10  22  32    0    34'
12 MATIMA Rudy            08/03/1997  185  80  Amiens            Amiens      FRA-1   44   2   3   5   -7     8'
13 GIROUX Tommy           26/05/1992  174  78        (Canadien)  3-Rivières   CIS    27  13  17  30          6'
                                                                 Norfolk     ECHL    15   5   5  10   -2     2'
17 ROMAND Jérémie         28/02/1988  192  95  St-Gervais        Nice        FRA-1   48  22  22  44   +7    50'
19 VALERY-TRABUCCO Mario  19/02/1987  180  89        (Canadien)  Manchester  GBR-1   54  14  20  34         64'
62 LAAKKONEN Janne        15/04/1982  176  82      (Finlandais)  Grodno      BLR-1   52  16  39  55   +40   22'
65 DA COSTA Kévin         29/03/1989  172  71  Cherbourg         Gap         FRA-1   59   8  10  18   +18   18'
68 WEST Joey              16/02/1991  175  79        (Canadien)  Amiens      FRA-1   49   6  14  20    0    28'
71 HALLEY Philippe        08/09/1992  178  80        (Canadien)  N.Brunswick  CIS    39   9  16  25         14'
72 COULAUD Loïc           25/05/1997  174  74  Gap               Amiens      FRA-1   45   3   3   6   -5     2'
92 KURALT Anze            31/10/1991  175  80         (Slovène)  Grenoble    FRA-1   56  15  16  31   +20   30'

Entraîneur : Mario Richer (Canada, 52 ans) assisté d'Anthony Mortas (43 ans).

Partis : Mitch O'Keefe (G, 48MJ à 90,1%), Corentin Cunsolo (G, 5MJ à 83,5%), Mathieu Brisebois (D, 7+19, Nottingham, GBR), Fabien Bourgeois (D, 3+11, Jokipojat, FIN-2), Tomas Nechala (D, 2+7, Guildford, GBR), Maris Jass (D, 2+5), Yannick Offret (A, 0+3), Yanick Riendeau (A, 21+33, Anglet, FRA-2), Joël Champagne (A, 24+31, Grenoble), Tim Crowder (A, 18+15, Ceské Budejovice, TCH-2), Grégory Béron (D puis A, 7+25, arrêt), Eric Johansson (A, 6+14, Val Pusteria, AUT-2), Maxime Legault (A, 6+9, Grenoble), Armands Berzins (A, 3+5), Fabien Kazarine (A, 6+3, Lyon), Quentin Fauchon (A, 4+3, Épinal), Rémi Thomas (A, 1+6, Nice).

 

Revoir la présentation 2016/17

 

 

Retour à la rubrique articles