Présentation des championnats du monde 2021

 

Les championnats du monde 2020 en Suisse annulés pour cause de Covid-19 ont été conclus avec un bilan bénéficiaire puisque l'assurance imposée par l'IIHF couvrait les pandémies... mais la clause ne peut fonctionner qu'une seule fois. L'édition 2021 est alors devenue un casse-tête plus grand encore pour la fédération internationale. Le principal problème n'était pas sanitaire. Ces Mondiaux avaient été attribués en co-organisation au Bélarus et à la Lettonie, deux pays qui avaient accueilli la compétition seuls (en 2014 et 2006) mais qui ne pourraient plus le faire avec les exigences de plus en plus élevées de l'IIHF sur la capacité des patinoires.

Pratiquant le même principe d'apolitisme que toutes les fédérations sportives internationales, l'IIHF avait négligé un élément : l'élection biélorusse de 2020. Celle de 2010 avait déjà provoqué des sanctions internationales à cause de l'arrestation de candidats d'opposition, mais cela n'avait pas empêché le maintien du Mondial de Minsk 2014 malgré les demandes de retrait exprimés par plusieurs parlements démocratiques (américain, européen et allemand). La situation a néanmoins pris de toutes autres proportions. Face à la fraude électorale trop évidente, les manifestations ont eu bien plus d'ampleur l'été dernier... et la répression aussi.

En septembre, le pouvoir n'a rien trouvé de mieux que de nommer Dmitri Baskov - déjà directeur du Dinamo Minsk en KHL - comme président de la fédération, dont son prédécesseur venait de démissionner. Quelques employés de la fédération avaient en effet osé signer la pétition critique des sportifs biélorusses, et Baskov a sûrement eu pour mission de faire le ménage. Il met tellement de zèle à servir le président-dictateur Loukachenko qu'il s'est mêlé lui-même aux miliciens en novembre dans une violente arrestation d'un professeur d'art battu à mort. Même la fédération de Lettonie (LHF) demandait officiellement des explications sur la "possible participation de Baskov à des répressions contre des civils. Jusqu'à ce moment, même si le gouvernement letton soutenait l'opposition au Bélarus et demandait le déménagement du Mondial, la LHF restait plus réservée, tenue par l'accord de co-organisation. Baskov a donc lui-même aboli la frontière entre la politique et le sport, qui se veut imperméable à ces considérations.

René Fasel tenta d'utiliser ses talents diplomatiques et ses bonnes relations en se rendant au Bélarus, mais sa poignée de mains avec Loukachenko, exploitée par la présidence, a eu un effet boomerang en entachant l'image du Suisse. Menacée du retrait des sponsors majeurs (dont Skoda), l'IIHF n'a eu d'autre choix que de retirer l'organisation au Bélarus, officiellement pour "raisons de sécurité" afin de ne pas gêner les autres organisations internationales en créant un précédent qu'elles auraient trouvé dangereux. Le CIO - dont Fasel est membre - et la FIFA ont en effet programmé leurs prochaines compétitions mondiales dans des pays (Chine et Qatar) guère exemplaires en matière de droits de l'homme.

La solution de recours était évidente et a finalement été choisie : la Lettonie peut organiser seule, puisque la taille des patinoires a moins d'importance à l'heure actuelle. Une seconde glace a été mise en place au centre olympique avec 3,43 millions d'euros investis pour sa transformation. Mais cette salle de repli ne dispose pas de vrais vestiaires. Ceux-ci seront simplement séparés par des cloisons, dans un grand hall haut de plafond qui résonne. Les équipes du groupe A pourront donc entendre l'ambiance dans le vestiaire de leurs adversaires avant et pendant le match, voire entendre les consignes si elles comprennent la langue... Une partie de cet investissement complémentaire au centre olympique restera sans doute inutile : 109 000 euros pour louer des sièges pour 6200 spectateurs. La situation sanitaire à Riga ne laisse toujours pas la possibilité d'accueillir du public. Les organisateurs gardaient un espoir d'une ouverture à partir des quarts de finale si le niveau de contamination descend...

Il y a tout de même eu une bonne nouvelle, vraiment in extremis. La patinoire d'entraînement du parc des sports Daugava a enfin été validée par la commission incendie dans son inspection du 14 mai, une semaine seulement avant le début des championnats du monde, et deux mois après la date prévue. Les 5000 euros par jour de pénalité de retard contractuellement infligés à l'entreprise de construction n'aurait pas protégé les organisateurs d'un camouflet si elle n'avait pas été prête. Trois jours plus tôt, le directeur du comité d'organisation Edgars Buncis parlait de situation critique à la télévision nationale et évoquait une solution de repli sur les deux glaces de la patinoire Volvo, mais celle-ci est située à 20 kilomètres de Riga. Les déplacements plus longs auraient encore compliqué l'organisation, contrainte par le protocole sanitaire. Les joueurs doivent en effet se changer dans le vestiaire réservé de leur équipe (dans la patinoire de match de leur groupe) puis en sortir avec leurs patins et leurs crosses dans les mains pour monter dans le bus qui les emmène sous escorte à la patinoire d'entraînement.

Comme les play-offs NHL, comme le Mondial junior, ces championnats du monde se tiendront en effet dans une "bulle", concept popularisé depuis le début de la pandémie. Mais par rapport à ces exemples antérieurs, la bulle est bien plus difficile à mettre en place aux Mondiaux où les joueurs rejoignent leurs équipes petit à petit à la fin de leur saison. Les effectifs ont donc été élargis à 28 joueurs (au lieu de 25 d'habitude) pour avoir des réserves en cas de contamination partielle. Les organisateurs ont mis en place un protocole spécifique. Toutes les équipes doivent être arrivées avant le 16 mai et observer 48 heures d'isolement complet dans leurs chambres d'hôtel (obligatoirement individuelles), avant un nouveau test Covid qui donne le feu vert pour le début de l'entraînement. Ce n'est qu'au sixième jour après son entrée dans la bulle qu'un joueur peut être aligné en match. Les mêmes règles s'appliqueront aux renforts en cours de tournoi, des cas qui devraient être rarissimes.

Même si les Mondiaux se jouent deux semaines plus tard que d'habitude, les play-offs NHL ont été encore plus décalés, d'un bon mois. Aucun de leurs participants ne devrait donc venir, sauf de très rares exceptions qui mériteraient la semaine d'attente imposée par les règles sanitaires pour arriver en cours de route avant la phase finale. On peut y voir une conséquence positive : on n'avait jamais aussi connu les effectifs avec cinq jours d'avance, effet de l'entrée dans la bulle. Certes, les stars ne se bousculent pas au portillon dans les grosses équipes. Certes, l'enjeu est limité en bas de tableau par l'absence de relégation (puisque les divisions inférieures n'ont pas repris). Mais le nivellement qui frappe surtout les habituels favoris, alors que les Tchèques ou les Suisses arrivent avec un effectif intéressant, élargit comme jamais les prétendants potentiels à la médaille d'or.

Groupe A : Suède, Russie, Tchéquie, Suisse, Slovaquie, Bélarus, Danemark, Grande-Bretagne.

Groupe B : Finlande, Canada, États-Unis, Lettonie, Allemagne, Norvège, Kazakhstan, Italie.

La saison internationale.

 

 

Groupe A

 

Après une décision du Tribunal Arbitral du Sport, les sportifs russes n'ont pas le droit de jouer sous leur drapeau et leur hymne de décembre 2020 jusqu'à décembre 2022 pendant les Jeux olympiques et les championnats du monde de toutes les disciplines. Une sanction purement symbolique qui est un compromis par rapport au bannissement total réclamé par l'Agence mondiale antidopage qui pointait la complicité de l'État russe dans des programmes de dopage. Les hockeyeurs porteront donc un maillot avec le logo du Comité olympique russe. On frise le grotesque quand le sponsor de l'IIHF Skoda utilise pour une campagne marketing une photo retouchée - ci-contre - où le blason de la Russie a été enlevé du maillot d'Ovechkin...

Même le choix préféré des sportifs comme hymne de remplacement, Katyusha, une chanson populaire pendant la Seconde Guerre Mondiale, a été jugée trop politique. L'IIHF a finalement approuvé un Concerto pour piano de Tchaïkovsky. Ouf ! On ne va quand même pas bannir tous les compositeurs russes ! Ce compromis est d'ailleurs un choix plutôt amusant car l'homosexualité de Tchaïkovsky est documentée et bien connue des historiens mais assez tabou en Russie où le sujet est sensible.

Rangeons ces histoires de symboles pour faire place au sport : appelons un chat un chat, et la Russie la Russie ! Un pays qui, dans le hockey sur glace a longtemps brillé par ses attaquants et moins par ses gardiens. Cette année encore, trois des quatre titulaires des demi-finalistes de KHL étaient des gardiens étrangers. Paradoxalement, trois des quatre portiers des demi-finalistes de... NHL l'été dernier étaient russes ! Mais deux d'entre eux sont play-offs, et le troisième - Anton Khudobin - a faibli depuis et n'a jamais eu une grande relation avec l'équipe nationale à 35 ans. Les Russes comptaient plus à vrai dire sur les deux gardiens des Rangers de New York, mais la franchise nord-américaine ne les a pas libérés. Le paradoxe est total : il y a eu un record de 11 gardiens russes aperçus cette saison en NHL (dont quelques débutants qui n'avaient jamais eu leur chance en KHL) mais plus aucun gardien russe de premier plan ne joue au pays. Sorokin et Shestyorkin sont partis outre-Atlantique, Koshechkin accuse ses 38 ans. Il ne reste personne qui ait connu un championnat du monde. Le trio emmené à Riga n'a pas d'expérience internationale et n'inspire pas confiance au point que l'entraîneur des gardiens a été renvoyé chez lui pour cause d'hypertension. La Russie garde donc une place de libre si jamais un des gardiens en play-offs NHL est éliminé (Vasilyevsky et Bobrovsky s'affrontent dans le derby floridien et le premier pourrait précipiter l'arrivée du second)

Heureusement, il reste l'attaque ? Même pas. La Russie cherche depuis des années de la relève au centre. Datsyuk est sans doute à la retraite. Malkin le sera bientôt et est de plus en rarement en santé. Kuznetsov est suspendu par l'IIHF pour contrôle positif à la cocaïne. On savait d'avance que Vadim Shipachyov serait le centre numéro 1, et il a d'ailleurs été nommé capitaine... mais il a quitté l'équipe sur blessure. Les deux meilleurs centres à disposition sont donc Maksim Shalunov, par défaut, et Mikhaïl Grigorenko, qui joue depuis longtemps ailier. Ce n'est pas pour autant que les Russes regorgent de talent sur les ailes. Même là, tout ce qui ressemblait de près ou de loin à un leader offensif a déclaré forfait. "L'opposant politique" Artemi Panarin avait décliné avant même d'être victime d'une agression en NHL qui a mis fin à sa saison. Evgeni Dadonov n'a pas vu sa femme de la saison et rentrera auprès de sa famille. La valeur montante Pavel Buchnevich ne veut pas compromettre les négociations de son futur contrat.

Le tableau n'est quand même pas si noir car la nouvelle génération est là. C'est d'ailleurs pour cela que Valeri Bragin s'est vu confier l'équipe nationale après une saison d'un sélectionneur condamné à l'oubli (Aleksei Kudashov aura tenu les rênes de la Sbornaïa un an sans avoir eu l'occasion de disputer de grande compétition internationale). Entraîneur national des moins de 20 ans ou moins de 18 ans pendant une décennie, Bragin a vu passer sous ses ordres tous les jeunes talents. Et ceux qui ont été trop jeunes pour les connaître chez les juniors, il les dirige au SKA Saint-Pétersbourg. Avec cet effectif, peut-être le plus faible offensivement de l'histoire russe, une médaille d'or ferait grimper au zénith la réputation de Bragin. Mais si l'on y ajoute un meilleur gardien, elle redeviendrait plus probable.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
28 FEDOTOV Ivan          198  87  28/11/1996  Traktor Chelyabinsk  KHL    30   2,27   92,2%
31 SAMONOV Aleksandr     181  74  23/08/1995  SKA St-Pétersbourg   KHL    30   2,18   92,0%
60 BOCHAROV Ivan         187  76  18/05/1995  Dynamo Moscou        KHL    38   2,27   91,8%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 ZUB Artyom            188  90  03/10/1995  Ottawa Senators      NHL    47    3  11   14    26'
 4 GAVRIKOV Vladislav    190  97  21/11/1995  Columbus B. Jackets  NHL    55    2  10   12    14'
27 OZHIGANOV Igor        189  94  13/10/1992  SKA St-Pétersbourg   KHL    70   10  26   36    22'
29 PROVOROV Ivan         185  87  13/01/1997  Philadelphia Flyers  NHL    56    7  19   26    28'
53 MARCHENKO Aleksei     189  93  02/01/1992  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    69    8  19   27    20'
61 ZADOROV Nikita        196 104  16/04/1995  Chicago Blackhawks   NHL    55    1   7    8    36'
78 RAFIKOV Rushan        189  92  15/05/1995  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    69    5  22   27    20'
89 NESTEROV Nikita       183  90  28/03/1993  Calgary Flames       NHL    37    0   4    4    18'
98 DRONOV Grigori        190  91  10/01/1998  Metal. Magnitogorsk  KHL    42    2  12   14    10'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 MOROZOV Ivan          185  87  05/05/2000  SKA St-Pétersbourg   KHL    70   14  24   38    57'
10 TOLCHINSKY Sergei     172  74  03/02/1995  Avangard Omsk        KHL    75   21  45   66    32'
11 VORONKOV Dmitri       192  86  10/09/2000  Ak Bars Kazan        KHL    68   13  16   29    49'
15 KARNAUKHOV Pavel      189  96  15/03/1997  CSKA Moscou          KHL    68   10   9   19    91'
21 OKULOV Konstantin     184  80  18/02/1995  CSKA Moscou          KHL    78   24  45   69     8'
24 SAFONOV Ilya          193  93  30/05/2001  Ak Bars Kazan        KHL    48    2   5    7     4'
25 GRIGORENKO Mikhaïl    190  91  16/05/1994  Columbus B. Jackets  NHL    32    4   8   12     6'
37 TIMKIN Evgeni         195  97  03/09/1990  SKA St-Pétersbourg   KHL    61    5   6   11    57'
57 SHVETS-ROGOVOY Artyom 186  81  03/03/1995  SKA St-Pétersbourg   KHL    44    3  11   14    26'
58 SLEPYSHEV Anton       187  89  13/05/1994  CSKA Moscou          KHL    58   18  19   37    20'
71 BURDASOV Anton        189  99  09/05/1991  SKA St-Pétersbourg   KHL    63   25  18   43    14'
72 GALIMOV Emil          187  86  09/05/1992  SKA St-Pétersbourg   KHL    45   12  14   26    18'
81 KAMENEV Vladislav     189  86  12/08/1996  SKA St-Pétersbourg   KHL    31    6   2    8    14'
88 SHALUNOV Maksim       193  96  31/01/1993  CSKA Moscou          KHL    74   30  23   53    63'
92 PODKOLZIN Vasili      185  86  24/06/2001  SKA St-Pétersbourg   KHL    51   11  11   22    21'
94 BARABANOV Aleksandr   179  89  17/06/1994  San José / Toronto   NHL    22    3   5    8     6'
                                              San José / Toronto   AHL     4    2   3    5     0'
96 KUZMENKO Andrei       181  88  04/02/1996  SKA St-Pétersbourg   KHL    72   22  21   43    18'

Les joueurs en italique sont dans la bulle mais ne sont pas déclarés, ils peuvent être remplacés. Il n'y a dans tous les cas plus qu'une seule place libre en attaque.

Absents notables : Igor Shestyorkin et Aleksandar Georgiev (G, non libérés par les New York Rangers), Nikita Zaitsev (D, blessé), Nikolai Knyzhov (D, opéré d'une hernie), Artemi Panarin (A, affaire puis blessure), Vadim Shipachyov (A, blessé), Evgeni Dadonov (A, naissance de son troisième enfant), Pavel Buchnevich (A, fin de contrat)

 

 

En juin 2020, Filip Pešán a remplacé Miloš Ríha - tragiquement décédé deux mois plus tard - aux commandes de l'équipe de République Tchéque. Sa nomination était inévitable tôt ou tard. Pešán est considéré comme l'entraîneur le plus prometteur du pays. Son travail dans son club de Liberec a été loué. La sélection tchèque des moins de 20 ans n'a atteint les demi-finales qu'une fois depuis quinze ans, et c'est l'année où Pešán était le coach. Il retrouvera à Riga des joueurs-clés (Chytil, Zadina et Hájek) de cette génération qui a redonné une petite éclaircie à un hockey tchèque un peu déprimé.

Pešán se montre très confiant : "C'est une équipe excellente. Avant tout, nous sommes forts dans les cages [avec le gardien champion de KHL Simon Hrubec en numéro 1]. Je pense que la fougue des jeunes de NHL et l'expérience des Européens a été mélangée de façon appropriée. Nous ne voulons pas jouer un hockey froussard, nous voulons être actifs, sans folie, donc nous recherchons le bon compromis." Un optimisme partagé, a fortiori après ses neuf victoires d'affilée en préparation.

Ce mix auquel le sélectionneur fait allusion verra deux buteurs, Jakub Vrána et Dominik Kubalik, entourer le passeur vétéran Jan Kovár. Une deuxième ligne a été formée au dernier match en chargeant Tomáš Zohorna d'encadrer les jeunes ailiers Filip Chytil et Filip Zadina : ce dernier est le troisième buteur d'instinct de l'équipe tchèque, qui retrouve une puissance de feu offensive qui lui manquait. Filip Hronek, dans un style organisateur et relanceur, s'impose de plus en plus comme un excellent meneur pour les lignes arrières.

Atteindre les demi-finales n'est pas un problème pour les Tchèques au niveau sénior. Mais après déjà neuf ans sans médaille, c'est l'occasion ou jamais de marquer un grand coup avec une équipe renaissante. Pešán peut être, comme chez les juniors, l'entraîneur de ce retour en grâce. Un mérite qui serait alors partagé avec cette jeune génération enthousiaste.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
30 HRUBEC Simon         186  83  30/06/1991  Kunlun / Avangard    KHL    47   2,07   93,5%
35 WILL Roman           185  88  22/05/1992  Traktor Chelyabinsk  KHL    39   2,26   91,8%
61 KVACA Petr           186  77  12/09/1997  Liberec             TCH-1   57   1,97   92,5%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 HAJEK Libor          187  93  04/02/1998  Kometa Brno         TCH-1   10    0   2    2     4'
                                             New York Rangers     NHL    44    2   2    4    10'
 6 MUSIL David          193  94  09/04/1993  Trinec              TCH-1   50    0  10   10    56'
 9 SKLENICKA David      180  82  08/09/1996  Jokerit Helsinki     KHL    55    7  10   17    28'
17 HRONEK Filip         183  77  20/11/1997  HK Hradec Králové   TCH-1   22   10  13   23    18'
                                             Detroit Red Wings    NHL    56    2  24   26    16'
31 KLOK Lukas           185  85  07/06/1995  Lukko Rauma         FIN-1   56    4  21   25    52'
60 MORAVCIK Michal      194  96  07/12/1994  Tappara Tampere     FIN-1   55    3  15   18    82'
62 SUSTR Andrej         201  98  29/11/1990  Kunlun Red Star      KHL    41    0   5    5    18'
74 VITASEK Ondrej       192  95  04/09/1990  Dinamo Riga          KHL    19    1   4    5    16'
                                             Liberec             TCH-1   40    3   6    9    32'
88 SULAK Libor          189  84  04/03/1994  Kärpät Oulu         FIN-1   50   10   6   16    94'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
11 ZADINA Filip         183  88  27/11/1999  Trinec              TCH-1   17    8   6   14    18'
                                             Detroit Red Wings    NHL    49    6  13   19     0'
13 VRANA Jakub          182  89  28/02/1996  Washington/Detroit   NHL    50   19  17   36    10'
14 MUSIL Adam           192  92  26/03/1997  Liberec             TCH-1   61   17  11   28    67'
18 KUBALIK Dominik      187  81  21/08/1995  Chicago Blackhawks   NHL    56   17  21   38    18'
19 FLEK Jakub           172  74  24/12/1992  Karlovy Vary        TCH-1   52   21  18   39     6'
25 LENC Radan           180  79  30/07/1991  Liberec             TCH-1   67   21  34   55    34'
43 KOVAR Jan            181  95  20/03/1990  EV Zoug             SUI-1   65   17  61   78    80'
44 STRANSKY Matej       188  98  11/07/1993  Trinec              TCH-1   66   38  29   67    86'
52 SPACEK Michael       180  85  09/04/1997  Tappara Tampere     FIN-1   18    5   8   13     4'
                                             Trinec              TCH-1   25    4  21   25    10'
67 SMEJKAL Jiri         192  93  05/11/1996  Tappara Tampere     FIN-1   57    9  17   26    57'
69 RADIL Lukas          190  89  05/08/1990  Spartak Moscou       KHL    58   19  13   32    47'
72 CHYTIL Filip         184  81  05/09/1999  New York Rangers     NHL    42    8  14   22    10'
78 HANZL Robin          178  70  10/01/1989  Spartak Moscou       KHL    52   12  19   31    30'
79 ZOHORNA Tomas        185  91  03/01/1988  Amur Khabarovsk      KHL    38    6  16   22    37'
                                             Dynamo Pardubice    TCH-1   17    5  10   15    14'
92 SEKAC Jiri           185  84  10/06/1992  Avangard Omsk        KHL    40   12  11   23    22'
95 BLÜMEL Matej         183  90  31/05/2000  Dynamo Pardubice    TCH-1   57   19  17   36     6'

Les joueurs en italiques ne sont pas encore déclarés.

Absents notables : Jakub Vorácek (A, famille), Dmitrij Jaskin (A, blessé), Michal Repík (A, famille).

 

 

Johan Garpenlöv n'a pas eu des conditions faciles depuis sa nomination à la tête de l'équipe de Suède. Le premier championnat du monde qu'il devait diriger a été annulé à cause de la pandémie. Le second a bien lieu, mais dans des conditions particulières. Depuis l'émigration massive des hockeyeurs suédois en Amérique du nord, la Tre Kronor s'appuyait ces dernières années de manière prédominante sur les joueurs de NHL.

La fédération suédoise tient traditionnellement chaque année sur son site internet la liste détaillée des joueurs de NHL ayant accepté ou refusé la sélection. Sur les 41 Suédois ne participant pas aux play-offs, 22 n'ont pas été invités en équipe nationale, dont par exemple Robert Hägg, au grand soulagement des supporters scandinaves qui avaient conspué ses prestations au Mondial. Mais sur les 20 joueurs à qui l'on a proposé de venir, 7 sont blessés et 8 ont dit non. Il en reste donc 5 sur 20, un taux excessivement faible de 25%. Garpenlöv s'est montré fataliste : "C'est une saison très spéciale partout. Il y a eu plus de 'non merci' que d'habitude, et c'est à cause du corona, des quarantaines, des bulles et tout ça."

Si on retrouve quelques visages familiers en attaque comme Rikard Rakell (meilleur marqueur de la Suède lors de son titre de championne du monde 2018), Dennis Rasmussen et les frères Kempe, la défense ne compte qu'un seul joueur ayant déjà participé à une grande compétition internationale, Magnus Nygren. Cela laissera encore plus de place aux nouveaux talents qui ont brillé dans le championnat suédois : Nils Lundkvist a reçu à 20 ans le trophée Salming de meilleur défenseur suédois, Pontus Holmberg a été meilleur attaquant et meilleur joueur des play-offs.

Mais le trophée Honken de meilleur gardien est revenu à un vétéran de 38 ans, Viktor Fasth, qui fut élu meilleur joueur des championnats du monde 2011 (les élections étant connues avant qu'il ne passe au travers de la finale). Absent sur blessure des demi-finales et de la finale de SHL - que Växjö a remportées sans lui - Fasth aurait eu toutes les excuses valables pour ne pas être présent ! Il a pourtant guéri juste à temps pour répondre encore à l'appel du maillot suédois, et Garpenlöv a annoncé que la place de titulaire serait mise en concurrence pour entre lui et Adam Reideborn.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
30 FASTH Viktor          183  87  08/08/1982  CSKA Moscou         SUE-1   25   1,82   92,4%
33 ERSSON Samuel         188  80  20/10/1999  Brynäs IF Gävle     SUE-1   42   2,96   91,1%
39 REIDEBORN Adam        184  81  18/01/1992  Ak Bars Kazan        KHL    52   3,07   90,7%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 DAHLBECK Klas         189  94  06/07/1991  CSKA Moscou          KHL    76    3  12   25    45'
 7 TÖMMERNES Henrik      186  84  28/08/1990  Genève-Servette HC  SUI-1   55   17  32   49    80'
20 PILUT Lawrence        180  82  30/12/1995  Traktor Chelyabinsk  KHL    62    7  23   30    38'
23 SELLGREN Jesper       180  77  11/06/1998  Frölunda HC         SUE-1   59    3  16   19     6'
27 LUNDKVIST Nils        180  79  27/07/2000  Luleå HF            SUE-1   59   16  18   34    34'
32 NYGREN Magnus         185  87  07/06/1990  HC Davos            SUI-1   51   14  23   37    42'
34 JOHANSSON Albert      183  76  04/01/2001  Färjestads BK       SUE-1   50    8  13   21    16'
50 LÖÖV Viktor           191  98  16/11/1992  Jokerit Helsinki     KHL    58    3  16   19    52'
64 PUDAS Jonathan        179  79  26/04/1993  Jokerit Helsinki     KHL    43    3   8   11     6'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén 
 9 KEMPE Adrian          187  85  13/09/1996  Los Angeles Kings    NHL    56   14  15   29    28'
12 FRIBERG Max           179  91  20/11/1992  Frölunda HC         SUE-1   59   13  21   34    18'
15 HOLMBERG Pontus       180  81  09/03/1999  Växjö Lakers HC     SUE-1   59   16  21   37    24'
17 LINDHOLM Pär          190  90  05/10/1991  Boston Bruins        NHL     1    0   0    0     0'
                                              Skellefteå AIK      SUE-1   23    5  10   15    14'
19 SÖRENSEN Marcus       181  75  07/04/1992  HC Vita Hästen      SUE-2   14   11  13   24     8'
                                              San José Sharks      NHL    29    1   4    5    16'
24 LINDBERG Oscar        185  88  29/10/1991  Dynamo Moscou        KHL    54   14  26   40    86'
28 FRÖDÉN Jesper         179  80  21/09/1994  Skellefteå AIK      SUE-1   64   25  19   44    63'
29 KEMPE Mario           184  84  19/09/1988  CSKA Moscou          KHL    46   11  11   22    51'
37 LUNDESTRÖM Isac       181  80  06/11/1999  Timrå IK            SUE-2   12    5   6   11     6'
                                              Anaheim Ducks        NHL    41    6   3    9    14'
40 WINGERLI Andreas      186  75  12/11/1998  Skellefteå AIK      SUE-1   62   14  16   30    70'
48 KLINGBERG Carl        190  93  28/01/1991  EV Zoug             SUI-1   63   25  24   59    87'
51 HÅLLANDER Filip       185  86  29/06/2000  Luleå HF            SUE-1   58   15  12   27    16'
67 RAKELL Rikard         185  91  05/05/1993  Anaheim Ducks        NHL    52    9  19   28    12'
68 OLOFSSON Victor       178  76  18/07/1995  Buffalo Sabres       NHL    56   13  19   32     6'
70 RASMUSSEN Dennis      191  91  03/07/1990  Metal. Magnitogorsk  KHL    48   13   8   21    18'

Les joueurs en italiques ne sont pas encore déclarés et, même en les comptant, il reste une place libre pour un joker.

Absents notables : Jacob Markström (G, blessé), Linus Ullmark (G, blessé), Oliver Ekman Larsson (D, refus), John Klingberg (D, refus), Erik Karlsson (D, refus), Rasmus Dahlin (D, refus), Hampus Lindholm (D, blessé), Adam Boqvist (D, blessé), Jesper Bratt (A, refus), Andreas Johnsson (A, refus), Mika Zibanejad (A, refus), Oskar Lindblom (A, refus), Jakob Silfverberg (A, blessé), Jakob Larsson (A, blessé),

 

 

Dans une biographie sortie le mois dernier, Patrick Fischer, le sélectionneur national de la Suisse, dévoile son parcours, d'un point de vue personnel, de son divorce avec sa première épouse jusqu'à ses quêtes spirituelles, notamment auprès des peuples amérindiens. Dans sa fonction d'entraîneur, une quête le motive : amener la Nati au premier titre mondial de son histoire. Il ne veut pas s'entendre dire que c'est impossible, et il a sans doute raison.

Ses joueurs sont aussi tendus vers cet objectif, à l'instar du toujours énergique Anders Ambühl qui disputera son seizième championnat du monde, égalant ainsi le record de son compatriote Mathias Seger. Il ne faut pas compter sur lui pour annoncer sa retraite internationale, il viendra en équipe nationale jusqu'à ce qu'on ne lui propose plus. À ses cadres de confiance, Fischer ajoute aussi une demi-douzaine de débutants, essentiellement les hommes en forme du nouveau champion Zoug : Tobias Geisser et Santeri Alatalo rejoignent leur capitaine Raphael Diaz en défense, alors que le buteur du slot Dario Simion est en terrain de connaissance avec son compagnon de ligne en club Grégory Hoffmann et un centre avec lequel il avait déjà joué à Davos, Enzo Corvi.

La Suisse a toujours ses gardiens d'expérience, et elle a ses meilleures armes offensives à disposition, y compris un Sven Andrighetto qui semble avoir retrouvé la forme en revenant au pays. La jeune star Nico Hischier a certes eu une saison gâchée par le Covid-19 et par deux blessures, dont un sinus fracturé par un palet dévié qui lui a fait vivre la première opération chirurgicale de sa vie mais il n'en sera que plus motivé. Il manque bien sűr un ingrédient majeur : Roman Josi. Mais même si Patrick Fischer avait annoncé ne pas attendre le déroulement des play-offs NHL, il fera évidemment une exception pour le défenseur majeur.

La Nati a déjà montré qu'elle était capable de battre n'importe qui, et c'est évidemment vrai cette année. Mais ce groupe A est si serré qu'il faudra d'abord se qualifier pour les quarts de finale - ce qui n'est pas une sinécure - avant de rêver de médaille.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
20 BERRA Reto            194  93  03/01/1987  Fribourg-Gottéron   SUI-1   50   2,97   91,2%
50 NYFFELER Melvin       178  84  16/12/1994  SC Rapperswil-Jona  SUI-1   40   2,85   91,5%
63 GENONI Leonardo       180  86  28/08/1987  EV Zoug             SUI-1   51   2,26   92,8%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 ALATALO Santeri       180  80  09/05/1990  EV Zoug             SUI-1   56    7  33   40    38'
16 DIAZ Raphael          181  89  09/01/1986  EV Zoug             SUI-1   55   10  23   33    28'
24 GEISSER Tobias        193  91  13/02/1999  EV Zoug             SUI-1   63    6  18   24    24'
25 MÜLLER Mirco          192  94  21/03/1995  Leksands IF         SUE-1   16    4   3    7    14'
38 FRICK Lukas           188  87  15/09/1994  Lausanne            SUI-1   57    9  17   26    12'
55 LOEFFEL Romain        176  81  10/03/1991  Lugano              SUI-1   55    5  23   28    50'
65 UNTERSANDER Ramon     183  90  21/01/1991  Berne               SUI-1   48    8  11   19    12'
86 MOSER Janis           185  78  06/06/2000  Biel/Bienne         SUI-1   50    9  21   30    10'
89 HELDNER Fabian        193  95  24/06/1996  Lausanne            SUI-1   57    1  14   15    10'
97 SIEGENTHALER Jonas    189  99  06/05/1997  Washington / N.J.    NHL    15    0   0    0     4'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 PRAPLAN Vincent       181  84  10/06/1994  Berne               SUI-1   57   16  32   48    16'
10 AMBÜHL Andres         177  87  14/09/1983  Davos               SUI-1   48   15  30   45    28'
13 HISCHIER Nico         186  79  04/01/1999  New Jersey Devils    NHL    21    6   5   11     4'
15 HOFMANN Gregory       182  88  13/11/1992  EV Zoug             SUI-1   49   24  31   55    24'
23 KURASHEV Philipp      183  87  12/10/1999  Lugano              SUI-1   13    0   9    9     0'
                                              Chicago Blackhawks   NHL    54    8   8   16    12'
28 MEIER Timo            186  98  08/10/1996  San José Sharks      NHL    54   12  19   31    22'
59 SIMION Dario          190  87  22/05/1994  EV Zoug             SUI-1   63   33  24   57    10'
60 SCHERWEY Tristan      176  83  07/05/1991  Berne               SUI-1   55   14  15   29    46'
61 HERZOG Fabrice        189  87  09/12/1994  Davos               SUI-1   36   18  13   31    59'
71 CORVI Enzo            183  86  23/12/1992  Davos               SUI-1   47   15  38   53    18'
83 VERMIN Joël           180  87  05/02/1992  Genève-Servette     SUI-1   61   12  30   42    40'
85 ANDRIGHETTO Sven      175  83  21/03/1993  Zurich SC Lions     SUI-1   60   30  33   63    49'
87 MOTTET Killian        177  76  15/06/1991  Fribourg-Gottéron   SUI-1   55   25  25   50    36'
88 BERTSCHY Christoph    178  84  05/04/1994  Lausanne            SUI-1   57   24  17   41    38'
96 ROD Noah              184  87  07/06/1996  Genève-Servette     SUI-1   55   23  10   33    24'

Les joueurs en italique ne sont pas encore officiellement déclarés.

Absents notables : Dean Kukan (D, opération... démentie), Roman Josi (D, play-offs NHL), Yannick Weber (D, play-offs NHL), Simon Moser (A, naissance imminente de son second enfant), Denis Hollenstein (A, épaule), Pius Suter (A, fin de contrat), Nino Niederreiter (A, play-offs NHL), Kevin Fiala (A, play-offs NHL), Gaëtan Haas (A, play-offs NHL).

 

 

Un mois après le Mondial 2019 à domicile, la Slovaquie a élu comme président de sa fédération de hockey sur glace (SZHL) Miroslav Šatan, l'ancien chef de file de la fronde des joueurs. Il incarnait un profond changement, l'avènement au pouvoir de personnalités du monde sportif à la place des politiques. Mais le nouveau président à bientôt fait face à son tour à une nouvelle opposition, emmenée notamment par Juraj Koval, l'influent patron du HC Banska Bystrica.

Une enquête sur l'achat de 12 000 crosses pour les jeunes a conduit à une perquisition de la police criminelle de Banska Bystrica au siège de la fédération : la SZHL aurait payé 2,4 millions d'euros (200 €/pièce) pur ces crosses en refusant des offres mois chères. La commission d'appel d'offres a commis plusieurs fautes dans ce marché, dont un manque de transparence et un traitement inéquitable. Cinq des huit membres du directoire de la fédération ont exprimé leur insatisfaction contre Šatan dans une lettre ouverte. En fin de compte, la fédération s'en sortira avec une amende, après avoir apaisé les tensions internes.

Le Congrès de novembre 2020 n'a finalement pas abouti à une révolution de palais : il a reconduit Šatan dans ses fonctions, mais a aussi donné plus de pouvoirs au contrôleur financier Jaromír Šmátrala qui s'était présenté contre lui. Le conflit autour des 3,7 millions d'euros de bénéfices du Mondial 2019 s'est également achevé aussi : les clubs ont certes reçu 1,1 million d'euros pour les aider face à la crise Covid, mais le reste de l'argent sera bien surtout investi dans les entraîneurs pour former les jeunes, ce qui était la position de Šatan face à l'appétit des clubs pros.

Dans cet environnement remuant, l'entraîneur canadien Craig Ramsay continue son chemin avec une remarquable persévérance. Quand beaucoup de ses collègues sont frileux au changement, il n'a de cesse d'oser le renouvellement, dans un pays de hockey qui a longtemps tiré la corde de sur son passé. Il a formé la plus jeune équipe de l'histoire slovaque, qui est aussi la plus jeune du tournoi. Et comme les internationaux U18 ont été privés de Mondial (la Slovaquie n'est plus dans l'élite et est donc privée de compétition en cette période de pandémie), il a carrément emmené deux joueurs de 17 ans, l'attaquant Juraj Slafkovský et le défenseur Šimon Nemec, qui battent tous les records nationaux de précocité. D'autres débutants sont passés tout près de faire irruption eux aussi, puisque Patrik Hrehorcak et Pavol Regenda ont été les derniers attaquants retranchés.

Les Slovaques présentent deux lignes offensives qui ont prouvé leur capacité à marquer en club : le trio Cehlarik-Hrivik-Lantosi est emmené par le meilleur marqueur de SHL Marek Hrivik, avec son ailier attitré Peter Cehlarik à ses côtés, et le deuxième trio "finlandais", conduit par l'expérimenté Michal Kristof, a sur ses ailes deux joueurs qui ont participé au titre de champion de Lukko, Pavol Skalicky et Kristian Pospisil. La qualité individuelle des défenseurs a en revanche beaucoup baissé. Le poste de gardien fait souvent débat, et les choix ne pourront être reportés sur le responsable habituel : l'entraîneur des gardiens depuis le début de l'ère Rmasya (il y a quatre ans), Ján Lašák, a quitté son poste au début du camp de préparation car il veut privilégier l'organisation de ses camps de gardiens, qui étaient à l'arrêt pendant la pandémie. Peter Kosa l'a remplacé au pied levé.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
33 HUDACEK Július       185  86  09/08/1988  Spartak Moscou       KHL    50   2,46   90,4%
35 HUSKA Adam           192  91  12/05/1997  HKm Zvolen          SVK-1    3   2,27   92,1%
                                             Hartford Wolf Pack   AHL    13   2,70   89,0%
42 KONRAD Branislav     188  86  10/10/1987  HC Olomouc          TCH-1   45   2,52   91,9%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts   Pén
 3 JANOSIK Adam         180  83  07/09/1992  IK Oskarshamn       SUE-1   48    1   6    7    45'
 5 NEMEC Simon          185  87  15/02/2004  HK Nitra            SVK-1   42    2  17   19    12'
 7 GRMAN Mario          185  89  11/04/1997  SaiPa Lappeenranta  FIN-1   53    1   5    6    50'
22 KNAZKO Samuel        181  77  07/08/2002  TPS Turku U20       FINjr   25    5  12   17    24'
28 GERNAT Martin        193  92  11/04/1993  Trinec              TCH-1   66   14  34   48    42'
29 IVAN Michal          186  83  18/11/1999  HKm Zvolen          SVK-1   56    4  11   15    18'
44 ROSANDIC Mislav      180  87  26/01/1995  Liberec             TCH-1   68    3  28   31    40'
48 GACHULINEC Daniel    180  83  16/02/1994  HC Detva            SVK-1   51    6  17   23    22'
65 BUCKO Martin         188  83  13/05/2000  Dynamo Pardubice    TCH-1   31    0   1    1     6'
                                             Stadion Vrchlabi    TCH-2   14    0   4    4     4'
71 DALOGA Marek         194  86  10/03/1989  HKm Zvolen          SVK-1    1    0   0    0     0'
                                             Dynamo Pardubice    TCH-1   50    7  12   19    20'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 SKALICKY Pavol       195  94  09/10/1995  Lukko Rauma         FIN-1   66   24  23   47    32'
12 KELEMEN Milos        188  91  06/07/1999  HKm Zvolen          SVK-1   56   25  19   44    76
13 KRISTOF Michal       176  72  11/03/1993  Kärpät Oulu         FIN-1   62   10  16   26     8'
16 LANTOSI Robert       180  84  24/09/1995  HK Nitra            SVK-1   18    4  14   18     6'
                                             Providence Bruins    AHL    25    9   6   15    16'
17 BUC David            187  96  22/01/1987  Bratislava Capitals AUT-1   54    7  13   20    16'
19 SUKEL Matus          176  78  23/01/1996  Sparta Prague       TCH-1   63    9  11   20    40'
23 LISKA Adam           179  84  14/10/1999  Sever. Cherepovets   KHL    53    6  13   19     8'
27 HRIVIK Marek         186  85  28/08/1991  Leksands IF         SUE-1   48   14  39   53    28'
34 CEHLARIK Peter       188  91  02/08/1995  Leksands IF         SUE-1   49   20  21   41    32'
40 ROMAN Milos          182  88  06/11/1999  Trinec              TCH-1   50    9   6   15    12'
60 SLAFKOVSKY Juraj     182  80  30/03/2004  TPS Turku U20       FINjr   18    8   5   13    10'
67 STUDENIC Marian      185  80  28/10/1998  Slovan Bratislava   SVK-1   25    6   9   15    50'
                                             New Jersey Devils    NHL     8    1   1    2     4'
                                             Binghamton Devils    AHL    22    3   4    7    14'
77 FASKO-RUDAS Martin   183  73  10/08/2000  Banska Bystrica     SVK-1   52   17  24   41    24'
88 POSPISIL Kristian    187  81  22/04/1996  Lukko Rauma         FIN-1   48   11  19   30   108'
89 HOLESINSKY Adrian    182  78  11/02/1996  HK Nitra            SVK-1   44   14  12   26    70'

Absents notables : Andrej Sekera (D, Covid récent), Christián Jaroš (D, fin de contrat NHL), David Skokan (A, opération du genou).

 

 

Le Bélarus est remonté dans l'élite mondiale en 2019 sous la direction d'Andrei Sidorenko. Celui-ci avait trouvé cette mission "plus facile que prévu" en découvrant une "équipe manageable" ce qui ne lui semblait pas une évidence après le désastre du Mondial de Copenhague un an plus tôt. Mais pour toute récompense, il a reçu un silence radio des dirigeants. Il avait refusé des propositions d'un club en juillet, s'attendant à ce que sa seconde année optionnelle de contrat soit activée puisqu'il avait rempli sa mission. Résultat, il a passé la saison 2019/20 an au chômage et a dû attendre l'été suivant pour retrouver un club.

La fédération a en effet rappelé une troisième fois Mikhaïl Zakharov. Un éternel retour pour cet entraîneur très soviétique dans le style de jeu, qui recherche des combinaisons et des espaces, mais aussi et surtout dans la communication. Ses déclarations intempestives et cinglantes ont souvent fait polémique. Sa première conférence de presse a donné le ton : "Notre hockey dans les quinze dernières années n'a pas formé un seul joueur au niveau de la NHL, et même peut-être de la KHL. Si l'on excepte au Dynamo (Minsk). Les challenges sont sérieux. Spécifiquement, prendre une place dans les douze premiers au championnat du monde. Atteindre ce but sera difficile."

Un an et demi plus tard, la situation semble différente. Egor Sharangovich a clairement montré qu'il était bien au niveau de la NHL avec une bonne seconde moitié de saison dans le New Jersey. Les lignes arrières n'ont jamais paru aussi fortes dernièrement car les défenseurs tiennent des rôles importants dans de grands clubs de KHL. Le Bélarus a une équipe qui fait partie des douze meilleures et qui, même dans ce groupe difficile, semble proche du niveau de la Slovaquie. Un effectif clairement constitué au départ pour bien figurer au Mondial à domicile, y compris par le biais des naturalisations. Il faudra tout de même voir comment les Nord-Américains s'accommoderont de Zakharov...

Le retrait de l'organisation de la compétition n'a donc rien enlevé à l'ambition du Bélarus. Tout le monde a répondu présent, même l'expatrié de NHL Sharangovich. Quand des journalistes nord-américains lui ont demandé ce qu'il pensait de ce retrait, il a répondu : "Il est très difficile de répondre à cette question en anglais. Désolé." Alors que nombre de sportifs biélorusses ont signé une pétition contre les manipulations électorales et la répression, les hockeyeurs sont les grands absents du mouvement de contestation. Ils doivent trop au pouvoir en place qui a toujours aidé et financé leur sport, et qui peut tenir leur avenir professionnel entre ses mains puisque Baskov dirige la fédération et le Dynamo Minsk. Même les Nord-Américains ne montrent pas un si grand attachement à la démocratie au point d'y sacrifier leur carrière. Même ceux qui jouent ailleurs en KHL doivent leur statut de non-étranger à leur passeport biélorusse.

Sans qu'on puisse dire si c'est un choix personnel ou imposé, Konstantin Shostak - qui devrait débuter à 21 ans directement comme gardien numéro 1 tant son concurrent canadien Danny Taylor a livré des prestations catastrophiques - a poussé cette loyauté patriotique jusqu'à arborer un masque avec le blason du Bélarus, ce blason de style soviétique qui orne le drapeau dit "présidentiel" et qui symbolise depuis 1995 le chef de l'État presque autant que sa moustache. Cela n'aidera pas l'équipe de hockey à trouver grâce aux yeux des opposants, alors que beaucoup de supporters se sont détournés et souhaitent sa défaite.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
30 SHOSTAK Konstantin   181  81  28/03/2000  Sever. Cherepovets   KHL     3   3,83   90,4%
                                             Molot-Prikamie Perm RUS-2   31   2,43   92,1%
31 TAYLOR Danny         184  85  28/04/1986  Dinamo Minsk         KHL    12   3,40   87,7%
40 KOLOSOV Aleksei      185  84  04/01/2002  Dinamo Minsk         KHL     9   2,69   91,1%
                                             Dinamo Molodechno   BLR-1   14   2,37   91,1%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 SOLOVYOV Ilya        189  90  20/07/2000  Dinamo Minsk         KHL    46    2   8   10    36'
                                             Dinamo Molodechno   BLR-1    2    1   0    1     0'
 7 FALKOVSKY Stepan     200 102  18/12/1996  Dinamo Minsk         KHL    42    8  12   20    20'
 8 SHINKEVICH Ilya      189  86  01/09/1989  Dinamo Minsk         KHL    45    2   3    5    37'
10 BAILEN Nick          174  81  12/12/1989  Traktor Chelyabinsk  KHL    56   14  22   36    24'
14 LISOVETS Evgeni      183  90  12/11/1994  Salavat Yulaev Ufa   KHL    45    2   7    9    12'
18 KHENKEL Kristian     182  85  07/11/1995  Ak Bars Kazan        KHL    57    3   6    9    20'
73 ZNAKHARENKO Dmitri   182  91  04/08/1993  Dinamo Minsk         KHL    62    0   6    6    70'
85 ANTONOV Andrei       190  90  10/09/1997  Yunost Minsk        BLR-1   58    9  38   47    51'
89 KOROBOV Dmitri       194 106  12/03/1989  Salavat Yulaev Ufa   KHL    36    0   7    7     8'
94 ERYOMENKO Vladislav  188  96  24/08/1992  Dinamo Minsk         KHL    44    4   5    9    16'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 LOPACHUK Stanislav   180  78  16/02/1992  Yunost Minsk        BLR-1   56   17  15   32    20'
12 PROTAS Aleksei       198  97  06/01/2001  Dinamo Minsk         KHL    63   11  11   22     8'
                                             Hershey Bears        AHL    16    2   5    7     2'
13 STEFANOVICH Mikhail  188  93  27/11/1989  Yunost Minsk        BLR-1   58   26  21   47    20'
15 DEMKOV Artyom        178  78  26/09/1989  Dinamo Minsk         KHL    54   11  10   21    18'
16 PLATT Geoff          176  82  10/07/1985  Ekaterinburg / Ufa   KHL    59   10   8   18    22'
17 SHARANGOVICH Yegor   182  80  06/06/1998  Dinamo Minsk         KHL    34   17   8   25    41'
                                             New Jersey Devils    NHL    54   16  14   30     4'
19 KOMAROV Nikita       188  92  28/06/1988  Avangard Omsk        KHL    35    1   1    2    21'
21 KODOLA Vladislav     186  81  22/04/1995  Sever. Cherepovets   KHL     9    0   2    2     4'
22 PARE Francis         178  86  30/06/1987  Dinamo Minsk         KHL    40    3   8   11     8'
74 KOSTSITSYN Sergei    183  92  20/03/1987  Bratislava Capitals AUT-1   19    3   5    8     0'
81 DROZD Sergei         182  77  14/04/1990  Yunost Minsk        BLR-1   57   12  19   31    76'
88 NESTEROV German      190  95  31/08/1991  HK Gomel            BLR-1   51   18  22   40    26'
90 KLIMOVICH Danila     185  85  09/03/2003  Dinamo Molodechno   BLR-1    6    1   0    1     0'
                                             Minskie Zubry       BLR-2   49   37  29   66    48'
92 PRINCE Shane         180  85  16/11/1992  Dinamo Minsk         KHL    57   26  29   55    47'
93 BELEVICH Andrei      185  95  27/08/1997  Torpedo N. Novgorod  KHL    64    5  12   17    12'

Absents notables : Ivan Kulbakov (G, genou), Kirill Gotovets (D, "soigne des blessures"), Oleg Evenko (D, commotion), Andrei Kostitsyn (A, poignet), Andrei Stas (A, commotion).

 

 

L'entraîneur du Danemark, Heinz Ehlers, est conservateur dans le jeu, avec une tactique défensive, mais aussi conservateur dans les hommes. La liste comprend 6 nouveaux noms, mais le seul vrai jeune est le gardien drafté Frederik Dichow. Alexander True, qui a commencé à faire son trou (sans mauvais jeu de mots) en NHL depuis deux ans, ou encore Anders Krogsgaard et Niklas Andersen, qui ont fait une bonne saison de DEL à Bremerhaven, n'ont pas attendu cette chance en équipe nationale pour se faire connaître. Mathias Asperup et Felix Scheel, identifiés depuis bien longtemps au pays, ont leur chance sur le tard à 26 ans.

Leur apparition est due à l'élargissement de la liste, mais aussi au forfait de deux vétérans. Frans Nielsen (37 ans), blessé au genou en début de saison, doit soigner une autre blessure pour être revenu en forme à temps pour la qualification olympique, ce Graal qui échappe au Danemark. Heinz Ehlers a aussi espéré jusqu'au bout que le convalescent Peter Regin (35 ans) pourrait être rétabli à temps, en vain. Leur absence rajeunit un peu artificiellement l'équipe, qui a quand même plus de 28 ans de moyenne d'âge. On n'a donc pas profité de l'absence de relégation - et donc de pression négative - pour essaye d'introduire des jeunes, même si le quart de finale paraît difficilement atteignable dans un groupe A très relevé.

Heinz Ehlers craint un autre genre de risque dans ce championnat du monde : que ces joueurs soient infectés. Il a été inquiété par l'exemple du champion danois de badminton Viktor Axelsen, privé de finale de championnat d'Europe (contre un compatriote), et a critiqué les autorités danoises pour l'absence de priorité à la vaccination des sportifs. Vous serez peut-être surpris d'apprendre qu'il a cité en exemple la Belgique, l'Australie et la France comme des nations à prendre en exemple pour l'avoir fait. Il compare des cas peu comparables : ces pays vaccinent leurs sportifs olympiques pour les prochains JO de Tokyo cet été (et ce sera sûrement une condition pour que le Japon les laisse entrer). Mais les premières injections ont à peine commencé, on n'est pas du tout dans le même calendrier que ces Mondiaux de Riga qui viennent sans doute trop tôt de quelques semaines ou mois par rapport à l'avancée de la vaccination.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
 1 DICHOW Frederik      195  87  01/03/2001  Rungsted/Odense     DAN-1    6
32 DAHM Sebastian       182  80  28/02/1987  Klagenfurt          AUT-1   52   1,82   93,2%
   SØRENSEN George      175  84  15/05/1995  Aalborg             DAN-1   58

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 BRUGGISSER Phillip   183  85  07/08/1991  Wolfsburg           ALL-1   34    3   7   10     8'
 8 KROGSGAARD Anders    185  82  19/04/1996  Bremerhaven         ALL-1   39    4  11   15    12'
15 LASSEN Matias        182  82  15/03/1996  Malmö Redhawks      SUE-1   34    3   2    5     6'
22 LAURIDSEN Markus     188  91  28/02/1991  Malmö Redhawks      SUE-1   36    0  15   15    10'
25 LAURIDSEN Oliver     197 104  24/03/1989  Malmö Redhawks      SUE-1   50    3   4    7    44'
28 KRISTENSEN Emil      184  81  20/09/1992  Schwenningen        ALL-1   30    1   1    2     8'
41 JENSEN AABO Jesper   184  84  30/07/1991  Malmö Redhawks      SUE-1   44    4  10   14    28'
47 LARSEN Oliver        186  94  25/12/1998  IK Oskarshamn       SUE-1   51    5  12   17    51'
48 JENSEN Nicholas B.   189  99  08/04/1989  Düsseldorf          ALL-1   38    6  21   27    36'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 STORM Frederik       180  86  20/02/1989  ERC Ingolstadt      ALL-1   32    9  10   19    20'
10 ANDERSEN Niklas      180  86  20/11/1997  Bremerhaven         ALL-1   37   14  13   27    28'
11 TRUE Alexander       196  91  17/07/1997  Rungsted            DAN-1    1    0   0    0     0'
                                             San José Sharks      NHL     7    0   1    1     6'
                                             San José Barracuda   AHL    27    9  11   20    14'
16 ASPERUP Matthias     182  84  03/03/1995  Rødovre/ Herlev     DAN-1   46   12  31   43    12'
17 JENSEN Nicklas       191  96  06/03/1993  Jokerit Helsinki     KHL    58   19  13   32    43'
29 MADSEN Morten        190  87  16/01/1987  Timrå IK            SUE-2   55   10   5   15    50'
33 JAKOBSEN Julian      184  87  11/07/1987  Aalborg             DAN-1   60   24  27   51    46'
38 POULSEN Morten H.    185  88  09/09/1988  Herning             DAN-1   42   17  15   32     6'
40 JENSEN Jesper        183  80  05/02/1987  Frederikshavn       DAN-1   51   18  38   56    26'
43 HARDT Nichlas        177  80  06/07/1988  Rungsted            DAN-1   60   33  31   64    16'
50 BAU HANSEN Mathias   200 108  03/07/1993  Herning             DAN-1   38   14  35   49    42'
54 SCHEEL Felix         183  89  01/09/1992  Esbjerg             DAN-1   50   23  23   46    32'
72 MEYER Nicolai        181  82  21/07/1993  Ässät Pori          FIN-1   53   16  26   42     4'
75 FROM Mathias         186  85  16/12/1997  Düsseldorf          ALL-1   36    5  12   17     0'
89 BØDKER Mikkel        182  93  16/12/1989  HC Lugano           SUI-1   55   18  17   35    22'
95 OLESEN Nick          185  84  14/11/1995  Södertälje SK       SUE-2   52   21  33   54    50'
                                             IK Oskarshamn       SUE-1    4    3   1    4     0'

Les joueurs en italique ne sont pas encore officiellement déclarés.

Absents notables : Peter Regin (A, coude), Frans Nielsen (A, blessé), Nikolaj Ehlers (A, blessé et qualifié en play-offs NHL), Lars Eller (A, play-offs NHL), Oliver Bjorkstrand (A, refus).

 

 

La Grande-Bretagne a vécu une saison très turbulente. On a un temps cru qu'elle pourrait enfin permettre l'unification sous une fédération unique, l'éparpillement des organisation et des intérêts étant son principal point faible. Contrairement à ce qui se passe en politique, ce ne sont pas les Écossais qui tiennent à faire cavalier seul en ce qui concerne le hockey sur glace. Tout dépendait au contraire de l'EIHA - la fédération anglaise - qui devait voter pour fusionner au sein de Ice Hockey UK (qui gère seulement les équipes nationales) pour créer une entité unique. Mais les clubs anglais d'EIHA n'ont voté qu'à 61% pour l'unification, en dessous des 75% requis, au grand désarroi de tous les fans. La campagne médiatique menée par Paul Ragan - un millionnaire qui a dirigé les Cardiff Devils sans forcément laisser de bons souvenirs - et Lord Wrottesley - un ancien membre de la chambre des Lords qui a été quatrième des Jeux olympiques 2002 en skeleton pour le compte de l'Irlande - a donc porté ses fruits. Sans jamais argumenter contre l'unification en soi, ils diluaient le débat dans des propositions et avançaient que ce n'était pas le moment de prendre cette décision en pleine crise...

Au moment de ce vote, en décembre, le hockey britannique était en effet complètement à l'arrêt. L'EIHL avait annoncé que son championnat ne reprendrait pas cette saison et beaucoup d'internationaux s'étaient expatriés pour pouvoir continuer à jouer. Si l'on tient à voir le verre à moitié plein, cela pouvait être un mal pour un bien : les joueurs britanniques pouvaient ainsi faire l'expérience d'autres cultures de hockey et s'ouvrir à ce qui se passait en dehors de leur île. Mais cela ne concernait pas tout le monde. Le vétéran Ben O'Connor, pourtant un pionnier de l'expatriation (de Morzine dans les Alpes françaises jusqu'au Kazakhstan), était par exemple resté au pays en prévision de la naissance de son second enfant juste avant Noël.

Il était indispensable d'occuper cette autre moitié des internationaux, restée à la maison. Ces hockeyeurs ont finalement pu garder la forme en jouant une "Spring Cup" en février/mars au sein de cinq clubs de deuxième division (la NIHL semi-professionnelle). Et puis l'heureuse surprise est arrivée : quand plus personne ne croyait à la reprise, quatre clubs (Sheffield, Nottingham, Manchester et Coventry) ont organisé des "EIHL Series" pendant tout le mois d'avril - avec une finale début mai - grâce à des aides publiques. Le gouvernement a en effet accordé 2,3 millions de livres (2,6 millions d'euros) de prêts et de subventions à ces quatre clubs anglais dans le cadre d'un "fonds de survie des sports d'hiver", dont l'objet était notamment d'assurer une préparation aux hockeyeurs britanniques avant le championnat du monde.

Les quatre équipes ont donc battu le rappel des internationaux, qui n'ont donc pas toujours fini leur saison dans leurs clubs étrangers. Les joueurs ont retrouvé le rythme de la compétition. Mais ils ne retrouveront pas leur entraîneur ! On savait qu'il existait un risque que Peter Russell ne puisse pas être présent, car la finale de DEL2 se chevauchait avec le calendrier de la bulle sanitaire. Quand on l'interrogeait à ce sujet, l'Écossais ne semblait pas en faire grand cas. Son club Fribourg-en-Brisgau a finalement été éliminé en demi-finale, et Russell était donc libre... Mais après être rentré deux jours auprès de sa femme - qui a appris le diagnostic d'un cancer du sein pendant le Mondial 2019 - et de sa fille, il ne se voyait pas les quitter à nouveau alors qu'il ne les avait pas vues depuis neuf mois.

À cinq jours du début de la compétition, la Grande-Bretagne a donc appris qu'elle n'aurait pas son sélectionneur et devrait être guidée par les deux adjoints Adam Keefe et Corey Neilson. Un handicap supplémentaire pour la plus petite nation d'élite. Chaque point glané serait un nouvel exploit, mais elle progressera de toute manière au classement mondial grâce à la pandémie (et aux décisions injustes de l'IIHF) en engrangeant des points pour sa présence au plus haut niveau pendant au moins quatre ans. Tout ça grâce à un seul match gagné contre la France...

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
 1 WHISTLE Jackson      185  87  09/06/1995  Nottingham Panthers GBR-1    9   2,56   92,0%
33 BOWNS Ben            188  96  21/01/1991  Graz 99ers          AUT-1   13   2,91   90,4%
                                             Nottingham Panthers GBR-1    8   3,59   88,8%
34 HEDLEY Jordan        191  88  07/08/1996  Telford Tigers      GBR-2    4   2,45   92,6%
                                             Coventry Blaze      GBR-1    4   4,62   88,4%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 EHRHARDT Dallas      193 102  31/07/1992  Manchester Storm    GBR-1   14    5   7   12    10'
11 GARSIDE Mark         177  84  21/03/1989  Nottingham Panthers GBR-1   14    0   0    0     4'
13 PHILLIPS David       191  88  14/08/1987  Dab Dunaújváros     HON-1   12    1   1    2    10'
                                             Sheffield Steeldogs GBR-2   12    0   5    5    38'
                                             Sheffield Steelers  GBR-1   16    0   7    7    35'
17 RICHARDSON Mark      183  88  03/10/1986  EC Bad Nauheim      ALL-2   38    1  10   11     2'
23 SWINDLEHURST Paul    193  94  25/05/1993  Unia Oswiecim       POL-1    8    0   1    1     4'
                                             Coventry Blaze      GBR-1    2    0   0    0     0'
24 TETLOW Joshua        198 103  12/01/1998  JHT Kalajoki        FIN-3   14    0   3    3     6'
                                             Nottingham Panthers GBR-1   16    1   0    1    18'
28 O'CONNOR Ben         185  90  21/12/1988  Sheffield Steeldogs GBR-2   12    7  19   26    10'
44 JONES Sam            188  86  11/11/1997  Sheffield Steelers  GBR-1   16    3   3    6     8'
58 CLEMENTS David       185  84  20/09/1994  Coventry Blaze      GBR-1   14    3   5    8     4'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 DAVIES Ben           173  81  18/01/1991  Swindon Wildcats    GBR-2   12    2  13   15     6'
                                             Manchester Storm    GBR-1   14    1   2    3     6'
 7 LACHOWICZ Robert     178  80  08/02/1990  Telford Tigers      GBR-2   12    2  13   15     2'
                                             Nottingham Panthers GBR-1   15    0   6    6     4'
 8 MYERS Matthew        188  93  06/11/1984  Swindon Wildcats    GBR-2   12    4   6   10     4'
                                             Sheffield Steelers  GBR-1   16    1   3    4     8'
 9 PERLINI Brett        188  91  14/06/1990  Val Pusteria        ITA-1   33   13  25   38     6'
                                             Nottingham Panthers GBR-1   13    4  10   14     6'
14 KIRK Liam            185  76  03/01/2000  Hanhals IF          SUE-3   12    5   5   10     2'
                                             Sheffield Steeldogs GBR-2   12   21  11   32     2'
                                             Sheffield Steelers  GBR-1   14   10  10   20     4'
16 DUGGAN Samuel        187  90  13/07/1998  Segeltorps IF       SUE-3   39   11  13   24    47'
                                             Coventry Blaze      GBR-1   14    4   1    5     4'
18 HOOK Lewis           183  80  18/08/1996  Nottingham Panthers GBR-1   16    3   4    7     8'
19 FERRARA Luke         180  89  07/06/1993  Bordeaux            FRA-1    4    1   3    4     0'
                                             Cracovie            POL-1   24    6   8   14    12'
                                             Coventry Blaze      GBR-1   11    4   4    8     0'
20 PHILLIPS Jonathan    181  82  14/07/1982  EHF Passau          ALL-3    8    1   1    2     4'
                                             Sheffield Steeldogs GBR-2   12    8  14   22     4'
                                             Sheffield Steelers  GBR-1   16    5   6   11    10'
21 HAMMOND Mike         178  82  21/02/1990  Odense / F'havn     DAN-1   38   13  25   38     4'
                                             Coventry Blaze      GBR-1   14    6  16   22     0'
59 VENUS Ross           183  75  28/04/1994  Telford Tigers      GBR-2   12    7   8   15     4'
                                             Coventry Blaze      GBR-1   14    2   3    5    10'
63 CONNOLLY Brendan     173  82  15/09/1985  Greenville Swamp R.  ECHL   18    4   5    9    14'
                                             Sheffield Steelers  GBR-1   15    6  11   17    19'
74 BETTERIDGE Oliver    180  80  16/01/1996  Nottingham Panthers GBR-1   16    5   1    6     2'
75 DOWD Robert          178  80  26/05/1988  Appiano             ITA-2   16    8  20   28    24'
                                             Sheffield Steelers  GBR-1   15    7  12   19    15'
89 LONG Ciaran          190  81  09/02/1991  Bracknell Bees      GBR-2   12    2   6    8    10'
                                             Manchester Storm    GBR-1   14    7   6   13     6'
91 LAKE Ben             180  77  03/05/1990  Sheffield Steeldogs GBR-2   12    6   9   15    16'
                                             Manchester Storm    GBR-1   14    3   5    8    25'

Absents notables : Paul Swindlehurst (D, blessé), Stephen Lee (D), Evan Mosey (D), Robert Farmer (A).

 

 

Groupe B

 

Puisque les Mondiaux ont été annulés l'an passé, la Finlande reste la championne du monde. Elle a toujours les mêmes arguments pour défendre son titre-surprise : un système défensif éprouvé mis en place par Jukka Jalonen et parfaitement appliqué par des joueurs qui travaillent très fort. La défense reste le point fort de l'équipe, tout en se renouvelant. L'expérience des quatre médaillés d'or 2019 et du double vainqueur de la Coupe Stanley Olli Määttä est aini complétée avec un jeune profil patineur et offensif comme Axel Rindell, qui a brillé avec 2 buts dans les 3 matches de la très courte préparation réduite à un tournoi d'Euro Hockey Tour.

Les nouveaux venus semblent coulés dans le même moule que les autres, et le héros de 2019 Marko Anttila, évident capitaine, a déjà trouvé des combattants du même type à ses côtés Saku Mäenalanen et Hannes Björninen sur une quatrième ligne qui aura sans doute un rôle important pour neutraliser les meilleurs joueurs adverses. Bien sûr, le premier trio (Turunen-Ruohomaa-Pakarinen) ne fait pas saliver. Mais la colonne vertébrale est solide et variée avec le jeune centre buteur Anton Lundell et le vétéran passeur Petri Kontiola, qui a retrouvé une seconde jeunesse cette année en devenant meilleur pointeur de Liiga. On s'est habitué à voir ces équipes de Finlande qui ne regorgent pas de talent offensif et on les prend au sérieux.

N'est-ce pas mauvais signe ? La Finlande gagne généralement quand plus personne ne croit en elle. Après son premier titre mondial en 1995, elle n'est redevenue championne du monde que l'année où elle a fini par ne plus aligner aucun des anciens vainqueurs révérés, soit seulement seize ans plus tard en 2011. Et après cette deuxième couronne, elle n'a de nouveau remporté le trophée que la fois où plus personne ne croyait en elle, et où l'effectif ne comprenait plus aucun des champions de 2011. Faudra-t-il attendre de mettre à la retraite tous les "héros anonymes" de 2019 pour goûter de nouveau à l'or ? Ou ces cols-bleus feront-ils carrément mieux que tous leurs prédécesseurs en devenant doubles champions du monde ?

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
29 SÄTERI Harri          184  91  29/12/1989  Sibir Novosibirsk    KHL    47   2,27   92,2%
31 JUVONEN Janne         185  85  03/10/1994  Leksands IF         SUE-1   54   2,48   91,2%
45 OLKINUORA Jussi       188  91  04/11/1990  Metal. Magnitogorsk  KHL    45   1,95   93,3%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 POKKA Ville           183  89  03/06/1994  Avangard Omsk        KHL    55    5  13   18    18'
 3 MÄÄTTÄ Olli           188  93  22/08/1994  Los Angeles Kings    NHL    41    0   4    4     6'
 6 SUND Tony             191  83  04/08/1995  Dinamo Riga          KHL    34    0  11   11    22'
                                              HC Davos            SUI-1    8    0   1    1    10'
 7 KASKI Oliwer          190  84  04/09/1995  Avangard Omsk        KHL    82   16  28   44    22'
39 NOUSIAINEN Kim        175  81  14/11/2000  KalPa Kuopio        FIN-1   58    9  18   27    14'
40 LINDBOHM Petteri      190  95  23/09/1993  EHC Biel-Bienne     SUI-1   46    4  10   14    49'
50 KOIVISTO Miika        184  88  20/07/1990  Växjö Lakers HC     SUE-1   46    2  16   18     4'
52 SEPPÄLÄ Mikael        188  91  08/03/1994  KalPa Kuopio        FIN-1   56    2   9   11    73'
55 OHTAMAA Atte          188  92  06/11/1987  Lokomotiv Yaroslavl  KHL    57    6  11   17    18'
61 RINDELL Axel          182  80  23/04/2000  Jukurit Mikkeli     FIN-1   47    7  19   26    14'

Attaquants

12 ANTTILA Marko         203 104  27/05/1985  Jokerit Helsinki     KHL    61    8   6   14    58'
13 RUOHOMAA Mikael       184  88  17/11/1988  Sibir Novosibirsk    KHL    55    9  30   39    54'
15 LUNDELL Anton         185  86  03/10/2001  HIFK Helsinki       FIN-1   34   17  11   28    16'
20 OJAMÄKI Niko          180  83  17/06/1995  Linköping HC        SUE-1   48    5  11   16     6'
21 INNALA Jere           174  78  17/03/1998  HPK Hämeenlinna     FIN-1   42   20  17   37    42'
22 RUOTSALAINEN Arttu    173  82  29/10/1997  Ilves Tampere       FIN-1   19   16  11   27     8'
                                              Buffalo Sabres       NHL    17    5   1    6     8'
                                              Rochester Americans  AHL    13    5   8   13     2'
24 BJÖRNINEN Hannes      185  86  19/10/1995  Pelicans Lahti      FIN-1   54   19  35   54    51'
25 KARJALAINEN Jere      175  80  23/05/1992  HK Sotchi            KHL    46    6   9   15    22'
27 KONTIOLA Petri        182  93  04/10/1984  HPK Hämeenlinna     FIN-1   55   14  41   55    54'
38 TURUNEN Teemu         179  84  24/11/1995  HC Davos            SUI-1   42   13  10   23     8'
47 TIIVOLA Peter         192  92  05/09/1993  Ässät Pori          FIN-1   37    5  25   30    12'
48 PUUSTINEN Valtteri    176  83  04/06/1999  HPK Hämeenlinna     FIN-1   51   21  20   41    14'
76 SALLINEN Jere         187  90  26/10/1990  HIFK Helsinki       FIN-1   53   19  20   39    24'
80 MÄENALANEN Saku       190  87  29/05/1994  Jokerit Helsinki     KHL    42    4   8   12    48'
81 PAKARINEN Iiro        185  88  25/08/1991  Jokerit Helsinki     KHL    36    9   7   16    28'

Absents notables : Joonas Korpisalo (G, aine), Kevin Lankinen (G), Miro Heiskanen (D, refus), Sami Vatanen (D, refus), Patrik Laine (A, "ne peut plus jouer cette saison"), Veli-Matti Savinainen (A, insuffisamment remis d'une opération), Kaapo Kakko (A, refus).

 

 

Le manager général du Canada Roberto Luongo et son assistant Shane Doan savaient que la tâche de composer une équipe serait difficile plus jamais cette année. La perspective de faire un voyage transatlantique n'a jamais été aussi peu attractive que pendant cette crise sanitaire. Hockey Canada a l'habitude d'inviter les compagnes des joueurs, ce sera évidemment impossible avec la bulle stricte, alors que les hockeyeurs ont déjà bien plus éloignés de leur famille. Et lorsque les internationaux rentreront dans leur pays, ils devront subir la quarantaine imposée à tout voyageur.

Composer l'équipe a été difficile, et l'effectif a même été retouché après sa publication (le colosse Kevin Bahl remplacé sur blessure par un autre jeune joueur au profil différent, Jacob Bernard-Docker, et la veille du début du tournoi). On est très loin du talent offensif habituel des équipes canadiennes. Avec sa moyenne de points sur la saison NHL, Connor Brown aurait été le neuvième attaquant dans l'équipe du Mondial 2019, le onzième dans celle du Mondial 2018. Bref, un role player - et certainement un très bon puisqu'il est le meilleur buteur en infériorité en NHL cette saison (5 buts). Mais dans cet effectif, c'est bien lui qui est le meilleur pointeur (parmi les représentants de la NHL puisque le Canada a recours pour la première fois à un attaquant de KHL).

Il y a un seul candidat à l'équipe olympique dans cet effectif, mais il occupe un poste essentiel, devant les filets, oů le Canada pourrait disposer du meilleur gardien de la compétition. Assez solide lors des championnats du monde 2018, Darcy Kuemper était le prétendant numéro 1 au trophée Vézina en 2019/20 avant de se blesser à mi-saison. Il n'a pas totalement retrouvé ce niveau depuis et doit cimenter ses chances. L'attraction sera Owen Power, unanimement attendu comme le choix numéro 1 de la prochaine draft NHL. Il n'y est éligible qu'à cinq jours près car il n'a que 17 ans, âge qui ne l'empêche pas d'évoluer déjà dans une université américaine.

Pour l'instant, le nom le plus célèbre est celui du coach : Gerald Gallant a été élu entraîneur de l'année en 2017/18 pour son travail avec la nouvelle franchise de Vegas. Il y travaillait avec le même adjoint qu'il aura avec lui à Riga, Mike Kelly, originaire comme lui de la plus petite province canadienne (l'Île-du-Prince-Édouard), et avait emmené une équipe de "laissés-pour-compte" en finale de Coupe Stanley. Médaillé en or en 2007 et en argent en 2017 comme assistant-coach avec le Canada, Gallant prolongera-t-il son habitude des finales ? Même si les Canadiens ne sont pas favoris, aucune autre équipe ne l'est vraiment et ils auront donc leur carte à jouer.

PS : on a appris la veille du début du tournoi que Dillon Dubé (Calgary Flames) avait subi une commotion cérébrale lors du tout dernier match en retard de saison régulière contre Vancouver. Il devait déjà rejoindre la bulle plus tard compte tenu de ce délai

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
33 HILL Adin             197  92  11/05/1996  Tucson Roadrunners   AHL     2   4,13   86,4%
                                              Arizona Coyotes      NHL    19   2,74   91,3%
35 KUEMPER Darcy         193  96  05/05/1990  Arizona Coyotes      NHL    27   2,56   90,7%
65 DiPIETRO Michael      182  90  09/06/1999  Vancouver Canucks    NHL     0
                                              Utica Comets         AHL     4   2,52   91,6%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 SCHNEIDER Braden      187  95  20/09/2001  Tucson Roadrunnes    AHL    22    5  22   27    12'
                                              Hartford Wolf Pack   AHL     2    0   1    1     0'
 5 BERNARD-DOCKER Jacob  183  82  30/06/2000  U. of North Dakota   NCAA   27    3  15   18    20'
                                              Ottawa Senators      NHL     5    0   0    0     0'
 6 MILLER Colin          185  88  29/10/1992  Buffalo Sabres       NHL    48    4   8   12    27'
25 POWER Owen            195  97  10/09/2003  U. of Michigan       NCAA   26    3  13   16     6'
26 WALKER Sean           180  89  13/11/1994  Los Angeles Kings    NHL    47    5  13   18    18'
38 FERRARO Mario         180  84  17/09/1998  San José Sharks      NHL    56    1  16   17    22'
70 STECHER Troy          178  85  07/04/1994  Vancouver Canucks    NHL    44    3   8   11    12'
74 BEAUDIN Nicolas       180  76  07/10/1999  Chicago Blackhawks   NHL    19    2   4    6     2'
                                              Rockford IceHogs     AHL     9    2   8   10     4'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 FOUDY Liam            188  83  04/02/2000  Columbus B. Jackets  NHL    36    3  17   20     6'
                                              Cleveland Monsters   AHL    12    3  13   16     0'
 9 DUBÉ Dillon           180  85  20/07/1998  Calgary Flames       NHL    48   10   9   19    18'
11 ANDERSON-DOLAN Jaret  180  85  12/09/1999  Los Angeles Kings    NHL    34    7   4   11     6'
13 VILARDI Gabriel       191  91  16/08/1999  Los Angeles Kings    NHL    54   10  13   23     6'
14 HENRIQUE Adam         181  91  06/02/1990  Anaheim Ducks        NHL    45   12   9   21    11'
17 DANFORTH Justin       174  84  15/03/1993  Vityaz Podolsk       KHL    58   23  32   55    50'
21 PAUL Nick             193 104  20/03/1995  Ottawa Senators      NHL    56    5  15   20    19'
22 HAGEL Brandon         180  79  27/08/1998  HC Thurgovie        SUI-2   14    8   7   15     8'
                                              Chicago Blackhawks   NHL    52    9  15   24    11'
27 BUNTING Michael       180  89  17/09/1995  Tucson Roadrunnes    AHL    16    7  12   19    14'
                                              Arizona Coyotes      NHL    21   10   3   13    12'
28 BROWN Connor          183  84  14/01/1994  Ottawa Senators      NHL    56   21  14   35    12'
44 COMTOIS Maxime        189  94  08/01/1999  Anaheim Ducks        NHL    55   16  17   33    40'
73 PIRRI Brandon         185  82  10/04/1991  Chicago Blackhawks   NHL     1    0   0    0     0'
                                              Rockford IceHogs     AHL     7    8   2   10     0'
88 MANGIAPANE Andrew     178  83  04/04/1996  Calgary Flames       NHL    53   14  14   28    24'
91 PERFETTI Cole         177  84  01/01/2002  Manitoba Moose       AHL    32    9  17   26     2'

Trois places - et maintenant quatre sans Dubé - restent libres

Absents notables : Thomas Chabot (D, épaule), Damon Severson (D, orteil cassé), Jakob Chychrun (D, poignet), Alexis Lafrenière (A, refus), Bo Horvat (A, famille) et les jouurs en play-offs NHL.

 

 

"C'est une année unique et nous apprécions le dévouement et l'engagement de chacun. Nous aimons vraiment notre équipe et notre but, comme celui de toute équipe que notre pays met sur la glace, est de ramener une médaille d'or." La déclaration de Chris Drury, le manager des États-Unis, peut surprendre. Drury, dont la carrière progresse très vite puisqu'il a aussi été nommé président et manager général des New York Rangers il y a deux semaines, n'est pas un perdreau de l'année. Il a joué trois championnats du monde et a remporté une fois le bronze, une médaille qui est le plafond pour les équipes américaines aux Mondiaux depuis soixante ans. Il y a deux ans, alors que Drury débutait comme manager général après avoir déjà fait partie du staff, les États-Unis avaient fini septièmes. Même si leur mentalité est de viser haut, ils ne partent pas favoris.

L'équipe à la banière étoilée ne compte pas de superstar. Le capitaine de deux dernières éditions Patrick Kane, déclarant ne même pas avoir été contacté (!?), a dit qu'il passerait du temps avec son fils de six mois. L'autre leader habituel Dylan Larkin a vu sa saison s'arrêter sur blessure fin avril. Hormis la présence du capitaine de 2014 Justin Abdelkader, les joueurs ont relativement peu d'expérience internationale. Le doyen Brian Boyle n'a jamais porté le maillot américain même en junior : cet attaquant incroyable de persévérance est revenu en NHL une première fois après une leucémie et veut y parvenir une seconde fois alors qu'il s'entraîne de son côté depuis un an sans avoir trouvé de club. Sa motivation phénoménale sera une inspiration pour ses coéquipiers, mais ce joueur physique au gabarit massif saura-t-il suivre le jeu sur grande glace ?

Parfois, de grands talents se développent en dehors des radars. Négligé des différentes sélections à cause de sa taille modeste, Conor Garland a fait son trou en NHL grâce à son intelligence de jeu et à son exécution technique à haute vitesse. Jason Robertson est le deuxième marqueur des rookies de NHL (derrière le plus mûr Kaprizov) et est la révélation de la saison avec sa vision du jeu. L'attaque dispose donc de joueurs spectaculaires et plusieurs gardiens de bon niveau peuvent se relayer. La défense suscite plus d'interrogations.

Ce sera à Jack Capuano, dernièrement assistant-coach à Ottawa mais surtout ancien entraîneur des New York Islanders de 2010 à 2017 (et dans le staff des États-Unis la dernière année) de relever ce défi, avec à ses côtés l'entraîneur universitaire Nate Leaman qui a obtenu la médaille d'or au dernier Mondial junior. Déjà présent dans cette première "bulle" de l'année, le centre de 18 ans Matthew Beniers devra démontrer à un plus haut niveau ses qualités offensives et défensives précoces pour tenter le doublé. Il semble curieux de parler de doublé, mais gardons à l'esprit l'objectif de Chris Drury (dont le neveu Jack est aussi dans l'équipe après être devenu champion de Suède). Cette équipe américaine doit normalement atteindre les quarts de finale dans le groupe nettement le plus facile. Et en élimination directe, avec ses qualités de détermination, postulons que rien n'est impossible.

Gardiens

                         cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     % 
29 OETTINGER Jake       193  87  18/12/1998  Dallas Stars         NHL    29   2,36   91,1%
31 STOLARZ Anthony      196 104  20/01/1994  Anaheim Ducks        NHL     8   2,20   92,6%
                                             San Diego Gulls      AHL     3   2,93   92,0%
41 PETERSEN Cal         185  83  19/10/1994  Los Angeles Kings    NHL    35   2,89   91,1%

Défenseurs

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 SHEA Ryan            185  80  11/02/1997  Texas Stars          AHL    27    0   6    6    10'
 3 ROY Matt             185  91  01/03/1995  Los Angeles Kings    NHL    44    2   8   10     8'
 4 MACKEY Connor        188  86  12/09/1996  Calgary Flames       NHL     3    0   1    1     6'
                                             Stockton Heat        AHL    27    3  13   16    33' 
 5 CLENDENING Adam      183  86  26/10/1992  Cleveland Monsters   AHL     9    1   3    4     6'
 6 WIDEMAN Chris        178  86  07/01/1990  Torpedo N. Novgorod  KHL    59    9  32   41    73'
 8 TENNYSON Matt        188  93  23/04/1990  New Jersey Devils    NHL    21    1   2    3     2'
                                             Binghamton Devils    AHL     5    0   2    2     4'
39 JONES Zac            178  78  18/10/2000  U. Massachussets     NCAA   29    9  15   24     8'
                                             New York Rangers     NHL    10    0   4    4     2'
55 HELLICKSON Matt      183  83  21/03/1998  Univ. Of Notre Dame  NCAA   29    1   7    8    10'
                                             Binghamton Devils    AHL     4    0   0    0    19'
86 WOLANIN Christian    188  84  17/03/1995  Ottawa / Los Angeles NHL    18    0   3    3     8'
                                             Belleville / Ontario AHL     3    0   3    3     2'

Attaquants

                         cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 BENNIERS Matthew     185  79  05/11/2002  Univ. of Michigan    NCAA   24   10  14   24     0'
11 BOYLE Brian          197 111  18/12/1984  -------------------- sans club --------------------
12 MOORE Trevor         178  84  31/03/1995  Los Angeles Kings    NHL    56   10  13   23    18'
16 DONATO Ryan          184  87  09/04/1996  San José Sharks      NHL    50    6  14   20    10'
18 DRURY Jack           182  79  03/02/2000  Växjö Lakers HC     SUE-1   55   15  26   41    22'
19 ROBERTSON Jason      191  95  22/07/1999  Dallas Stars         NHL    51   17  28   45    16'
21 ROONEY Kevin         188  86  21/05/1993  New York Rangers     NHL    54    8   6   14    54'
24 CHMELEVSKI Sasha     183  85  09/06/1999  San José Sharks      NHL     5    0   2    2     4'
                                             San José Barracuda   AHL    27    9  11   20    32'
43 BLACKWELL Colin      175  86  28/03/1993  New York Rangers     NHL    47   12  10   22    15'
50 ROBINSON Eric        188  91  14/06/1995  Columbus B. Jackets  NHL    56    8  10   18     4'
62 LABANC Kevin         180  84  12/12/1995  San José Sharks      NHL    55   12  16   28    31'
72 THOMPSON Tage        201  99  30/10/1997  Buffalo Sabres       NHL    38    8   6   14    17'
83 GARLAND Conor        178  75  11/03/1996  Arizona Coyotes      NHL    49   12  27   39    26'
89 ABDELKADER Justin    187  97  25/02/1987  EV Zoug             SUI-1   22   10   7   17    69'

Deux places restent libres

Absents notables : Adam Fox (D, refus), Noah Hanifin (D, opéré de l'épaule), Zach Werenski (D, opéré d'une hernie), Quinn Hughes (D, refus), Patrick Kane (A, famille), Dylan Larkin (A, "haut du corps"), Jack Eichel (A, cervicales), J.T. Miller (A, refus).

 

 

Cela fera bientôt cinq ans qu'une nouvelle direction a pris le pouvoir à la fédération de Lettonie : le président Aigars Kalvitis, ancien Premier ministre qui a surtout un rôle de représentation, et surtout le secrétaire général Viesturs Koziols, qui est effectivement aux manettes. Leur action fondatrice a été la nomination de Bob Hartley comme entraîneur national, et elle a largement porté ses fruits. Il a mis de l'ordre dans le vestiaire, avec des règles claires qui s'appliquent à tous. Il a aussi amélioré l'organisation de l'équipe de Lettonie sur la glace, et tout le pays s'est mis au diapason. En expliquant que les joueurs lettons avaient la réputation internationale d'être faibles physiquement, Hartley a poussé les entraîneurs et formateurs du pays à remettre en valeur le travail hors glace.

Cela ne paraissait pas une mince affaire de retenir Hartley, mais le Canadien est sous contrat (à temps partiel puisqu'il vient de conduire l'Avangard à la victoire en KHL) jusqu'en 2022, ce qui fera un mandat de six ans. Il a ramené l'équipe nationale dans le top-10 mondial. Cette année 2021 doit être l'aboutissement avec les championnats du monde à domicile puis la qualification olympique, également organisée à Riga, dont la Lettonie sera largement favorite devant la France. L'absence des supporters retire un fort soutien qui aurait enflammé l'Arena Riga, mais la pression indirecte du public balte reste grande. Il s'attend clairement à un quart de finale, surtout dans ce groupe, et n'imagine pas rater les Jeux olympiques. Bob Hartley assume ces objectifs élevés : "Si nous sommes proches d'une médaille, cela choquerait la communauté du hockey mondial, mais c'est notre objectif."

Cette équipe de Lettonie est objectivement forte, en plus d'être la seule à se préparer presque au complet et à haut niveau pour le TQO. Il manque juste dans l'alignement définitiof les deux attaquants de NHL, l'absence de Blugers obligeant Miks Indrasis à continuer à évoluer au centre même s'il préfère jouer à l'aile. En leur absence, les vétérans en bout de course Martins Karsums et Mikelis Redlihs brûlent un peu leurs derniers feux. L'effectif balte est le plus expérimenté de ce tournoi, avec un seul débutant en championnat du monde (Renars Krastenbergs).

Mais il y a un faux-semblant dans cette apparence d'expérience. Derrière Elvis Merzlikins, excusé parce que sa femme attend un bébé et que son épaule est souffrante, les autres gardiens faisaient banquette d'habitude. Matiss Kivlenieks a joué zéro match dans un Mondial, Punnenovs et Kalnins en ont joué un, qui s'est moyennement passé. Ce trio devra être fort pour répondre aux attentes.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
35 KIVLENIEKS Matiss     187  76  26/08/1996  Cleveland Monsters   AHL     8   2,25   92,9%
                                              Columbus B. Jackets  NHL     2   3,40   90,1%
74 PUNNENOVS Ivars       185  85  30/05/1994  SC Langnau Tigers   SUI-1   38   3,38   90,8%
98 KALNINS Janis         182  87  13/12/1991  Jokerit Helsinki     KHL    32   2,51   91,3%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
11 SOTNIEKS Kristaps     183  87  29/01/1987  Dinamo Riga          KHL    26    0   4    4     4'
13 SKVORCOVS Gunars      187  97  13/01/1990  Kunlun / Di. Riga    KHL    36    0   4    4     6'
26 BALINSKIS Uvis Janis  181  84  01/08/1996  HC Litvínov         TCH-1   51    5  12   17    20'
27 CIBULSKIS Oskars      188  86  09/04/1988  HC Litvínov         TCH-1   48    4   5    9    47'
29 FREIBERGS Ralfs       180  87  17/05/1991  Brno / Trinec       TCH-1   60    5  18   23    20'
32 KULDA Arturs          188  97  25/07/1988  Nuremberg           ALL-1   33    1  17   18    40'
72 JAKS Janis            183  86  22/08/1995  Dinamo Riga          KHL    17    1   3    4    12'
                                              Zemgale Jelgava     LET-1    1    0   0    0     2'
                                              Bakersfield Condors  AHL    20    2   4    6    21'
77 ZILE Kristaps         185  79  24/12/1997  Dinamo Riga          KHL    44    2   5    7    36'
94 RUBINS Kristians      193  98  11/12/1997  Frederikshavn       DAN-1   21    2   3    5     8'
                                              Toronto Marlies      AHL    22    1   2    3     8'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 9 KRASTENBERGS Renars   182  81  26/12/1998  Dinamo Riga          KHL     6    0   0    0     4'
                                              HK Mogo Riga        LET-1    8    6   6   12     0'
                                              Villach             AUT-1   13    4   5    9    10'
10 DARZINS Lauris        191  91  28/01/1985  Dinamo Riga          KHL    41    7  16   23     8'
12 MARENIS Rihards       185  91  18/04/1993  HK Mogo Riga        LET-1    2    0   2    2    14'
                                              Kiruna IF           SUE-3   31   10  16   26    56'
14 BUKARTS Rihards       178  84  31/12/1995  Dinamo Riga          KHL    33   11   6   17    10'
15 KARSUMS Martins       177  98  26/02/1986  Krefeld             ALL-1   25    3   7   10    12'
16 DAUGAVINS Kaspars     185  93  18/05/1988  Vityaz Podolsk       KHL    58   17  32   49    38'
18 ABOLS Rodrigo         191  81  05/01/1996  Örebro HK           SUE-1   56   23  22   45    18'
24 REDLIHS Mikelis       181  81  01/07/1984  Dinamo Riga          KHL     8    0   2    2     4'
                                              Olimp Riga          LET-1    9    4  11   15     2'
25 DZERINS Andris        185  85  14/02/1988  Dinamo Riga          KHL    16    2   4    6    31'
28 DZIERKALS Martins     180  79  04/04/1997  Dinamo Riga          KHL    52   10  14   24    49'
70 INDRASIS Miks         190  85  30/09/1990  Dinamo Riga          KHL    49   16  23   39    20'
71 BUKARTS Roberts       184  84  27/06/1990  Cherepovets / Riga   KHL    38    9   9   18    10'
87 MEIJA Gints           185  80  04/09/1987  Dinamo Riga          KHL    11    0   1    1     4'
                                              Olimp Riga          LET-1    3    3   0    3     2'
                                              Linz                AUT-1   11    3   1    4    11'
91 KENINS Ronalds        182  91  28/02/1991  Lausanne HC         SUI-1   57   10  28   38    55'
95 BATNA Oskars          194  89  07/05/1995  Anglet              FRA-1   22    9   9   18    85'
96 BICEVSKIS Maris       179  80  03/08/1991  BK Mladá Boleslav   TCH-1   63    7  11   18    30'

Absents notables : Elvis Merzlikins (G, femme enceinte + épaule), Rudolfs Balcers (A, fin de contrat), Teodors Blugers (A, play-offs NHL).

 

 

La Covid-19 n'a pas été la seule cause de problèmes pour l'Allemagne cette saison. Le directeur sportif de la fédération allemande de hockey sur glace (DEB) Stefan Schaidnagel a en effet été remercié en décembre. Son bilan paraissait pourtant positif dans un hockey allemand qui repartait de l'avant et on lui reconnaissait d'indéniables compétences d'organisation et de structuration. Certains voyaient même en lui un potentiel successeur du président Franz Reindl si celui-ci accédait aux commandes de la fédération internationale. Mais la gestion humaine de Schaidnagel était beaucoup plus contestée et jugée incorrecte en interne.

Christian Künast, ancien sélectionneur des juniors et des féminines, a alors été nommé à sa place pour intérim, avant d'être confirmé à ce poste en avril. Le directeur sportif a alors soldé un dossier qui embarrassait la DEB depuis des années : le cas Thomas Greiss. Une polémique médiatique avait éclaté autour du gardien de NHL lors du Mondial 2017 parce qu'il avait relayé des images de réseaux sociaux comparant Hillary Clinton à Adolf Hitler. Depuis lors, la DEB avait mis sur le sujet sous le tapis et son indisponibilité était un soulagement. Mais en début d'année, Greiss a publié un message de condoléances à l'animateur radio et polémiste ultra-conservateur Rush Limbaugh, et la DEB a de nouveau été interrogée. Sachant que le numéro 1 théorique Grubauer serait forcément indisponible cette année à cause des play-offs NHL, elle ne pouvait plus faire l'autruche. Elle a tenté de saisir le comité olympique allemand, mais celui-ci lui a renvoyé la balle en se déclarant incompétent pour les questions sans rapport avec l'éthique sportive.

C'est donc Künast qui a pris ses responsabilités en officialisant que, tant que la direction sportive actuelle serait en place, Thomas Greiss ne serait plus sélectionné. Autant dire qu'il ne le sera jamais, puisqu'il a 35 ans. Coïncidence, l'annonce est intervenue juste avant que Greiss ne soit élu joueur de la semaine en NHL après deux blanchissages de suite ! Une décision relativement incomprise en Amérique du nord, s'agissant de simples opinions politiques. Il y a pourtant bien plus grave que les publications des réseaux sociaux : lorsqu'il jouait à Phoenix en 2013/14, Greiss portait un masque (ci-contre) dans lequel les deux dernières lettres de son nom étaient stylisées de manière très différente, comme le sigle des SS ! Un symbole dont aucun Allemand ne peut ignorer le sens funeste. Bizarrement, personne n'y avait fait attention à l'époque, mais l'hypothèse d'une erreur innocente de l'artiste ayant réalisé ce masque tient beaucoup moins la route quand on cumule les signes...

L'Allemagne s'appuiera sans doute dans les cages sur Mattias Niederberger, le gardien champion avec Berlin. Ce sont aussi les Eisbären qui ont fourni une ligne offensive "toute prête" : Marcel Noebels, élu pour la seconde fois consécutive joueur de l'année en DEL, est peu à peu devenu un passeur d'exception. Il a profité de jouer toute la saison sur le même trio pour connaître parfaitement le placement de ses deux coéquipiers, Leonhard Pföderl et le jeune centre Lukas Reichel. Celui-ci ne sera pas le seul junior puisque son collègue de 19 ans John Jason Peterka est déjà de la partie. Moritz Seider, qui avait renoncé au dernier Mondial junior pour ne pas couper la saison par une bulle (qui n'avait pas empêché l'équipe allemande d'être contaminée), arrive auréolé du titre de meilleur défenseur du championnat suédois et aura déjà un rôle majeur. Même sans Tim Stützle retenu par Ottawa, la prometteuse jeune génération allemande est déjà là.

Gardiens

                          cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
31 TREUTLE Niklas        187  84  29/04/1991  Nuremberg           ALL-1   32   3,44   89,9%
35 NIEDERBERGER Mattias  180  80  26/11/1992  Eisbären Berlin     ALL-1   37   2,13   92,6%
90 BRÜCKMANN Felix       185  87  16/12/1990  Mannheim            ALL-1   20   1,53   93,6%

Défenseurs

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 3 BITTNER Dominik       180  80  10/06/1992  Wolfsburg           ALL-1   29    2   9   11    24'
 5 HOLZER Korbinian      190  94  16/02/1988  Avto Ekaterinburg    KHL    30    1   5    6    39'
 9 GAWANKE Leon          186  90  31/05/1999  Eisbären Berlin     ALL-1    6    0   2    2     4'
                                              Manitoba Moose       AHL    26    1   6    7     7'
11 NOWAK Marco           188  97  23/07/1990  Düsseldorf          ALL-1   38    3   8   11    26'
38 WAGNER Fabio          183  85  17/09/1995  Ingolstadt          ALL-1   43    2   7    9    16'
41 MÜLLER Jonas          183  88  19/11/1995  Eisbären Berlin     ALL-1   46    7  10   17    36'
53 SEIDER Moritz         192  90  06/04/2001  Rögle BK            SUE-1   54    8  25   33    24'
85 BRANDT Marcel         175  86  08/05/1992  Straubing           ALL-1   40    9  20   29    24'
91 MÜLLER Moritz         187  92  19/11/1986  Kassel              ALL-2    4    1   4    5     2'
                                              Cologne             ALL-1   38    3   8   11    42'

Attaquants

                          cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 7 KASTNER Maximilian    183  80  03/01/1993  Munich              ALL-1   33    8  15   23    14'
 8 RIEDER Tobias         180  83  10/01/1993  Buffalo Sabres       NHL    44    5   2    7     2'
15 LOIBL Stefan          188  84  24/06/1996  Mannheim            ALL-1   40    6  19   25    14'
21 KRÄMMER Nicolas       186  89  23/10/1992  Mannheim            ALL-1   43    9  11   20    26'
22 PLACHTA Matthias      188 100  16/05/1991  Mannheim            ALL-1   39   11  20   31    28'
24 PETERKA John Jason    179  83  14/01/2002  EC Salzbourg        AUT-1   12    7   9   16    12'
                                              EHC Munich          ALL-1   32   10  11   21     8'
34 KÜHNHACKL Tom         187  86  21/01/1992  Bridgeport Sound T.  AHL    22    4   9   13     8'
54 BERGMANN Lean         187  93  04/10/1998  San José Sharks      NHL     1    0   0    0     4'
                                              San José Barracuda   AHL    32    2   5    7    37'
58 EISENSCHMID Markus    183  82  22/01/1995  Mannheim            ALL-1   44   14  20   34    24'
73 REICHEL Lukas         183  77  17/05/2002  Eisbären Berlin     ALL-1   47   12  20   32    10'
77 FISCHBUCH Daniel      180  81  19/08/1993  Düsseldorf          ALL-1   38   17  16   33    22'
83 PFÖDERL Leonhard      184  88  01/09/1993  Eisbären Berlin     ALL-1   40   23  19   42    24'
92 NOEBELS Marcel        189  87  14/03/1992  Eisbären Berlin     ALL-1   45    7  45   52    24'
95 TIFFELS Frederik      185  91  20/05/1995  Cologne             ALL-1   37   12  23   35    22'
96 EDER Andreas          189  89  20/03/1996  Straubing           ALL-1   40   15  20   35     6'

Une place laissée libre

Absents notables : Philipp Grubauer (G, playoffs NHL), Thomas Greiss (G, problème de valeurs), Yannic Seidenberg (D, refus), Bernhard Ebner (D, déchirure du ligament intérieur du genou gauche), Leon Draisaitl (A, playoffs NHL), Dominik Kahun (A, playoffs NHL), Tim Stützle (A, non libéré), Nico Sturm (A, play-offs NHL), Frank Mauer (A, famille).

 

 

La Norvège est le seul pays participant à ce championnat du monde dans lequel le hockey sur glace est totalement à l'arrêt depuis plusieurs mois, en l'occurrence depuis janvier. La moitié des internationaux joue au pays et était donc totalement privée de pratique. Reprendre la compétition nécessitait une forte implication. Patrick Thoresen, pas sûr de pouvoir se maintenir en forme jusqu'en mai, a par exemple préféré prioriser les qualifications olympiques en août. C'est aussi l'enjeu majeur pour son père Petter Thoresen, qui a prolongé en mars son contrat de sélectionneur. Mais il a quand même annoncé un objectif élevé : "laisser la Lettonie et l'Allemagne derrière nous". Autrement dit, aller en quart de finale.

Quand ils ont su qu'il ne pourrait même pas y avoir de camp d'entraînement de six semaines débutant début avril, mais un camp plus réduit organisé en exil au Danemark, certains internationaux ont trouvé un palliatif. Ils ont profité de la mini-reprise britannique en avril pour se remettre au jeu plus tôt que les autres, et augmenter ainsi leurs chances d'intégrer la sélection. Cela a fonctionné pour deux d'entre eux, Sondre Olden et le nouveau venu Max Krogdahl. Ce dernier n'est pas le seul nouveau visage en défense puisque deux juniors déjà bien repérés font leur apparition : Emil Lilleberg a été engagé en SHL par Oskarshamn la saison prochaine et Ole Julian Holm a été le deuxième plus jeune défenseur d'AHL cette saison. Sans la pression de la relégation, ce Mondial est une occasion idéale de leur donner une expérience internationale précoce.

Ce sera aussi une première expérience pour le rapide et spectaculaire Mathias Emilio Pettersen, un peu plus seul pour incarner le renouvellement en attaque. Les cadres tiennent néanmoins toujours l'équipe : Mathis Olimb est tout bonnement le meilleur passeur des championnats du monde depuis la chute du rideau de fer (seules des légendes soviétiques ou tchécoslovaques ont plus d'assists en carrière que lui dans la compétition) et il a retrouvé son meilleur niveau en fin de saison en amenant Wolfsburg jusqu'en finale de DEL. Mathias Trettenes, devenu un grand créateur de jeu depuis deux ans, chez lui à Stavanger puis à La Chaux-de-Fonds, a l'occasion de démontrer qu'il peut aussi l'être au plus haut niveau. La Norvège a également des finisseurs capables avec Tobias Lindström, Thomas Valkvæ Olsen ou l'agressif Tommy Kristiansen.

La question majeure reste la capacité à se mettre dans le bain international après une demi-saison blanche. S'agira-t-il d'un handicap irrémédiable ? Ou bien la fraîcheur corporelle et mentale sera-t-elle un atout négligé contre des Allemands plus usés physiquement et psychologiquement par le report du début de saison et un calendrier resserré par la suite ? On aura la réponse dès le premier match des Scandinaves, directement face à l'Allemagne, adversaire-clé qui donnera le la pour la suite...

Gardiens

                             cm  kg   Naissance                              MJ   Moy.     %
25 ARNTZEN Jonas            191  86  21/11/1997  Örebro HK           SUE-1   22   2,77   90,7%
33 HAUKELAND Henrik         188  83  06/12/1994  Färjestad BK        SUE-1   35   2,65   90,7%
38 HOLM Henrik              186  83  06/09/1990  Stavanger Oilers    NOR-1   23   2,05   92,5%

Défenseurs

                             cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 2 KROGDAHL Max             188 100  21/10/1998  Frisk Asker         NOR-1   23    2   2    4    14'
                                                 Coventry Blaze      GBR-1   14    0   4    4    38'
 5 LESUND Erlend            190  95  11/12/1994  Rögle BK            SUE-1   64    4  11   15    56'
 6 HOLØS Jonas              180  90  27/08/1987  Linköping HC        SUE-1   48    5   4    9    16'
17 ESPELAND Stefan          184  84  24/03/1989  Eisbären Berlin     ALL-1   14    0   5    5     4'
                                                 EC Salzbourg        AUT-1   18    3   6    9    10'
21 BULL Christian           186  90  13/08/1996  Krefeld             ALL-1   19    1   5    6    10'
                                                 Lillehammer         NOR-1   11    0   5    5    16'
24 HOLM Ole Julian Bjørgvik 188  86  23/05/2002  Manglerud Star Oslo NOR-1   22    2   8   10    14'
                                                 Cleveland Monsters   AHL    16    1   4    5     8'
29 ØSTBY Kristian Sjødahl   201  98  30/01/1996  Stavanger Oilers    NOR-1   23    3   3    6    12'
49 KÅSASTUL Christian       178  90  09/04/1997  AIK Solna           SUE-2   55    2   4    6    36'
76 LILLEBERG Emil Martinsen 187  94  02/02/2001  Sparta Sarpborg     NOR-1   18    2   2    4    39'

Attaquants

                             cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 8 TRETTENES Mathias        179  78  08/11/1993  La Chaux-de-Fonds   SUI-2   41   13  30   43    18'
                                                 EHC Biel-Bienne     SUI-1    6    0   3    3    14'
 9 HEIER Andreas            184  88  05/12/1993  Stjernen            NOR-1   24   15  14   29    12'
10 HOFF Ludvig              178  89  16/10/1996  Stavanger Oilers    NOR-1    9    1   4    5     6'
11 SOLEM Samuel             183  89  01/04/1999  Brynäs IF Gävle     SUE-1   16    0   0    0     0'
                                                 AIK Solna           SUE-2   25    2   2    4     6'
13 OLDEN Sondre             194  83  29/08/1992  Vålerenga Oslo      NOR-1   20    5  14   19    24'
                                                 Sheffield Steelers  GBR-1   16    8   8   16     8'
15 KRISTIANSEN Tommy        189  99  26/05/1989  Stavanger Oilers    NOR-1   19    6   5   11    49'
16 BREKKE HENRIKSEN Magnus  190  85  17/04/1996  Vålerenga Oslo      NOR-1   24    0   2    2    87'
18 LINDSTRÖM Tobias         177  92  20/04/1988  Vålerenga Oslo      NOR-1   24   14  10   24    18'
19 SALSTEN Eirik            182  91  07/11/1983  Storhamar           NOR-1   23    3  16   19    14'
20 PETTERSEN Mathias Emilio 180  82  03/04/2000  Stockton Heat        AHL    29    6   8   14     6'
22 RØYMARK Martin           184  86  10/11/1986  Vålerenga Oslo      NOR-1   25   10   8   18    14'
40 OLIMB Ken Andre          178  80  21/01/1989  Düsseldorf          ALL-1   38    4  18   22    14'
46 OLIMB Mathis             179  83  01/02/1986  Wolfsburg           ALL-1   43    3  26   29    24'
51 ROSSELI OLSEN Mats       180  82  29/04/1991  Frölunda Göteborg   SUE-1   54    9   9   18    49'
85 HAGA Michael             178  76  10/03/1992  Djurgårdens IF      SUE-1   42    4   2    6    31'
93 VALKVAE OLSEN Thomas     186  90  18/05/1993  Frisk Asker         NOR-1   17   12   3   15     8'

Absents notables : Alexander Bonsaksen (D, opération de la hanche), Mats Zuccarello (A, play-offs NHL), Patrick Thoresen (A, refus), Andreas Martinsen (A, opération du genou).

 

 

Maintenue grâce à une victoire aux tirs au but sur l'Autriche en 2019 avec un bilan de 4 buts marqués dans le jeu pour 48 encaissés, l'Italie peinait déjà à être au niveau du championnat du monde en temps normal. Qu'en sera-t-il cette année ? Si elle réussit la compétition, Hollywood achètera le scénario. Le cas positif de Covid-19 révélé après les deux premiers matches de préparation contre la France a fait boule de neige, et pas seulement chez l'adversaire qui en a subi l'effet collatéral. Le coronavirus s'est répandu au sein de l'équipe italienne et de son encadrement : dix, puis quinze cas.

Selon leur degré de gravité, les malades ont été classés en plusieurs couleurs. En rouge, ceux qui ne pourront en aucun cas être guéris à temps pour rejoindre l'équipe. Cette liste ne comprend que quatre noms, mais l'un est absolument essentiel : le gardien numéro 1 Andreas Bernard. Les cages seront donc gardées par le deuxième gardien de Bolzano (Justin Fazio, un Italo-Canadien naturalisé juste à temps), le troisième portier de Lugano, un espoir de 20 ans, et enfin un gardien de... 16 ans et 4 mois, Damian Clara. Ne grattez pas votre écran, vous avez bien lu, il ne manque pas de pixel à votre affichage ! Il y a certes un autre naturalisé en réserve (Jake Smith), mais il s'agit d'un gardien qui avait été coupé d'une première liste de 36 joueurs au début du camp...

La fédération italienne tente de voir le bon côté des choses et vante son programme orienté vers les Jeux olympiques 2026 de Milan et Cortina. L'équipe nationale n'a en effet jamais été aussi jeune depuis que le premier Canadien à double passeport a posé le pied sur les patinoires de la botte dans les années 1980. Mais c'est évidemment un rajeunissement contraint. Les blessures des trois centres majeurs Diego Kostner, Giovanni Morini et Domenic Alberga (connues avant les problèmes de contagion) expliquent que Thomas Galimberti se retrouve dans l'équipe à 17 ans à peine. Point positif, les 23 joueurs partis à Riga - pour 28 places réservées - ont été parmi les tout premiers sportifs italiens à recevoir leur première dose de vaccin.

Les autres n'en auront pas besoin de sitôt... puisqu'ils développent des anti-corps en étant eux même contaminés. L'Italie espère que 5 joueurs complémentaires puissent guérir à temps pour les rejoindre un peu plus tard. Parmi eux, les trois défenseurs les plus expérimentés, Thomas Larkin, Alez Trivellato et Enrico Miglioranzi ! Deux autres arrières présents au dernier Mondial étaient blessés. On comprend donc qu'on ait appelé au secours Stefano Marchetti (34 ans) pour aider une très jeune défense à ne pas aller au casse-pipe.

Il n'y a pas que des joueurs dans cette "réserve sanitaire". Il y a aussi l'entraîneur Greg Ireland, et son adjoint Riku-Petteri Lehtonen. Il ne reste plus que les autres assistants Giorgio De Bettin - improvisé coach principal - et Fabio Armani, plus l'entraîneur suédois des gardiens Peter Andersson. Ils doivent diriger un groupe qui ne s'est réuni pendant deux semaines qu'en visio-conférence, deux fois par jour. Un programme de préparation physique a été entrepris pour garder les joueurs en forme, y compris par du yoga dans leur chambre. Mais on a l'impression d'adolescents envoyés au front sans entraînement et sans armes à la fin d'une guerre perdue... Il y aurait de quoi désespérer. Greg Ireland, dans une longue lettre ouverte, répète pourtant son mot d'ordre ("amour pour notre sport, passion pour notre maillot") et appelle à la résilience en annonçant qu'il guidera l'équipe à distance avec les nouvelles technologies. Qu'il en faut, de l'amour et de la passion, en ces temps de pandémie ! Après le télétravail, le télé-entraîneur... On aura décidément tout vu !

Gardiens

                           cm  kg  Naissance                               MJ   Moy.     %
29 FADANI Davide          182  76  03/02/2001  HC Lugano           SUI-1    2   4,23   84,6%
                                               HCB Ticino Rockets  SUI-2   10   3,15   91,1%
31 CLARA Damian           195  89  13/01/2005  Salzbourg U20       AUTjr    7   2,28   89,0%
32 FAZIO Justin           185  87  03/05/1997  HC Bolzano          AUT-1   15   2,28   90,9%
   SMITH Jake             180  87  01/05/1995  Gherdëina           ALPhl   41   3,24   91,4%

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 5 TRIVELLATO Alex        188  90  05/01/1993  Krefeld             ALL-1   15    1   3    4     0'
                                               Bolzano             AUT-1    7    1   4    5     2'
                                               Västerås IK         SUE-2   18    0  13   13    12'
 6 SPORNBERGER Peter      186  90  06/01/1999  Fribourg-en-Brisgau ALL-2   49    2  18   20    16'
15 MIGLIORANZI Enrico     183  83  08/10/1991  Asiago              ALPhl   46    4  10   14    24'
17 CASETTI Lorenzo        190  90  14/09/1993  Asiago              ALPhl   47    5   8   13    12'
21 GLIRA Daniel           188  87  25/03/1994  Val Pusteria        ALPhl   35    8   7   15    16'
23 MARCHETTI Stefano      181  83  11/10/1986  Asiago              ALPhl   38    3  13   16    26'
27 LARKIN Thomas          196 100  31/12/1990  Mannheim            ALL-1   41    5  17   22    28'
37 PIETRONIRO Phil        185  80  27/05/1994  Cortina             ALPhl   41   21  34   55    36'
44 GIOS Gregorio          183  92  29/06/1999  Bolzano             AUT-1   24    0   1    1     0'
                                               Fassa               ALPhl   20    1   3    4    26'
68 SORACREPPA Sebastiano  183  79  12/09/1999  Thurgovie           SUI-2   49    1   9   10    18'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 GILIATI Stefano        180  90  07/10/1987  Bolzano             AUT-1   57    8  18   26    28'
13 HOCHKOFLER Peter       191  92  04/10/1994  Salzbourg           AUT-1   59    5   5   10    42'
14 GALIMBERTI Thomas      185  80  12/11/2003  Appiano             ITA-2   18   12   9   21     6'
19 ANDERGASSEN Raphael    177  76  14/06/1993  Val Pusteria        ALPhl   38   12  15   27    12'
22 PITSCHIELER Simon      180  81  03/12/1997  Bolzano             AUT-1   55    2   2    4    10'
                                               Gherdëina           ALPhl    6    2   0    2     2'
26 MICELI Angelo          178  80  01/03/1994  Bolzano             AUT-1   63   18  22   40    38'
46 DE LUCA Ivan           193  93  28/07/1997  Bolzano             AUT-1   54    3   6    9     4'
57 GANDER Markus          186  90  16/05/1989  Vipiteno            ALPhl   40   19  24   43     9'
81 BARDARO Anthony        178  82  08/09/1992  Bolzano             AUT-1   61   17  20   37    22'
91 ROSA Marco             182  84  15/01/1982  Asiago              ALPhl   41   21  33   54    12'
92 PETAN Alex             175  82  02/05/1992  Fehérvár AV19       AUT-1   51   18  26   44    54'
93 FRIGO Luca             183  90  30/05/1993  Bolzano             AUT-1   61    9  14   23    41'
94 FRANK Daniel           187  90  21/03/1994  Bolzano             AUT-1   61   10  16   26    49'
95 MAGNABOSCO Marco       174  73  12/08/1995  Asiago              ALPhl   46   16  27   43    20'

En italiques, les joueurs qui n'ont pas été autorisés à entrer dans la bulle sanitaire mais pourraient faire le voyage plus tard après des tests négatifs

Absents notables : Andreas Bernard (G, Covid-19), Ivan Tauferer (D, blessé), Luca Zanatta (D, blessé), Diego Kostner (A, blessé), Giovanni Morini (A, blessé), Marco Insam (A, blessé), Joachim Ramoser (A, blessé), Domenic Alberga (A, blessé), Tommaso Traversa (A, Covid-19), Michele Marchetti (A, Covid-19), Matthias Mantinger (A, Covid-19).

 

 

Après trois années au purgatoire et un Mondial annulé, le Kazakhstan n'a plus joué à ce niveau depuis cinq ans. Le visage de l'équipe a bien changé dans ce long intervalle : il ne reste que 3 joueurs qui ont participé aux championnats du monde 2016, Evgeny Rymarev, Alexander Shin et le toujours indispensable Roman Starchenko. Ce renouvellement important indique-t-il l'avènement d'une génération montante ? Oui... mais il s'agit en bonne partie d'une nouvelle génération de naturalisés.

Rien ne liait les Karlsson, Dietz, Blacker, Maklyukov, Valk, Shevchenko ou Svedberg au Kazakhstan en 2016. Entre-temps, ces Suédois, Russes ou Canadiens ont été recrutés au Barys Nur-Sultan. Dans les discussions avec les joueurs et leurs agents (ou leur agent au singulier car il s'agit très souvent de Shumi Babaev), le club ne fait pas mystère que le bon salaire accordé implique de prendre un passeport local pour représenter aussi l'équipe nationale. Mais cet afflux de nouveaux étrangers a déjà échoué en préqualification olympique.

Le Kazakhstan n'a jamais remis les pieds aux JO depuis qu'il a lancé cette politique de naturalisation, pas plus qu'il ne s'est établi dans l'élite. Nigel Dawes, forfait officiellement pour raisons familiales, a été pris en photo en vacances avec des voyageurs du Kazakhstan à Dubaï. Son équipe nationale "d'adoption" est sans doute déjà du passé pour lui, mais son attitude est moins choquante que celle de Henrik Karlsson. Le gardien suédois, qui avait déjà fait du même genre un premier chantage l'été dernier, a quitté l'équipe nationale à dix jours du début des Mondiaux... parce qu'il n'est pas satisfait des conditions du nouveau contrat proposé par le Barys ! Et oui, le mélange des genres entre carrière en club et destin de la sélection, cela fonctionne dans les deux sens !

La plupart des supporters du Kazakhstan sont contents de cette défection, un coup de pied dans la fourmilière de la politique de naturalisation. Plutôt que de continuer à s'appuyer sur Henrik Karlsson (37 ans) alors qu'il n'y a même pas de relégation à craindre, ils préfèrent qu'on donne leur chance aux trois jeunes gardiens locaux, âgés entre 21 et 23 ans. Offensivement, l'équipe d'Asie centrale semble un peu dépendante du trio Mikhaïlis-Valk-Starchenko, qui n'est que la deuxième ligne du Barys. Son point fort devrait être sa défense bâtie autour de deux Canadiens aux spécialités opposées, le très offensif Darren Dietz et le très défensif Jesse Blacker, mais ce dernier, retardé par des blessures, n'a rejoint l'équipe qu'à Riga. Entre-temps, il s'est fait vacciner au Canada, précaution non négligeable...

La préparation antérieure au Kazakhstan a été très limitée à cause du coronavirus. Au douzième jour du camp d'entraînement, un match de sélection a eu lieu le 8 mai entre les "bleus" et les "blancs". Les heureux élus se sont envolés pour Riga le surlendemain (avant que Karlsson ne prenne la poudre d'escampette et ne soit remplacé par Demid Eremeev). La fédération n'a pu organiser que deux matches amicaux, sur place, contre le Bélarus... mais seul le premier a pu avoir lieu. Le Kazakhstan l'a d'ailleurs gagné (2-0), avec un blanchissage pour le gardien titulaire improvisé Nikita Boyarkin ! Autant dire que l'équipe ne regrette pas Karlsson. Il y a un autre sujet d'inquiétude. Le lendemain, un membre de la délégation du Kazakhstan a été testé positif au Covid-19. Les autres joueurs, négatifs, se sont entraînés quand même avant l'isolement de 48 heures imposé à tous les participants. En espérant qu'on en reste là...

Gardiens

                           cm  kg  Naissance                               MJ
20 EREMEEV Demid          185  90  25/09/1999  HK Temirtau         KAZ-1   43
30 BOYARKIN Nikita        187  80  07/10/1998  Saryarka Karaganda  KAZ-1   57
31 SHUTOV Andrei          188  83  04/03/1998  T. Ust-Kamenogorsk  KAZ-1   29

Défenseurs

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
 4 SHALAPOV Egor          179  89  27/01/1995  Barys Nur-Sultan     KHL    35    0   3    3     4'
 9 BLACKER Jesse          188  83  19/04/1991  Barys Nur-Sultan     KHL    50    4   7   11    21'
23 POLOKHOV Kirill        191  91  23/03/1998  Nomad Nur-Sultan    KAZ-1    7    0   3    3
                                               HK Tambov           RUS-2   29    0   3    3    21'
28 OREKHOV Valeri         186  88  17/07/1999  Barys Nur-Sultan     KHL    33    2   9   11     6'
                                               Nomad Nur-Sultan    KAZ-1   13    5   3    8
44 DIETZ Darren           187  91  17/07/1993  Barys Nur-Sultan     KHL    59   19  23   42    77'
55 STEPANENKO Ivan        187  89  12/11/1995  Beybarys Atyrau     KAZ-1   36    3   5    8
58 SVEDBERG Viktor        201 106  24/05/1991  Barys Nur-Sultan     KHL    28    3   5    8    16'
65 DANIYAR Samat          182  77  24/01/1999  Barys Nur-Sultan     KHL    23    1   1    2     0'
                                               Nomad Nur-Sultan    KAZ-1   19    3   5    8
85 MAKLYUKOV Aleksei      188  81  19/09/1993  Barys Nur-Sultan     KHL    54    0   3    3    20'

Attaquants

                           cm  kg   Naissance                              MJ    B   A  Pts    Pén
10 MIKHAILIS Nikita       175  73  18/06/1995  Barys Nur-Sultan     KHL    63   20  17   37    47'
11 LIKHOTNIKOV Artyom     190  98  11/05/1994  T. Ust-Kamenogorsk  KAZ-1   44   10  23   33
14 VALK Curtis            175  77  08/02/1993  Barys Nur-Sultan     KHL    62   10  21   31    69'
15 PETUKHOV Egor          177  77  28/02/1994  Barys Nur-Sultan     KHL    50    4   1    5    37'
                                               Nomad Nur-Sultan    KAZ-1    5    8   2   10
18 AKOLZIN Pavel          196 102  25/11/1990  Barys Nur-Sultan     KHL    57    2   4    6    34'
22 PANYUKHOV Kirill       186  87  22/05/1997  Barys Nur-Sultan     KHL    39   12  11   23    14'
48 STARCHENKO Roman       178  84  12/05/1986  Barys Nur-Sultan     KHL    65   15  20   35    20'
49 SHIN Aleksandr         184  75  21/11/1985  T. Ust-Kamenogorsk  KAZ-1   53   23  16   39
64 SHESTAKOV Arkadi       180  85  24/03/1995  Barys Nur-Sultan     KHL    40    1   2    3    18'
68 GURKOV Dmitri          181  78  03/06/1996  Barys Nur-Sultan     KHL    32    1   4    5     8'
                                               Nomad Nur-Sultan    KAZ-1   13    0   4    4
77 DANIYAR Sayan          182  72  05/10/1999  Nomad Nur-Sultan    KAZ-1   45   16  24   40
84 SAVITSKY Kirill        183  89  09/03/1995  T. Ust-Kamenogorsk  KAZ-1   53   12  27   39
88 RYMAREV Evgeni         175  76  09/09/1988  Yu. Khanty-Mansiysk RUS-2   64   17  23   40    16'
89 SAGADEEV Anton         182  85  06/09/1993  Barys Nur-Sultan     KHL    57    5   5   10    41'
95 SHEVCHENKO Dmitri      195 101  15/12/1995  Barys Nur-Sultan     KHL    52    1   5    6    26'
96 ASETOV Alikhan         186  94  26/08/1996  Barys Nur-Sultan     KHL    38    2   7    9     6'
                                               Nomad Nur-Sultan    KAZ-1    4    3   3    6

Absents notables : Henrik Karlsson (G, chantage), Leonid Metalnikov (D, blessé), Nigel Dawes (A, "famille").

 

Marc Branchu

 

 

Retour à la rubrique articles