Bordeaux - Briançon (25 novembre 1989)

 

Match comptant pour la dix-septième journée du championnat de France N1A 1990.

Pour leur troisième rencontre de la semaine à domicile, les Girondins étaient privés de Charles Thillien, leur gardien titulaire. Il fallait donc préserver au maximum le but défendu par Roch Fernandez, son substitut pour la soirée. D'entrée de jeu, ils s'établissaient ainsi en zone offensive. Après deux minutes de jeu, André Svitac était tout près de trouver l'ouverture. Ce n'était que partie remise. Quelques instants plus tard, Marc-André Tapia lançait de la bleue. Pavel Svarny s'inclinait, gêné par les attaquants bordelais. Dès lors, les Girondins faisaient apprécier leur jeu collectif, domaine où Svitac, Causlovsqui et Goicoechea se montraient adroits. Après un raid solitaire mal conclu, Yannick Goicoechea profitait d'un bon travail offensif de ses partenaires pour battre Svarny sur une superbe passe de Lahiton. Malgré une dernière occasion briançonnaise de Perrault sur passe de Hurth juste avant la sirène, on en restait à 2-0 à la fin de la première période. Grâce à une défense de fer, capable de défendre très haut, Fernandez a été placé dans les meilleures conditions possibles avec seulement cinq tirs sur sa cage.

Dès le début du deuxième tiers-temps, Saunier s'en allait visiter le banc des prisonniers. En supériorité numérique, Arnaud Briand inscrivait un but très opportuniste. Deux minutes plus tard, les Bordelais ajoutaient un quatrième but révélateur de leur confiance. Au départ, une situation de deux contre un en faveur de Briançon. Le malin Kaze Jurek interceptait et partait marquer tout seul un but limpide. La suite, une démonstration des Girondins qui se créaient trois occasions nettes en l'espace de trois minutes, sans conclure. Dans ces conditions, les visiteurs reprenaient confiance et Jacky Pampanay réduisait l'écart malgré deux arrêts préalables de Fernandez... mais Goicoechea répliquait aussitôt. Supérieurs collectivement, les Bordelais très homogènes ajoutaient un sixième but par Jean-Michel Lutaud bien lancé par son capitaine Guy Dupuis.

Jamais deux sans trois. Après deux bonnes périodes, les Girondins démarraient la troisième dans le même ton. Yannick Goicoechea, qui aligne depuis quelques temps des matches pleins offensivement et défensivement, tirait sur le poteau après un pressing de Svitac. Deux minutes plus tard, Dubé était ceinturé alors qu'il partait au but, mais la supériorité ne donnait rien. Les Girondins se procuraient encore une demi-douzaine d'occasions nettes, par Dubé, Svitac ou Lutaud. Dans ses buts, le gardien bordelais Fernandez faisait du bon travail et rien n'était marqué jusqu'à ce but de Coté en fin de match. Dans la foulée, Ludovic Ducerf, dont c'était la rentrée, héritait d'un palet relâché par Svarny après une échappée de Briand et concluait son premier match de la saison par un but.

"On a frôlé une véritable déroute". Ces mots sont prononcés par Bruno Saunier, le capitaine de Briançon. Et il a raison. Parce que les Girondins ont manqué beaucoup d'occasions. Un 15-2 n'aurait pas été immérité. Briançon a été faible et Bordeaux impressionnant. Au-delà de leur travail défensif, les arrières locaux ont bien relancé le jeu. Collectivement, les Girondins sont aussi en progrès. Pendant que le trio majeur n'a marqué qu'un but, les autres lignes ont compensé. Avec ce match dominé de la tête et des épaules, Bordeaux a préparé au mieux ses deux déplacements difficiles de la semaine prochaine, à Rouen et à Amiens. L'entraîneur André Saint-Laurent a un adage tout simple, "on joue tous les matches pour les gagner". C'est l'occasion pour les Bordelais d'asseoir leur réputation montante, celle d'un candidat au titre. Dans ce championnat, tout est possible.

Compte-rendu signé Laurent Bellet

 

Bordeaux - Briançon 7-2 (2-0, 4-1, 1-1)

Samedi 25 novembre 1989 à 19h30 à Mériadeck. 2000 spectateurs.

Arbitrage de M. Nicolas assisté de MM. Antunes et Calamoneri.

Pénalités : Bordeaux 6', Briançon 6'.

Évolution du score :

1-0 à 03'51" : Asselineau assisté de Tapia

2-0 à 08'34" : Goicoechea assisté de Lahiton

3-0 à 21'50" : Briand (sup. num.)

4-0 à 24' : Jurek

4-1 à 29'??" : Pampanay

5-1 à 29'30" : Goicoechea

6-1 à 37' : Lutaud assisté de Dupuis

6-2 à 57' : Coté

7-2 à 58' : Ducerf assisté de Briand

 

 

Bordeaux

Gardien : Roch Fernandez.

Défenseurs : Serge Poudrier - Michel Baumann ; Kazimierz Jurek - Henri Lahiton ; Marc-André Tapia - Jean-Yves Decock.

Attaquants : Arnaud Briand - Guy Dupuis - Roger Dubé ; Didier Causlovsqui - Yannick Goicoechea - André Svitac ; Jean-Michel Lutaud - Hervé Knoery - Frédéric Asselineau ; Ludovic Ducerf.

Briançon

Gardien : Pavel Svarny.

Défenseurs : Bruno Saunier - Jean-Christophe Filippin ; Gilles Chevalier - René Badeau ; Georges Roul.

Attaquants : Alain Pivron - André Coté - Franck Saunier ; Fabrice Hurth - François Perreault - Jacky Pampanay ; Nicolas Marck.

 

Retour au Championnat de France