Bordeaux - Villard-de-Lans (19 décembre 1989)

 

Match comptant pour la vingt-troisième journée du championnat de France 1990.

Dans l'après-midi, on a appris que le club des Girondins de Bordeaux, qui n'a pas trouvé de sponsors à l'intersaison, avait de graves difficultés financières. En fait, la mairie a décidé de revenir sur sa volonté initiale - exprimée dans une lettre du 8 décembre signée de la main même de Jacques Chaban-Delmas - de garantir un emprunt de trois millions de francs en faveur du club, et ce, en dépit des bons résultats actuels. Après enquête, les services administratifs de la ville ont estimé que la seule valeur des licences n'était pas une hypothèque suffisante pour garantir cet emprunt. Bref, que le club n'était pas solvable. En fin d'après-midi, le Comité National de Hockey sur Glace est intervenu auprès de la municipalité pour garantir la valeur des licences. On en est là, une affaire à suivre...

Dommage pour les joueurs qui sont remarquables sur la glace. Ils sont des professionnels et ils entament le match très rapidement. Avec une première occasion nette dès la vingt-huitième seconde, Brian Verbeek est tout près d'ouvrir le score après deux tirs préalables de Briand et Poudrier. Le jeu est agréable et les Bordelais se tirent sans dommage de deux infériorités numériques. Ce sont même eux qui tirent sur le poteau par Henri Lahiton. Les Girondins dominent et Arnaud Briand frôle le but à la suite d'un raid initial de Serge Poudrier. Après une alerte sur le but de Charles Thillien, Bordeaux ouvre enfin le score. Verbeek lance du revers, le gardien villardien Corrado Micalef repousser mais Briand qui a suivi marque (1-0).

Dès la reprise, le jeu s'équilibre. Et les Villardiens menacent à leur tour Thillien, décisif face à deux adversaires. Deux minutes plus tard, en supériorité numérique, les Girondins marquent un but lumineux. Guy Dupuis (qui avait débuté dans le championnat français en 1976 avec... Villard) pénètre en zone offensive, déborde et sert Verbeek qui marque en lucarne (2-0). On croit les Villardiens atteints au moral. Pas du tout, ils sont même tout près de réduire le score. Patrick Sauriol se présente seul devant Thillien qui sauve la situation. En hockey, tout va très vite. Frédéric Asselineau se charge de le rappeler trois minutes plus tard en déviant un lancer de Poudrier (3-0). Quelques secondes plus tard, Briand est envoyé en prison. Mais les Girondins savent marquer même en infériorité. Kaze Jurek qui reçoit un caviar de Goicoechea le prouve (4-0).

En plus du succès, Bordeaux ajoute la manière. Le but villardien est pilonné en troisième période. Et logiquement, le cinquième but intervient en supériorité numérique. Verbeek laisse en retrait pour Dupuis qui bat Micalef d'un lancer à mi-hauteur (5-0). Verbeek aggrave encore la marque, servi par Causlovsqui, très collectif (6-0).

C'est le premier blanchissage de la saison pour le gardien Charles Thillien, en grande forme depuis son retour comme il l'a démontré en de nombreuses occasions. Bordeaux a remporté une large victoire grâce à une habileté intéressante sur la glace qui s'est traduite par des buts bien construits. Intéressant pour l'avenir, s'il existe...

Compte-rendu signé Laurent Bellet

 

Commentaire d'après-match (dans Sud Ouest)

André Saint-Laurent (entraîneur de Bordeaux) : "On a prouvé que l'on était capable de battre les meilleurs. Mais dans ce championnat, c'est la régularité qui paye. Samedi, nous jouerons à Tours et il est évident que c'est un virage important, mais pas décisif."

 

Bordeaux - Villard-de-Lans 6-0 (1-0, 3-0, 2-0)

Mardi 19 décembre 1989 à 19h30 à Mériadeck. 1200 spectateurs.

Arbitrage de M. Macron assisté de MM. Antunes et Calamoneri.

Pénalités : Bordeaux 8', Villard-de-Lans 12'+10'.

Évolution du score :

1-0 à 19' : Briand assisté de Verbeek

2-0 à 29' : Verbeek assisté de Dupuis (sup. num.)

3-0 à 35' : Asselineau assisté de Poudrier

4-0 à 37' : Jurek assisté de Goicoechea (inf. num.)

5-0 à 48' : Dupuis assisté de Verbeek (sup. num.)

6-0 à 57' : Verbeek assisté de Causlovsqui

 

Retour au Championnat de France