Bordeaux - Rouen (13 janvier 1990)

 

Match comptant pour la vingt-septième journée du championnat de France N1A 1990.

Incontestablement, on peut dire que Bordeaux a remporté un match que Rouen n'a pas voulu gagner. Les Dragons ont par trois fois mené au score, 2-1 en fin de première période, 4-3 au milieu du match et puis 5-4 à dix minutes de la fin. Le tournant de cette partie spectaculaire, qui a beaucoup plus au public, c'est sans doute l'arrêt de Charles Thillien devant Thierry Chaix alors que le score était de 5-4 en faveur des Normands. Et comme quelques secondes plus tard Franck Pajonkowski a tiré sur le poteau, Rouen a laissé sa passé sa chance. La victoire a choisi le camp de Bordeaux, qui a ensuite égalisé par Didier Causlovsqui avant de s'imposer grâce à un but de Guy Dupuis.

Mais si les Dragons ont eu beaucoup de chances de marquer des buts, ils n'ont pas été assez rigoureux défensivement. Tout au long du match, ils ont laissé aux Girondins des occasions de marquer. Après la rencontre, Larry Huras était d'ailleurs très en colère, estimant que ses joueurs étaient retombés dans leurs travers, cherchant plus l'exploit individuel que l'efficacité collective. Benoît Laporte estimait pour sa part que le match gagné contre les Volants traînait encore dans l'esprit des joueurs.

Pour ma part, je crois que cette rencontre est tout à fait à l'image de la Coupe Magnus 1989/90. Cette année, les équipes sont très proches les unes des autres. Et l'on ne peut pas gagner chez l'adversaire en jouant les mains au bas du guidon, comme diraient les spécialistes de la bicyclette. Cette saison, la Coupe Magnus ira à la formation qui la désirera le plus. Et le match de ce soir est à ce titre une bonne leçon d'humilité pour les Dragons.

Compte-rendu signé Laurent Bellet

 

Bordeaux - Rouen 6-5 (1-2, 3-2, 2-1)

Samedi 13 janvier 1990 à 19h30 à Mériadeck. 1700 spectateurs.

Arbitrage de M. Catelin assisté de MM. Roussel et Calamoneri.

Pénalités : Bordeaux 6' (2', 2', 2'), Rouen 4' (2', 0', 2').

Évolution du score :

1-0 à 05'52" : Tapia

1-1 à 09'18" : Dubé assisté de Dupuis (sup. num.)

1-2 à 18'08" : Woodburn (sup. num.)

2-2 à 21'09" : Dubé assisté de Giguère

3-2 à 21'38" : Goicoechea assisté de Briand

3-3 à 26'00" : Tardif assisté de Fournier

3-4 à 33'39" : Fournier assisté de Pajonkowski

4-4 à 36'51" : Dubé assisté de Giguère

4-5 à 47'44" : Tardif assisté de Fournier

5-5 à 50'27" : Causlovsqui assisté de Goicoechea

6-5 à 53'39" : Dupuis assisté de Dubé

 

Bordeaux

Gardien : Charles Thillien.

Défenseurs : Serge Poudrier - Michel Baumann ; Kazimierz Jurek - Henri Lahiton ; Marc-André Tapia - Jean-Yves Decock.

Attaquants : Marcel Giguère - Guy Dupuis - Roger Dubé ; Arnaud Briand - Yannick Goicoechea - Didier Causlovsqui ; Hervé Knoery - Ludovic Ducerf - Frédéric Asselineau.

Remplaçant : Roch Fernandez (G). Absent : André Svitac.

Rouen

Gardien : Petri Ylönen.

Défenseurs : Dave Randall - Denis Perez ; Larry Huras - Steven Woodburn.

Attaquants : Benoît Laporte - Claude Verret - Thierry Chaix ; Franck Pajonkowski - Luc Tardif - Guy Fournier ; Stéphane Ducable - Pat Daley - Jean-René Tapia.

Remplaçants : Olivier Deporte (G), Stéphane Lesiourd, Frédéric Dereux, Patrice Fleutot.

 

Retour au Championnat de France