Canada - République Tchèque (23 février 1994)

 

Quart de finale des Jeux olympiques 1994.

Victoire dans la douleur - au sens propre

Le premier quart de finale de ce tournoi olympique est peut-être aussi le plus indécis. Ni les Canadiens ni les Tchèques n'ont été particulièrement transcendents : de ces deux pays médaillés il y a deux ans à Albertville (il s'agissait alors de la Tchécoslovaquie), un seul pourra encore espérer monter sur le podium à la fin de ce match.

Les Tchèques passent la première période à patiner comme des avions en zone offensive au milieu de Canadiens mal rentrés dans leur match, et qui font de fréquents séjours dans la geôle. Pendant que Derek Mayer est en prison pour avoir retenu, Brad Werenka se couche devant un lancer de la bleue de Jiri Vykoukal et le palet revient sur Kamil Kastak prend un rebond victorieux en cage ouverte : l'arbitre refuse néanmoins le but parce que Roman Horak était dans le demi-cercle après être passé dans le dos du gardien Corey Hirsch. Alors que Todd Hlushko écope déjà de sa deuxième pénalité, un lancer de Tomas Srsen fait résonner le poteau. La réussite que les Tchèques n'ont pas eu en supériorité numérique, ils l'auront paradoxalement sur leur première infériorité : les Canadiens font circuler le palet dans le périmètre de la zone offensive quand une passe en retrait pour Werenka est interceptée par Otakar Janecky, qui s'échappe et marque du revers après un beau mouvement devant Hirsch. On voit alors des supporters finlandais isolés (leur équipe joue à Lillehammer cet après-midi) agiter leurs drapeaux au milieu des drapeaux tchèques pour saluer le but de l'attaquant-vedette des Jokerit.

Le Canada égalise contre le cours du jeu en deuxième période. Brian Savage s'arrache soudainement de l'étreinte de Zemlicka qui le retenait dans le coin de la patinoire, repique devant la cage et bat le gardien Petr Briza à bout portant. Les Tchèques reprennent ensuite le contrôle de la partie. Servi en zone neutre par Janecky, Jiri Kucera se sert du défenseur comme écran et ajuste le gardien côté bouclier.

Longtemps dominés, les Canadiens ne lâchent rien en fin de match et parviennent finalement à arracher l'égalisation sur une succession de duels gagnés : Greg Johnson parvient à glisser le palet en zone neutre à Dwayne Norris qui, bien qu'accroché par Toupal, parvient en déséquilibre à passer au poteau opposé pour la reprise de Brian Savage. C'est donc un doublé salvateur pour Savage, la veille de ses 23 ans. Autre joueur décisif, le gardien Corey Hirsch, qui signe deux arrêts à bout portant devant Tomas Srsen et Roman Horak dans les deux dernières minutes. Au début de la prolongation, Otakar Janecky intercepte une relance de Werenka et prend aussitôt un lancer, encore détourné par Hirsch.

Le destin du match bascule sur une pénalité sifflée à l'encontre de Roman Horak, coupable d'un accrochage. L'engagement est aussitôt gagné par... l'ex-Tchèque naturalisé canadien Petr Nedved, pour un lancer de la bleue de Werenka contré par le patin de Roman Vopat : le palet revient en haut d'enclave sur Paul Kariya qui marque entre les jambes de Briza pendant que celui-ci se replace. Le Canada s'en sort encore en parvenant à gagner un match sans avoir toujours brillé, grâce à sa persévérance et à sa détermination. Les joueurs à la feuille d'érable s'étreignent avec joie, et le cri de Todd Hlushko est le plus fort de tous : il s'est en effet luxé l'épaule en mettant en échec Peter Forsberg au dernier match de poule, et souffre sous les tapes amicales de ses collègues. Hlushko est devenu l'âme de cette équipe canadienne, l'homme dont l'attitude inspire ses coéquipiers.

Commentaires d'après-match

Paul Kariya (attaquant du Canada) : "C'est le but le plus important de ma carrière. J'ai déjà signé des passes décisives sur des buts importants mais c'est une sensation incroyable de marquer le but de la victoire. Je n'arrive pas encore à y croire."

 

Canada - République Tchèque 3-2 après prolongation (0-1, 1-1, 1-0, 1-0)
Mercredi 23 février 1994 à 15h00 au Fjellhallen de Gjøvik. 4180 spectateurs.
Arbitrage de Marko Lepaus (FIN) assisté de Stephan Eriksson et Johan Norrman (SUE).
Pénalités : Canada 10' (6', 2', 2', 0'), République Tchèque 8' (2', 0', 4', 2').
Tirs cadrés : Canada 24 (6, 6, 8, 4), République Tchèque 37 (12, 13, 9, 3).
Tirs totaux : Canada 42 (9, 11, 15, 7), République Tchèque 65 (25, 22, 11, 7).
Engagements : Canada 42 (8, 10, 15, 9), République Tchèque 35 (11, 14, 9, 1).

Évolution du score :
0-1 à 19'34" : Janecký (inf. num.)
1-1 à 26'40" : Savage
1-2 à 35'42" : Kucera assisté de Janecký
2-2 à 54'35" : Savage assisté de Norris
3-2 à 65'54" : Kariya (sup. num.)
 

Canada

Attaquants :
16 Wallace Schreiber - 93 Petr Nedved - 25 Jean-Yves Roy (-1)
9 Paul Kariya - 8 Fabian Joseph (C) - 7 Todd Hlushko (4')
14 Brian Savage - 12 Greg Johnson - 10 Dwayne Norris (+1, 2')
[Kariya] - 22 Greg Parks - 27 Christopher Kontos

Défenseurs :
24 Mark Astley (-1) - 44 Brad Schlegel (A, +1)
4 Derek Mayer (A, 2') - 3 Adrian Aucoin
5 Brad Werenka (-1) - 6 Ken Lovsin (2')
33 Chris Therien (+1), 28 David Harlock

Gardien :
1 Corey Hirsch

Remplaçant : 30 Manny Legacé (G). En réserve : 31 Allain Roy (G), 18 Todd Warriner (genou droit).

République Tchèque

Attaquants :
20 Otakar Janecký (C, +2) - 21 Jirí Kucera (+1) - 26 Jirí Dolezal (+2)
12 Kamil Kašták - 22 Martin Hosták - 17 Tomáš Sršen
13 Richard Zemlicka (-1) - 16 Jan Alinc (-1, 2') - 18 Petr Hrbek (-1)
19 Tomáš Kapusta (-1) - 14 Roman Horák (-1, 2') - 27 Radek Toupal (-1)

Défenseurs :
28 Jan Vopat (-2) - 5 Drahomir Kadlec (-1)
8 Miloslav Horava (A, +2, 2') - 4 Jirí Vykoukal (+1, 2')
7 Antonin Stavjana (A) - 6 Bedrich Šcerban

Gardien :
1 Petr Bríza

Remplaçant : 2 Roman Turek (G), 10 Jirí Veber, 25 Pavel Geffert. En réserve : 29 Jaroslav Kames (G).

 

Retour aux Jeux olympiques 1994