Finlande - États-Unis (23 février 1994)

 

Quart de finale des Jeux olympiques 1994.

Le récital finlandais continue

Même s'ils ont l'habitude des comebacks au forceps dans ce tournoi, les États-Unis savent qu'ils feraient mieux de percer les premiers la muraille finlandais pour avoir une chance dans ce quart de finale. De fait, grâce à leur vitesse, et même si le virevoltant trio Peltonen-Koivu-Lehtinen les fait parfois tourner en bourrique dans leur zone, les Américains parviennent à se procurer trois bonnes occasions en un peu plus de douze minutes : deux breakaways de Ted Drury et David Sacco (ce dernier part en infériorité numérique et tente de tirer entre les jambes de Jarmo Myllys qui ferme parfaitement la porte) et un tir à bout portant de Brian Rolston. Trente-cinq secondes après cet arrêt décisif, le jeu de puissance finlandais ouvre le score : Ville Peltonen livre d'abord un duel acharné pour la conquête du palet contre Barron Richter à l'entrée en zone, ensuite le tir de Lehtinen est contré par le défenseur Brett Hauer mais le palet revient sur Saku Koivu à droite qui marque malgré Drury assis sur sa ligne de but aux côtés de son gardien (1-0).

Le tournant suivant intervient pendant une pénalité de Mäkelä. Craig Johnson accélère depuis son camp pour déborder Mika Nieminen venu au pressing, mais il se fait contrer sur la ligne rouge centrale par Esa Keskinen. Nieminen hérite du palet, file au but et feinte la passe pour mieux tromper le gardien du revers (2-0). S'ils ont été menés au score quatre fois sur cinq en poule, les Américains n'ont jamais compté deux buts de retard aussi tôt dans un match. Jarmo Myllys les frustre encore en fermant les bottes, couché sur le dos, sur un rebond très dangereux après une reprise côté droit de Rolston : le gardien finlandais n'a encaissé que 2 buts en 200 minutes dans ce tournoi.

La faille est enfin trouvée dès la reprise par une belle action américaine en zone offensive, une passe-abandon de Sacco pour Lazaro qui lui rend aussitôt le palet pour un tir que la mitaine de Myllys ne fait que toucher sans le capter. La Finlande ne doute néanmoins que trois minutes. Une grosse mise en échec du capitaine Timo Jutila contre la bande maintient la possession finlandaise et la circulation en zone offensive. Janne Laukkanen envoie le palet à la cage de la ligne bleue, et Mika Nieminen est seul pour conclure en deux temps sous les bottes de Garth Snow. Le 4-1 s'enchaîne dans la foulée avec un gros slap de Hannu Virta dans le cercle droit, à mi-hauteur poteau opposé.

La troisième période permet à la Finlande de délivrer un récital en jeu de puissance. Joe Sacco ne passe que quatre secondes en prison que, déjà, un missile de Marko Kiprusoff, dans l'axe à la ligne bleue, a fait trembler les filets. Puis ce même Kiprusoff sert dans le cercle droit Timo Jutila dont la reprise s'écrase sur le poteau... et revient sur Janne Ojanen qui a l'angle ouvert (6-1).

Même en finissant leurs charges et en mettant de l'impact physique, les Américains n'ont jamais pu désarçonner une équipe de Finlande qui n'a jamais paru aussi sûre d'elle. Les huit mille supporters qui agitaient leurs drapeaux dans les tribunes ne sont qu'un petit échantillon de l'euphorie qui gagne tout un peuple. Cette formation en progrès constant paraît prête à accéder au sommet du hockey mondial.

Commentaires d'après-match

Tim Taylor (entraîneur des États-Unis) : "En première période, nous avons eu des occasions de qualité que nous avons manquées. Nous savions que nous n'en aurions pas beaucoup. [Sur le 2-0] Roberts faisait des petits pas près de la porte, ne sachant pas si Richter sortirait du banc ou pas. C'était une situation très bizarre et ils ont fini tous deux au niveau du banc avec personne pour défendre. Je pense que Nieminen a été surpris d'avoir autant d'espace. C'était un moment chaotique du match, un parmi d'autres."

Peter Ciavaglia (attaquant des États-Unis) : "Le vide. La déception. C'est très frustrant. Je suis déjà en train de repenser à ce que nous aurions pu faire différemment. C'est probablement le plus grand moment de notre carrière sportive, et ça nous a glissé des mains. Et ça a paru passer si rapidement. Nous nous sommes préparés si longtemps et, soudain, c'est parti si vite."

John Lilley (défenseur des États-Unis) : "Ils étaient forts. Et ils étaient rapides. Ils étaient talentueux. Contre une telle équipe, il faut rester en dehors du banc des pénalités, et il faut jouer, sinon un match parfait, quelque chose d'approchant. Je pense que nous avons franchement connu notre pic de forme au mauvais moment, parce que nous avons eu une tournée de préparation exceptionnelle."

Saku Koivu (attaquant de la Finlande) : "En première périque, les États-Unis ont mieux joué que nous. C'était notre période la plus difficile du tournoi. Après nos deux premiers buts, nous avons pu nous relaxer et jouer notre jeu."

 

Finlande - États-Unis 6-1 (2-0, 2-1, 2-0)
Mercredi 23 février 1994 à 16h30 au Håkons Hall de Lillehammer. 8858 spectateurs.
Arbitrage de Kevin Muench (CAN) assisté de Wilhelm Schimm (ALL) et Vaclav Cesky (TCH).
Pénalités : Finlande 18' (4', 8', 6') ; États-Unis 22' (6', 6', 10').
Tirs cadrés : Finlande 36 (12, 11, 13) ; États-Unis 28 (10, 11, 7).
Tirs totaux : Finlande 67 (20, 21, 26) ; États-Unis 37 (13, 15, 9).
Engagements : Finlande 39 (11, 14, 14) ; États-Unis 36 (10, 14, 12).

Évolution du score :
1-0 à 12'51" : Koivu (sup. num.)
2-0 à 16'08" : Nieminen assisté de Keskinen (inf. num.)
2-1 à 20'54" : Sacco assisté de Lazaro (inf. num.)
3-1 à 24'05" : Nieminen
4-1 à 26'21" : Virta assisté de Kiprusoff et Keskinen (sup. num.)
5-1 à 46'59" : Kiprusoff assisté de Koivu (sup. num.)
6-1 à 55'11" : Ojanen assisté de Jutila et Kiprusoff (double sup. num.)
 

Finlande

Attaquants :
24 Sami Kapanen - 14 Raimo Helminen (4') - 42 Mikko Mäkelä (2')
40 Mika Nieminen (+2) - 9 Esa Keskinen (+2) - 13 Marko Palo (+1, 2')
16 Ville Peltonen (A, -1) - 11 Saku Koivu (-1, 2') - 20 Jere Lehtinen (-1)
27 Tero Lehterä - 8 Janne Ojanen - 15 Mika Alatalo (2')

Défenseurs :
2 Marko Kiprusoff (-1) - 23 Hannu Virta (-1)
4 Vesa Erik Hämäläinen (4') - 26 Mika Strömberg
12 Janne Laukkanen (A, +2) - 5 Timo Jutila (C, +2)
6 Pasi Sormunen (2')

Gardien :
35 Jarmo Myllys

Remplaçants : 30 Jukka Tammi (G), 28 Petri Varis. En réserve : 1 Pasi Kuivalainen (G).

États-Unis

Attaquants :
14 Craig Johnson (-1) - 23 Todd Merchant (-1) - 17 Peter Ferraro (-1, 2')
8 Jeffrey Lazaro (A) - 16 David Sacco (A, -1, 2') - 25 James Campbell (-1, 2')
10 David Roberts (-1) - 20 Mark Beaufait - 19 John Lilley (6')
18 Theodore Drury - 12 Peter Ciavaglia - 11 Brian Rolston (2')
27 Darby Hendrickson (4')

Défenseurs :
33 Edward Crowley (2') - 7 Peter Laviolette (C, +1)
3 Matthew Martin (-1, 2') - 4 Christopher Imes (-1)
5 Brett Hauer (+1) - 26 Barron Richter
21 Travis Richards

Gardien :
30 Garth Snow

Remplaçant : 1 Michael Dunham (G). En réserve : 31 Jonathon Hillebrandt (G).

 

Retour aux Jeux olympiques 1994