République Tchèque - France (26 avril 1994)

 

Championnats du monde 1994, premier tour, groupe B.

Une valeureuse prestation des Bleus

Philippe Bozon a appelé lui-même le sélectionneur Kjell Larsson dès son élimination des play-offs NHL avec Saint-Louis. Il arrivera demain. Il est très attendu car l'équipe de France est privée pour l'instant de l'intégralité de sa première ligne. Son capitaine habituel Antoine Richer, qui souffre des adducteurs, manque ses premiers championnats du monde depuis... douze ans ! Il est néanmoins présent et a prévu de rester tout le tournoi. L'autre blessé Christian Pouget est en tribune pour les deux premières rencontres mais a prévu de rentrer ensuite en France. Comme si cela ne suffisait pas, le quatrième attaquant majeur du hockey français, Christophe Ville, a déclaré forfait aujourd'hui car il ressent une grande fatigue. La France doit donc faire tourner les trois centres restants, sans lignes fixes.

Les Tchèques sont privés quant à eux de Hamrlik, blessé et remplacé en défense par... le centre Roman Horak, reconverti pour l'occasion. Ayant gardé des postes ouverts pour des renforts NHL, ils jouent à trois lignes, en s'appuyant sur des accélérations fatales. Après cinq minutes, une passe de Martin Rucinsky traverse la zone neutre et passe entre Lemoine et Babin pour permettre à Richard Zemlicka de s'échapper dans leur dos : l'attaquant des Eisbären de Berlin fusille Petri Ylönen - resté en position debout - à ras glace. Jiri Dolezal se procure un breakaway presque identique dans la foulée, qu'il ne conclut pas. Sans dégager la même impression de vitesse, la France rejoint pourtant les vestiaires à parité. Franck Pajonkowski, avec sa nonchalance trompeuse, fait croire à une passe et trompe Petr Briza entre les jambières d'un lancer balayé.

La domination tchèque s'intensifie encore en début de deuxième période. Le gardien Petri Ylönen se montre certes excellent, protégé par une défense active dans son enclave, mais il finit par s'incliner à deux reprises. Josef Beranek reprend tout d'abord, à mi-hauteur côté mitaine, une passe en retrait du revers de Rucinsky. Jiri Kucera dévie ensuite entre les cercles un lancer balayé de la ligne bleue de Milos Holan en supériorité numérique. L'écart semble rédhibitoire, mais trente secondes plus tard, Pat Dunn signe un but spectaculaire sur un lancer en déséquilibre depuis le cercle droit.

Le public italien se passionne alors pour cette équipe de France qui réalise un match valeureux. Ylönen s'interpose avec brio dans un face-à-face avec Rucinsky, un peu gêné par la crosse de Poudrier. Le score de 3-2 subsiste jusqu'à 15 secondes de la fin. Larsson a sorti son gardien mais la relance contre la bande de Denis Perez est interceptée par Rucinsky qui sert Jiri Kucera pour un but en cage vide. Un dernier but de Kaštak, qui dribble Michel Leblanc et marque du revers en angle fermé à 5 secondes de la sirène, ne rend pas justice au très bel effort défensif des Perez, Leblanc, Moyon ou Lemoine dans la seconde moitié du match.

Désignés joueurs du match : Petri Ylönen pour la France et Richard Zemlicka pour la République tchèque.

Commentaires d'après-match (dans L'Équipe)

Petri Ylönen (gardien de la France) : "C'est vrai que je me sens bien, même si je pense avoir été meilleur qu'hier. Pendant le premier match contre les États-Unis nous étions tous un peu fatigués. Nous sommes passés à côté. Le stage de préparation à Méribel a été très intensif, et le fait de jouer à plus de 1500 mètres d'altitude nous a causé des problèmes. Il faut un temps d'adaptation."

Marc Branchu

 

République Tchèque - France 5-2 (1-1, 2-1, 2-0)
Mardi 26 avril 1994 à 20h00 à Canazei, Val di Fassa. 1000 spectateurs.
Arbitrage de Gerhard Lichtnecker (ALL) assisté de Thomas Gasser (ITA) et Sergei Karabanov (RUS).
Pénalités : République tchèque 6' (4', 2', 0'), France 12' (6', 6', 0').
Tirs cadrés : République tchèque 51 (17, 22, 12), France 15 (6, 5, 4).
Tirs bloqués : République tchèque 12 (5, 2, 5), France 5 (1, 2, 2).
Tirs non cadrés : République tchèque 14 (7, 6, 1), France 11 (2, 3, 6).
Engagements : République tchèque 41 (8, 16, 17), France 29 (12, 9, 8).

Évolution du score :
1-0 à 05'29" : Zemlicka assisté de Rucinský
1-1 à 12'18" : Pajonkowski assisté de Dubé
2-1 à 25'02" : Beránek assisté de Rucinský et Zemlicka
3-1 à 31'32" : J. Kucera assisté de Holan et Janecký (sup. num.)
3-2 à 32'06" : Dubé Dunn
4-2 à 59'45" : J. Kucera assisté de Holan et Janecký Rucinský (cage vide)
5-2 à 59'55" : Kaštak assisté de Beránek
en noir, la feuille de match officielle en rouge, les corrections de Hockey Archives
 

République Tchèque

Attaquants :
26 Jirí Dolezal - 14 Jirí Kucera - 20 Otakar Janecký (C)
24 Martin Rucinský (+3, 2') - 29 Josef Beránek (+2) - 13 Richard Zemlicka (+2, 2')
12 Kamil Kašták - 16 Jirí Dopita - 17 Tomáš Sršen (-1)

Défenseurs :
4 Miloš Holan - 5 Drahomir Kadlec
8 František Kucera (A) - 6 Bedrich Šcerban
23 Roman Horák (+2) - 27 Stanislav Meciar (+2, 2')

Gardien :
2 Roman Turek

Remplaçant : 1 Petr Bríza (G). En réserve : Radovan Biegl (G), Roman Hamrlík (blessé).

France

Attaquants :
trois centres
32 Franck Pajonkowski (-2), 10 Pierre Pousse (A, -1), 17 Pierrick Maia (A, 2')
en rotation avec quatre paires d'ailiers
1 Mickaël Babin (-1) - 8 Arnaud Briand (-1)
9 Patrick Dunn (+2, 2') - 28 Roger Dubé (+1)
6 Lionel Orsolini (-1) - 7 Stéphane Barin (-1)
18 Éric Lemarque (-1) - 14 Benoît Laporte (-2)

Défenseurs :
16 Jean-Philippe Lemoine (-2, 4') - 5 Steven Woodburn (-1, 2')
24 Denis Perez (C, +1) - 27 Serge Poudrier (+1, 2')
3 Christophe Moyon (-1) - 20 Michel Leblanc (-2)
23 Gérald Guennelon

Gardien :
29 Petri Ylönen

Remplaçant : 31 Michel Vallière (G). En réserve : 30 Fabrice Lhenry (G), 21 Christophe Ville (coup de fatigue).

 

Retour aux championnats du monde 1994