Grande-Bretagne - Autriche (3 mai 1994)

 

Championnats du monde élite 1994, premier tour, groupe A.

Pas au niveau jusqu'ici, la Grande-Bretagne peut obtenir son maintien parmi l'élite mondiale si elle gagne ce match dans le temps réglementaire. Mais cette hypothèse a très vite du plomb dans l'aile. Les Autrichiens, bien plus rapides, marquent deux buts en deux minutes et demie : un lancer de la bleue à ras glace de Werner Kerth et un breakaway conclu du revers côté plaque par Dieter Kalt, dans le dos du défenseur Stephen Cooper.

La rencontre change déjà d'enjeu : si les Autrichiens gagnent de plus de cinq buts, elle passera en effet devant l'Allemagne et se qualifiera à sa place pour le quart de finale contre la Finlande. Ils continuent donc à attaquer et imposent du forechecking car ils sentent cette qualification historique à leur portée. Dieter Kalt dévie parfaitement le centre devant la cage de Gerhard Puschnik et porte le score à 0-3. L'Autriche est efficace sur ses occasions. Côté britannique, la star Tony Hand - si transparente que les commentateurs francophones d'Eurosport David Cozette et Larry Huras l'ont surnommé l'homme invisible - s'infiltre certes dans l'enclave en toute fin de période, mais Puschauer arrête des jambières

Le deuxième tiers-temps s'ouvre par une action individuelle du capitaine autrichien Manfred Mühr. Il entre en zone offensive entre les défenseurs et bat John McCrone d'un tir croisé côté mitaine. McCrone est remplacé une minute plus tard par Moray Hanson, qui parvient à préserver ses cages pendant une dizaine de minutes. Mais à la fin d'une pénalité, l'Autriche reste installée. Un but d'abord refusé à Robin Doyle, mais les tirs se poursuivent et Rauchenwald finit par marquer le cinquième but. Hohenberger est sanctionné pour un coup de coude trente secondes plus tard, mais il s'échappe à sa sortie de prison, feinte le gardien et... laisse le palet à Dieter Kalt lui-même arrivé dans le dos de la défense en seconde vague. Un véritable caviar pour offrir un triplé à Kalt, mais aussi une preuve des graves lacunes défensives britanniques. Ken Strong est seul dans le dos de son vis-à-vis Brebant pour prendre le rebond d'un tir bleue de Michael Güntner, et ça fait déjà 0-7...

Même les plus ardents supporters allemands ne croient pas que les Britanniques puissent remonter leur retard désormais rédhibitoire pour les deux pays. Au troisième tiers-temps, James Burton à la ligne bleue sert Robin Doyle dans le cercle gauche et va se positionner pour recevoir sa passe transversale et la reprendre sans contrôle. Et de huit ! Que peuvent faire les pauvres supporters allemands pour empêcher ce désastre annoncé ? Un juge de ligne ramasse un rouleau de papier toilette lancé du haut des tribunes, mais cela ne fait que perdre du temps. Accroché, Gerhard Pusnik échoue dans les bottes du gardien, mais Doyle est au rebond pour le neuvième but. Les Allemands quittent la patinoire et le Mondial, écurés. L'Autriche atteint même le score à deux chiffres grâce à une passe du revers de Mühr pour Strong derrière la cage : le gardien met du temps à comprendre et le poteau est ouvert.

Les Britanniques ont été à l'image de leurs numéros rouges illisibles sur fond bleu (le préposé chargé de noter les +/- sur la feuille de match a fait ce qu'il a pu...), c'est-à-dire qu'ils n'ont pas été au niveau d'exigence d'un championnat du monde. Non seulement ils sont dépassés en vitesse, mais trop souvent les joueurs ne défendent pas et tournent le dos quand les Autrichiens attaquent la cage. Ils ont mis bien moins d'engagement physique que précédemment (notamment contre l'Allemagne qui est la grande perdante du soir), comme s'ils avaient très tôt lâché le match. La Grande-Bretagne s'est-elle économisée pour le match de relégation contre la Norvège. Rien n'indique que l'adversaire soit plus favorable. Ne pas encaisser deux buts en trois minutes pourrait quand même aider à espérer un peu plus...

Désignés joueurs du match : Rick Fera pour la Grande-Bretagne et Dieter Kalt jr pour l'Autriche.

Marc Branchu

 

Grande-Bretagne - Autriche 0-10 (0-3, 0-4, 0-3)
Mardi 3 mai 1994 à 20h00 au Palaonda de Bolzano. 2200 spectateurs.
Arbitrage d'Anton Danko (SVK) assisté de Patrick Norrman (SUE) et Janne Rautavuori (FIN).
Pénalités : Grande-Bretagne 16' (8', 4', 4') ; Autriche 12' (4', 6', 2').
Tirs cadrés : Grande-Bretagne 25 (8, 9, 8), Autriche 39 (8, 14, 17).
Tirs bloqués : Grande-Bretagne 3 (1, 1, 1), Autriche 6 (1, 4, 1).
Tirs non cadrés : Grande-Bretagne 13 (3, 5, 5), Autriche 13 (6, 2, 5).
Engagements : Grande-Bretagne 29 (8, 11, 10), Autriche 33 (12, 12, 9).

Évolution du score :
0-1 à 01'20" : Kerth
0-2 à 02'32" : Kalt assisté de Shea
0-3 à 15'38" : Kalt assisté de G. Puschnik et Hohenberger (sup. num.)
0-4 à 21'14" : Mühr
0-5 à 33'09" : Rauchenwald assisté de Pilloni
0-6 à 35'43" : Kalt assisté de Hohenberger
0-7 à 37'32" : Strong
0-8 à 44'34" : Burton assisté de Doyle (sup. num.)
0-9 à 56'35" : Doyle assisté de G. Puschnik
0-10 à 58'03" : Strong assisté de Mühr
 

Grande-Bretagne

Attaquants :
16 Ian Cooper (-1) - 13 Rick Brebant (-1 -2, 2') - 24 Frank Morris (-3 -2, 2')
2 Nicky Chinn (-2 -1) - 11 Rick Fera (-1) - 17 Kevin Conway (-2 -1)
10 Doug McEwen (-4 -3) - 4 Tim Cranston (-4 -3) - 25 David Longstaff (-1 -2, 2')
[] - 14 Patrick Scott (-1 -2, 2') - 9 Tony Hand (-4)

Défenseurs :
5 Stephen Cooper (A, -2 -4) - 6 Shannon Hope (-4)
21 Chris Kelland (C, -2 -3) - 7 Matthew Côté (-3, 2')
27 Andre Malo (-2) - 3 Mike O'Connor (A, -1, 6')
22 Terry Kurtenbach (-2)

Gardien :
1 John McCrone puis 29 Moray Hanson à 22'34"

Remplaçant : 18 Brian Mason. En réserve : 30 Martin McKay (G), 19 Scott Morrison.

Autriche

Attaquants :
13 Manfred Mühr (C, +4) - 22 Kenneth Strong (+4) - 74 Dieter Kalt jr (+3 +4)
16 Richard Nasheim (+1, 2') - 7 Andreas Pusnik (A, +2 +1) - 26 Werner Kerth (+1)
20 Patrick Pilloni (+1, 2') - 9 Gerald Rauchenwald (+2) - 17 Günther Lanzinger (+2)
27 Wolfgang Kromp - 29 Robin Doyle (+1) - 12 Gerhard Puschnik (+1)

Défenseurs :
4 Wolfgang Strauss (+3, 2') - 24 Michael Shea (+3 +4)
6 James Burton (+3 +2) - 30 Herbert Hohenberger (A, +3, 4')
32 Michael Güntner (+2) - 47 Martin Ulrich (+2)
8 Gerhard Unterluggauer (+1) - 14 Engelbert Linder (+1)

Gardien :
23 Michael Puschacher (2')

Remplaçant : 1 Michael Suttnig (G). En réserve : 31 Claus Dalpiaz (G).

en noir, la feuille de match officielle ; en rouge, les corrections de Hockey Archives

 

Retour aux championnats du monde 1994