Rouen - Angers (13 janvier 1996)

 

Match comptant pour la vingt-et-unième journée du championnat de France élite 1995/96.

Rouen se devait de gagner pour prendre seul la tête du classement du championnat puisque les Brestois étaient tenus en échec chez eux par Amiens.

Les Rouennais mettent la pression d'entrée de jeu et Angers est contraint de commettre des fautes lourdes de conséquences puisque suite à la première pénalité de Gachet, Pajonkowski est servi par De Benedictis situé derrière la cage (1-0 à 05'47"). Une minute plus tard, Gravel est à son tour sanctionné et c'est au tour de Guy Fournier de compter à son tour (2-0 à 07'45"). Domination au score qui révèle l'emprise des Dragons sur le match.

Les Angevins réagissent en contre et sur leur deuxième occasion dangereuse le capitaine Angevin Beauchamp marque malgré la parade d'Ylonen (2-1 à 14'37"). Ce but réveille Christian Pouget qui gratifie son public d'un but fantastique en reprenant de volée le palet gagné par Koivisto sur la remise en jeu, Gravel n'ayant pas esquissé un geste.

Le deuxième tiers débute de la même manière avec des Rouennais tranchant qui aggravent le score sur une action collective conclue par Rami Koivisto. Le but du KO, peut-on penser, mais les Angevins, invaincus sous l'ère Jagr, réagissent par Allard. Les Rouennais inconstants accusent le coup, et sur une pénalité, ils permettent aux Ducs de revenir à un but après la réduction du score de Johansson de près. Rouen n'est plus aussi serein et Angers fait le forcing.

Le dernier tiers ne change pas la physionomie du jeu. Une double infériorité rouennaise pourrait s'avérer très délicate à subir, mais au contraire, sur sa sortie de prison, Koivisto est alerté par De Benedictis et redonne le large à Rouen. Les Angevins sont assommés par ce but et les Dragons déroulent alors leur jeu : Rami Koivisto augmente son compteur et Serge Poudrier marque évidement d'un tir de loin. C'est Garnier pour Angers qui clôture le score.

Palets d'or : *** Rami Koivisto (Rouen), ** Christian Pouget (Rouen), * Mario De Benedictis (Rouen).

 

Commentaires d'après-match (dans Ouest France)

Jaroslav Jagr (entraîneur d'Angers): "Avant la rencontre, je pensais que ce serait un match très difficile. Mais quand nous sommes revenus à 3-4, je me suis dit que c'était jouable. Sur le plan tactique ce n'était pas mal. Mais nous avons connu beaucoup de problèmes pour les sorties de zone. C'était tout de même la rencontre la plus difficile depuis que j'entraîne l'équipe. Mais elle est en progrès. Les joueurs ont compris que ce sont eux qui jouent le match et pas moi."

 

Rouen - Angers 7-4 (3-1, 1-2, 3-1)

Samedi 13 janvier 1996 à la patinoire de l'île Lacroix. 2372 spectateurs.

Arbitrage de M. Savaria assisté de MM. Antunes et Bergamelli.

Pénalités : Rouen 16', Angers 22'.

Évolution du score :

1-0 à 05'47" : Pajonkowski assisté de De Benedictis et Riihijärvi (sup. num.)

2-0 à 07'45" : Fournier assisté de Lemoine et De Benedictis (sup. num.)

2-1 à 14'37" : Beauchamp assisté de Baldris et Garnier

3-1 à 15'31" : Pouget assisté de Koivisto

4-1 à 23'08" : Koivisto assisté de Pouget et De Benedictis

4-2 à 25'08" : Allard assisté de Konstantinidis et Devèze

4-3 à 27'58" : Johansson assisté de Allard et Beauchamp (sup. num.)

5-3 à 48'36" : De Benedictis assisté de Koivisto (inf. num.)

6-3 à 51'49" : Koivisto assisté de Fournier et Riihijärvi

7-3 à 53'25" : Poudrier assisté de De Benedictis et Pajonkowski

7-4 à 55'08" : Garnier assisté de Beauchamp et Karalis

 

Rouen

Gardien : Petri Ylönen.

Défenseurs : Jean-Philippe Lemoine - Serge Poudrier ; Steven Woodburn - Ari Salo ; Heikki Riihijärvi - Denis Perez.

Attaquants : Mario De Benedictis - Christian Pouget - Rami Koivisto ; Guy Fournier - Franck Pajonkowski - Patrick Dunn ; Patrice Fleutot - Pierrick Maia - Éric Pinard.

Remplaçant : Christophe Renard (G). Absents : Kari Jalonen (blessé), Eric Bellerose (suspendu)

Angers

Gardien : François Gravel.

Défenseurs : Stefan Claesson - Henrik Johansson ; Stéphane Gachet - Miguel Baldris ; Denis Montessuit - Tom Karalis.

Attaquants : Rodolphe Garnier - Sylvain Beauchamp - Alain Jr Savage ; Pierre Allard - Claude Devèze - Marius Konstantinidis ; Lionel Orsolini - François Ferrari - David Opacko.

Remplaçants : Franck Urtizberea (G), Sébastien Juret. Absent : Robert Ouellet (épaule).

 

Retour au championnat de France