Amnéville - Cholet (26 octobre 1996)

 

Nationale 2, groupe ouest, cinquième journée.

Un défi de folie !

Cholet se déplace en Lorraine pour affronter Amnéville qui est une équipe difficile à jouer. Le groupe est mené par deux Russes chargés d’expérience. Vadim Karpov, formé à Yaroslavl, a placé 57 points en 22 matchs la saison précédente est renforcé par son compatriote Evegueni Kouznetsov. Le défenseur Gilles Hamri est lui le pur produit du club et un peu son étendard.

Le staff choletais prend très au sérieux cette confrontation. Le coach Daniel Bouchereau déclare : « Nous avons toujours des difficultés pour battre Amnéville et, malgré la lourde défaite qu’ils ont subie à Garges (19-4), nous irons là-bas très méfiants ». Le président Lepeltier confirme cette méfiance : « C’est rare, mais cela s’explique. Leur premier gardien était dans un mauvais soir. Menés 3-0 à la fin du premier tiers, les Messins ont fait entrer leur second gardien et ce fut l’avalanche ».

Ron Filion jouera-t-il ou pas ? Il ne donne sa réponse qu’à la dernière minute et reste finalement sur le banc tant son poignet est encore douloureux. Cholet prend quand même le match dans le bon sens mais se fait surprendre par Valentin qui offre le but à Kouznetsov (2’ : 1-0). Le duo Marengère – Pitchonsky est le plus redoutable mais se heurte à une défense solide. Une nouvelle contre-attaque provoque un but de Karpov (7’ : 2-0). Cholet ne se laisse pas abattre et continue son jeu vers l’avant qui est récompensé par Juret dont le tir lointain nettoie la lucarne (12’ : 2-1). Le jeu s’équilibre et file jusqu’à la fin de période.

Au deuxième tiers, Cholet profite d’une double supériorité avec Marengère qui reprend en one-timer (24’ : 2-2). Pitchonsky enfonce le clou sur un tir croisé à mi-distance (28’ : 2-3). Mais les deux équipes sont au même niveau. Valentin égalise en quinze secondes sur un jeu collectif éblouissant (28’ : 3-3). Les buts s’enchaînent et Karpov redonne l’avantage (30’ : 4-3). Cholet reprend donc son effort et Marengère remet le score à égalité (38’ : 4-4). À peine le temps de souffler que Kouznetsov marque encore sur un exploit personnel (38’ : 5-4). Passé ces dix minutes de folie, Pitchonsky trouve une opportunité en supériorité numérique (47’ : 5-5). Il faut attendre la fin du match pour voir Karpov placer un palet dans les buts de Papillon dans un angle incroyable (56’ : 6-5). Les Mosellans pensent avoir fait le plus dur, mais Greg Barbier parvient à marquer un but litigieux, que les arbitres accordent. Cholet revient de très loin et a eu un mal fou à se défaire des rudes Amnévillois.

Damien Kuster

Commentaires d'après-match (dans le Courrier de l'Ouest)

Grégor Barbier (attaquant de Cholet) : « Nous avons toujours des difficultés dans l'Est, cette équipe ne nous réussit pas. On devait l'emporter, même si certains ont cru que j'avais marqué du patin. Sur le tir de Goudet, le palet est dévié par ma jambière et finit au fond. C'est le jeu, je n'y suis pour rien. »

 

Amnéville - Cholet 6-6 (2-1, 3-3, 1-2)
Samedi 26 octobre 1996 à 18h00 à la patinoire Galaxie.
Arbitres : MM. Roussel et Testu.
Pénalités : Amnéville 14', Cholet 8'
 

Cholet

Gardien : Yvan Papillon (remplaçant : François Mallet).

Défenseurs : David Bouchereau, Fabien Lepeltier, Roy Russell, François Goudet.

Attaquants : Olivier Brière, Greg Barbier, Ronald Filion, Johny Guinaudeau, Kevin Neau, Lubomir Pitchonsky (C), Denis Hebrard, Sébastien Juret, Régis Druet, Luc Marengère.

Coach : David Bouchereau.

Amnéville

Gardiens : Jérôme Argoud et Yann Renevot.

Défenseurs : Renaud Devillard, Mario Antonicelli, Brice Durand, Gilles Hamri, Christophe Huleu, Cédric Post, Michel Wagner.

Attaquants : David Donzel, Youri Drain, Vadim Karpov, Evgueni Kouznetsov, Michaël Kropp, Ludovic Mieusset, Frédéric Pilla, Guillaume Tellier, Jean Marc Thierion, Godefroy Valentin, Eric Van Raemdonck.

Absent : Bruno Loddi.

 

Retour au Championnat de France 1997