Finlande - France (26 avril 1997)

 

Championnats du monde 1997, premier tour, poule A.

Les Bleus sont-ils envoyés au casse-pipe ? C'est ce qu'ils craignent après avoir vécu une saison de galère en raison des difficultés financières de la FFSG. Le plan d'économies les a d'abord privés pendant trois mois de sélectionneur, après le licenciement de Tamminen, et ils n'en ont retrouvé un qu'en octobre avec Dany Dubé. Et voici que, depuis le 1er avril, un administrateur judiciaire, Me Lebossé-Peluchonneau, a été nommé pour veiller au sort de la fédération française des sports de glace. Or, l'unique compétition de haut niveau à cette date est le championnat du monde de hockey sur glace, et c'est donc le budget de préparation qui a été sabré. Le groupe France a ainsi été prié de partir pour Helsinki sans médecin et sans kinésithérapeutes ! Le camp de base en Finlande a aussi commencé sans entraîneur, puisque Dubé n'avait pas de contrat définitif. Finalement, tout le staff a pu être réuni, mais le retard pris dans la préparation est inquiétant dans une compétition de cette envergure... surtout quand on la commence contre le pays organisateur gonflé à bloc.

Et ce d'autant plus que l'équipe de France subit de force le rajeunissement qu'elle a trop longtemps repoussé. Les anciens partent à la retraite et l'on découvre que la génération suivante n'a pas de leaders. En attendant que les nouveaux arrivent, ce sont encore Philippe Bozon et Christian Pouget, tout frais champions d'Allemagne avec Mannheim, qui s'imposent comme les meilleurs joueurs sur la glace ce soir. Les autres sont plus en retrait, ce qui est logique dans une formation où douze joueurs découvrent les Mondiaux, mais après un premier but de Strömberg dès la deuxième minute qui fait très peur pour la suite des évènements, ils opposent leur courage et résistent vaillamment.

Les Finlandais n'ont donc pas la partie aisée et les occasions ne sont pas si faciles à obtenir. Néanmoins, la différence de talent est de toute façon trop importante. Et c'est un jeune joueur de dix-huit ans qui le prouve. Olli Jokinen, qui arbore depuis la semaine dernière une coupe iroquois du plus bel effet, sait aussi se faire remarquer de loin quand il met son casque. Le joueur considéré par les recruteurs de NHL comme le meilleur talent européen de sa génération inscrit deux buts en supériorité numérique, avec l'opportunisme et le sens du jeu d'un homme de métier.

La France peut regretter ces deux pénalités fatales contre Perez et Lemoine, car le reste du temps elle tient le score assez bas... jusqu'à ces dix dernières minutes où elle donne généreusement des palets à l'adversaire. La Finlande s'impose donc 6-1 en s'étant un peu rassuré sur son jeu de puissance, mais pas encore sur son organisation défensive car elle n'a pas réellement été mise à l'épreuve.

Désignés joueurs du match : Olli Jokinen pour la Finlande et Philippe Bozon pour la France.

Commentaires d'après-match (dans L'Équipe)

Dany Dubé (entraîneur de la France) : "Je suis satisfait parce qu'on s'est bagarré. Le résultat final n'était pas un réel objectif pour nous. J'avais demandé aux joueurs de respecter le plan de travail fixé, ils l'ont fait. Ce match nous a servi à établir vraiment les bases de notre jeu, ce qu'on n'avait pas pu faire pendant une préparation insuffisante. Je pense qu'on ne tombera pas toujours sur une équipe opportuniste. Là, ils étaient vraiment trop forts. On devrait ressentir une certaine timidité pendant deux ou trois matches. Mais j'ai dit aux joueurs de prendre confiance en eux."

 

Finlande - France 6-1 (2-0, 2-1, 2-0)

Samedi 26 avril 1997 à 20h00 à la Hartwall Arena de Helsinki. 13163 spectateurs.

Arbitrage de Reto Bertolotti (SUI) assisté de Jensen (NOR) et Ulf Rönnmark (SUE).

Pénalités : Finlande 10' (4', 4', 2'), France 16' (6', 4', 6').

Tirs : Finlande 34, France 22.

Évolution du score :
1-0 à 01'54" : Strömberg assisté de Virta et Jutila
2-0 à 17'21" : Jokinen assisté de Helminen et Kiprusoff (sup. num.)
3-0 à 25'24" : Nurminen assisté de Nieminen
4-0 à 35'30" : Jokinen assisté de Helminen (sup. num.)
4-1 à 37'12" : Dubé
5-1 à 51'49" : Varis
6-1 à 52'39" : Nurminen assisté de Peltonen et Lumme

 

Finlande

Attaquants :
Ville Peltonen - Mika Nieminen - Kai Nurminen
Juha Lind - Raimo Helminen - Olli Jokinen
Marko Jantunen - Janne Ojanen - Petri Varis
Jarkko Varvio

Défenseurs :
Petteri Nummelin - Jyrki Lumme
Marko Kiprusoff - Hannu Virta
Mika Strömberg - Timo Jutila

Gardien :
Jarmo Myllys

Remplaçant : Ari Sulander (G).

France

Attaquants :
Philippe Bozon - Christian Pouget - Arnaud Briand
Roger Dubé - Robert Ouellet - Pierre Allard
Stéphane Barin - Anthony Mortas - Guillaume Besse
Maurice Rozenthal - Jonathan Zwikel - Laurent Lecomte
Laurent Gras

Défenseurs :
Denis Perez - Karl Dewolf
Jean-Philippe Lemoine - Serge Djelloul
Jean-Christophe Filippin - Steven Woodburn
Jean-Marc Soghomonian

Gardien :
François Gravel

Remplaçant : Cristobal Huet (G).

 

Retour aux championnats du monde