Suède - Canada (27 avril 1997)

 

Championnats du monde 1997, premier tour, poule A.

Les supporters suédois ont toutes les raisons de se réjouir d'un début de match parfait, concrétisé par les buts de Tomm Albelin et Michael Nylander. Le match est plié après dix minutes de jeu et les Canadiens, qui ne tirent que deux fois au but dans le premier tiers-temps, commencent déjà à enchaîner les pénalités. Le centre Travis Green, excellent individuellement avec son patinage mais dont le sens du jeu est toujours sujet à, caution, part ainsi deux fois en prison pour une crosse haute et un cinglage.

Les coups de sifflet de l'arbitre hachent le jeu et ne favorisent pas un éventuel espoir de retour canadien. De toute manière, la Suède a le contrôle total du match et n'a pas l'intention de le lâcher. La paire défensive Chiasson-Bouchard en particulier est mise en grande difficulté par la vitesse du jeu scandinave. Longtemps, les Canadiens se consolent avec leur bonne résistance en infériorité numérique, mais quand Cross et Evason se retrouvent en prison en même temps à la mi-match, c'en est trop. Nilsson marque alors à cinq contre trois, et Adverson ajoute un quatrième but peu après sur une contre-attaque.

Le Canada prend sérieusement l'eau en troisième période sur des buts de Jonas Höglund et Nichlas Falk. Heureusement pour lui, Jarome Iginla, qui n'a pourtant pas vu beaucoup de temps de jeu en raison des nombreuses supériorités et infériorités numériques, et Dean Evason, qui à l'heure de faire le bilan se décrit pourtant comme le plus mauvais de son équipe ce soir, sauvent l'honneur.

Mais entre-temps, c'est Cory Cross qui s'est fait remarquer. Ce défenseur révélé sur le tard, après trois années à l'université de l'Alberta, est un des rares joueurs de NHL qui ne figurait pas parmi les espoirs de sa génération et n'avait joué qu'en junior B. L'arrière de Tampa Bay, joueur mésestimé selon le sélectionneur Andy Murray, se signale en chargeant par derrière et contre la bande Michael Nylander, à l'instant où celui-ci venait de marquer son troisième but du tournoi. La star suédoise, qui contrôle le palet à la perfection et exécute d'ailleurs des exercices spéciaux de dribbles à l'entraînement depuis qu'il est petit, est blessée à l'épaule par la mise en échec à retardement du grand mais pas particulièrement doué défenseur canadien. Encore un épisode qui sera interprété très différemment des deux côtés de l'Atlantique. Les uns affirmeront que l'arbitre siffle des charges qui ne mériteraient pas de pénalité en NHL, les autres considèreront qu'il s'agit d'un geste de frustration indigne. Au moment où Cross est renvoyé aux vestiaires, Sean Burke cède sa place à sa doublure Rick Tabaracci après avoir vécu une soirée difficile au cours de laquelle neuf palets ont fini dans ses cages.

Désignés joueurs du match : Michael Nylander pour la Suède et Dean Evason pour le Canada.

Commentaires d'après-match

Kent Fosberg (entraîneur de la Suède) : "La clé du match a résidé dans les dix premières minutes. Après ça, nous étions chez nous. Mais il faudra oublier ce match aussi vite que possible. Demain sera une expérience toute nouvelle."

Andy Murray (entraîneur du Canada) : "L'équipe suédoise était au top de son hockey, et ce calibre de jeu, aucune équipe au monde ne peut le dépasser. Plus de la moitié de nos joueurs n'ont aucune expérience à ce niveau, et je pense qu'ils réalisent maintenant qu'ils devront jouer avec plus de discipline au niveau international."

Cory Cross (défenseur du Canada) : "J'ai fini ma charge, elle était correcte, avec l'épaule. Ça s'est passé si vite... Nous avons pris trop de pénalités dans ce match et nous savons que nous devons améliorer notre discipline collective. Nous devons maîtriser nos émotions afin de jouer proprement. Le jeu est différent de la NHL ici. Nous avons pris une leçon. Nous devons pratiquer un jeu physique, mais l'utiliser intelligemment. À chaque match on apprend quelque chose. On n'est jamais assez bon pour n'avoir plus rien à apprendre. J'essaie de mettre les choses en perspective. C'est plus rapide ici, donc je dois garder mes pieds tout le temps en mouvement pour être un meilleur joueur."

 

Suède - Canada 7-2 (2-0, 2-0, 3-2)

Dimanche 27 avril 1997 à 19h00 à l'Élysée Arena de Turku. 8396 spectateurs.

Arbitrage de Gerhard Müller (ALL) assisté de Janne Rautavuori et Panu Bruun (FIN).

Pénalités : Suède 16' (6', 6', 4'), Canada 55' (10', 14', 6'+5'+20').

Tirs : Suède 35 (14, 10, 11), Canada 25 (2, 14, 9).

Évolution du score :
1-0 à 04'28" : Albelin assisté de Carlsson et Svartvadet
2-0 à 06'55" : Nylander assisté d'Eklund
3-0 à 30'37" : Nilsson assisté de Svensson et Nylander (sup. num.)
4-0 à 33'08" : Arvedson assisté d'Albelin et Salo
5-0 à 42'16" : Höglund assisté de Nilsson
6-0 à 49'11" : Falk assisté de Jönsson et Albelin
6-1 à 49'47" : Iginla assisté de Chiasson et Primeau
7-1 à 50'03" : Nylander assisté de Norström
7-2 à 50'36" : Blake assisté d'Evason et Errey (inf. num.)

 

Suède

Attaquants :
Per Eklund - Michael Nylander - Nichlas Falk
Niklas Andersson - Anders Carlsson - Jörgen Jönsson
Niklas Sundblad - Marcus Thuresson - Magnus Arvedson
Jonas Höglund - Stefan Nilsson - Per Svartvadet

Défenseurs :
Roger Johansson - Tommy Albelin
Marcus Ragnarsson - Magnus Svensson
Mattias Norström - Mattias Öhlund

Gardien :
Tommy Salo

Remplaçant : Johan Hedberg (G).

Canada

Attaquants :
Jeff Friesen - Keith Primeau - Shean Donovan
Rob Zamuner - Travis Green - Anson Carter
Geoff Sanderson - Chris Gratton - Owen Nolan
Robert Errey - Dean Evason (C) - Jarome Iginla

Défenseurs :
Rob Blake - Bryan McCabe
Cory Cross - Don Sweeney
Steve Chiasson - Joël Bouchard

Gardiens :
Sean Burke puis Rick Tabaracci à 50'03"

 

Retour aux championnats du monde