Italie - Canada (3 mai 1997)

 

Championnats du monde 1997, premier tour, poule A.

Le Canada ne s'attendait peut-être pas à jouer sa qualification à quitte ou double sur le dernier match, mais il se montre fin prêt pour le challenge. La défense italienne, trop lente, est vite dépassée par la circulation du palet, ou même plus directement en un contre un. C'est ainsi que Chris Bartolone se fait déposer par Jeff Friesen, qui trompe Mike Rosati d'un tir bas. Le gardien se reprend en arrêtant deux bonnes tentatives de Zamuner, mais après quatorze minutes de jeu, Keith Primeau se sert d'un écran d'Iginla pour se débarrasser du marquage et trouver la lucarne d'un bon tir du poignet.

Prise à la gorge et malmenée physiquement, l'Italie n'arrive toujours pas à respirer et à sortir de l'étau en deuxième période, alors qu'elle perd Busillo blessé à l'épaule gauche. La pression canadienne se poursuit au même rythme. En deux contre un, Owen Nolan sert Travis Green, qui lui rend la pareille un peu plus tard sur une pénalité différée. Bob Errey ajoute un cinquième but à bout portant et lève le doigt au ciel pour signifier la totale domination canadienne.

Le gardien titulaire Sean Burke peut alors sortir pour la dernière période et partager son blanchissage avec Chris Tabaracci - voilà un joueur d'origine toscane (son père est de Pise, sa mère est finlandaise) que l'équipe d'Italie n'aura pas récupéré ! Le capitaine canadien Dean Evason ajoute un dernier but sur un rebond mal contrôlé par Rosati. Et malgré les efforts de Dino Felicetti, élu meilleur joueur de son équipe, ou de Bruno Zarrillo, qui a trouvé un poteau, le score en reste là. Le match potentiellement décisif n'aura pas fait un pli.

Désignés joueurs du match : Dino Felicetti pour l'Italie et Owen Nolan pour le Canada.

Commentaire d'après-match

Jarome Iginla (attaquant du Canada) : "Nous savions combien ce match était important pour nous. C'était la différence entre accéder au tour final et échouer. Notre marche pas mal ici en travaillant le palet en fond de zone. Je suis avec deux gars assez forts (Primeau et Zamuner). En fait, Keith est si à peu près aussi grand que n'importe qui en face. Je n'ai qu'à le suivre et à continuer à travailler dur contre les bandes. Notre premier travail ici est de ne pas encaisser de but. Nous y arrivons de mieux en mieux car chaque ligne tire fierté de son travail défensif. Une médaille d'or compenserait le fait d'avoir manqué les play-offs [NHL]."

 

Italie - Canada 0-6 (0-2, 0-3, 0-1)

Samedi 3 mai 1997 à 13h00 à l'Elysée Arena de Turku. 5250 spectateurs.

Arbitrage de Leonid Weisfeld (RUS) assisté de Janne Rautavuori (FIN) et Panu Bruun (FIN).

Pénalités : Italie 2' (2', 0', 0'), Canada 4' (0', 2', 2').

Tirs : Italie 20 (8, 4, 8), Canada 41 (16, 12, 13).

Évolution du score :
0-1 à 06'21" : Friesen assisté de Bouchard
0-2 à 14'00" : Primeau assisté d'Iginla
0-3 à 25'13" : Green assisté de Nolan et Sanderson
0-4 à 30'47" : Nolan assisté de Green
0-5 à 37'51" : Errey assisté de Cross et Evason
0-6 à 57'19" : Evason assisté de Zamuner et Carter

 

Italie

Attaquants :
Dino Felicetti - Martin Pavlu - Roland Ramoser
Lucio Topatigh - Gates Orlando - Roberto Zarrillo
Maurizio Mansi - Mario Chitarroni - Joe Busillo [puis Iob]
Markus Brunner - Armando Chelodi - Anthony Iob

Défenseurs :
Mike de Angelis - Georg Comploi
Chad Biafore - Robert Nardella
Chris Bartolone - Leo Insam
Giovanni Marchetti - Larry Rucchin

Gardien :
Mike Rosati

Remplaçant : David Delfino (G). Absents : Andrea Carpano (G), Alex Gschliesser (en réserve).

Canada

Attaquants
Robert Errey - Dean Evason (C) - Anson Carter
Chris Gratton - Jeff Friesen - Mark Recchi
Geoff Sanderson - Travis Green - Owen Nolan
Rob Zamuner - Keith Primeau - Jarome Iginla
Shean Donovan

Défenseurs : Chris Pronger - Don Sweeney
Cory Cross - Steve Chiasson
Bryan McCabe - Rob Blake
Joël Bouchard

Gardien :
Sean Burke puis Chris Tabaracci à 40'00"

Absents : Éric Fichaud (G), Todd Simpson (en réserve).

 

Retour aux championnats du monde