Finlande - Canada (6 mai 1997)

 

Championnats du monde 1997, poule finale.

La tension est à son comble et ce match est d'une importance cruciale. Avec chacun une victoire et une défaite lors de la première phase, le Canada et la Finlande sont à la croisée des chemins. Les résultats d'hier ont rendu l'issue de cette poule finale totalement imprévisible. Après ce match, toutes les équipes auront joué trois matches sur cinq : il y a celles qui auront 4 points, la Suède et la Russie, et ceux qui devront se contenter de 2 points, comme les Tchèques et les Américains. Tout l'enjeu de ce match est de rejoindre l'un ou l'autre camp, le second cas paraissant rédhibitoire pour la finale.

Pendant presque tout le match, on a pourtant le sentiment que les deux adversaires vont rester entre deux eaux. Ce sont deux lutteurs dont aucun ne veut lâcher. Le public finlandais ne cesse d'encourager son équipe dans ce combat âpre et rythmé.

Et puis, par deux fois, surgit un éclair nommé Jeff Friesen. Il marque tout d'abord en fin de deuxième période, mais son but a été refusé car Bryan McCabe était dans la zone du gardien. Dans la foulée, c'est autour de la Finlande de pleurer : Olli Jokinen, à côté du but avec une cage ouverte, a tiré à côté. Toujours 0-0, donc.

Les Finlandais accélèrent et dominent largement la troisième période. Malheureusement pour eux, le Canada s'y révèle plus efficace en transformant une de ses rares attaques. Le but est joli, cependant, et très collectif. Chris Gratton dans l'axe délivre une belle passe à Mark Recchi qui déborde sur l'aile gauche et celui-ci libère Jeff Friesen arrivé tout seul devant le but de Jarmo Myllys. La première ligne défensive finlandaise a craqué : Mika Strömberg était hors de position et Jyrki Lumme a été dépassé par la vitesse de Friesen. Il n'y a pas à s'en étonner : lors des concours d'exhibition organisés cette année entre la première et la deuxième phase de la nouvelle formule des Mondiaux, le jeune attaquant des Sharks de San José a remporté la course du patineur le plus rapide, devant le Tchèque Procházka et le Finlandais Jantunen.

Le gardien canadien Sean Burke réalise son troisième blanchissage du tournoi, mais de loin le plus difficile et le plus important. Le Canada s'approche d'une nouvelle finale, et il a l'occasion d'éliminer l'équipe qui l'a battu l'an passé en finale, la République Tchèque, lors du prochain match. Pour que ses Mondiaux ne soient pas en échec, la Finlande retrouvera quant à elle ses voisins suédois. Demain, la Hartwall Arena promet donc de connaître une ambiance aussi survoltée.

Désignés joueurs du match : Jarmo Myllys pour la Finlande et Rob Blake pour le Canada.

Commentaires d'après-match

Curt Lindström (entraîneur de la Finlande) : "C'était un but européen. Le Canada a marqué le genre de buts que nous aimons marquer."

Jeff Friesen (attaquant du Canada) : "J'espère que ce but se révèlera être le plus important de ma carrière jusqu'ici. Je suis content de ce but, car s'ils avaient marqué les premiers, nous nous serions retrouvés dans une situation très difficile. Ce match pourrait s'avérer décisif au bout du tournoi."

Andy Murray (entraîneur du Canada) : "C'est un exemple d'excellent hockey de la part des deux équipes. Comme entraîneur, je ne me souviens pas d'un match aussi intensif. [...] Si on entre en zone par le milieu, c'est normalement là qu'on a des problèmes parce que les Européens contrent si rapidement. Mais la seule fois où nous y sommes allés, ce fut un grand but."

Rob Blake (défenseur du Canada) : "Beaucoup de gars ont parlé après le match de son intensité, en disant que c'était le match plus excitant dans lequel ils ont été impliqués depuis très, très longtemps. Nous traitons chaque match comme un septième match de finale de Coupe Stanley. Personne ne peut se permettre de perdre."

 

Finlande - Canada 0-1 (0-0, 0-0, 0-1)

Mardi 6 mai 1997 à 16h00 à la Hartwall Arena de Helsinki. 13289 spectateurs.

Arbitrage de Peter Andersson (SUE) assisté de Y. Jensen (NOR) et Ulf Rönnmark (SUE).

Pénalités : Finlande 8' (4', 0', 4'), Canada 10' (4', 2', 4').

Tirs : Finlande 23 (5, 9, 9), Canada 19 (11, 5, 3).

Évolution du score :
1-0 à 56'33" : Friesen assisté de Recchi et Gratton

 

Finlande

Attaquants :
Ville Peltonen - Saku Koivu - Petri Varis
Mika Nieminen - Janne Ojanen - Kai Nurminen
Juha Lind - Raimo Helminen - Olli Jokinen
Marko Jantunen - Antti Aalto - Antti Törmänen

Défenseurs :
Mika Strömberg - Jyrki Lumme
Petteri Nummelin - Timo Jutila
Marko Kiprusoff - Hannu Virta

Gardien :
Jarmo Myllys

Canada

Attaquants :
Robert Errey - Dean Evason (C) - Anson Carter
Chris Gratton - Jeff Friesen - Mark Recchi
Geoff Sanderson - Travis Green - Owen Nolan
Rob Zamuner - Keith Primeau - Jarome Iginla
Shean Donovan

Défenseurs :
Joël Bouchard - Rob Blake
Bryan McCabe - Steve Chiasson
Don Sweeney - Chris Pronger
Cory Cross

Gardien :
Sean Burke

 

Retour aux championnats du monde