République Tchèque - Canada (12 mai 2000)

 

Demi-finale des Championnats du Monde A 2000 à Saint-Pétersbourg.

La clé de cette rencontre réside peut-être dans la discipline canadienne : on en avait eu la preuve lorsque ces deux équipes s'étaient précédemment affrontées (2-1 pour les Tchèques) puisqu'elles avaient été d'emblée placées dans la même poule, les Canadiens ne peuvent raisonnablement pas espérer se qualifier en rééditant les mêmes fautes que contre les Suisses.

Le buteur Todd Bertuzzi ne s'est pourtant pas repenti et paraît aussi énervé que la veille. Alors qu'il est en prison pour un coup de crosse en fin de tiers, David Výborný feinte le vétéran Larry Murphy et ouvre la marque. Mais 33 secondes plus tard, Brad Isbister égalise en reprenant dans l'enclave une passe de Brown. Les équipes se séparent donc sur un score de parité après un tiers-temps tendu (les Tchèques perdant Kaberle blessé au passage). Les vieux contentieux - bagarre générale de 1997 notamment - semblent toujours présents dans les mémoires.

De ce point de vue, la deuxième période n'apporte aucun apaisement, Adrian Aucoin et Jiri Dopita s'échauffant quelque peu. Les Canadiens obtiennent d'excellentes occasions : un 3 contre 1 rondement mené est conclu par un tir sur le poteau, puis Cechmanek bloque le palet sous sa jambière lors d'une action de Smyth. Théodore s'interpose lors de nombreux contres tchèques, notamment une échappée solitaire de Tomaško.

Les deux gardiens paraissant infranchissables par des moyens classiques, les Canadiens inventent une nouvelle façon de marquer : tandis qu'un de ses coéquipiers soulève la cage, Smyth, comme au curling, glisse délicatement, par le côté, le palet en dessous du but, qui est ensuite tranquillement reposé ! Même si les Canadiens lèvent les bras, l'arbitre, qui a probablement une dent contre l'innovation créatrice, ne valide pas cette méthode révolutionnaire.

Il faut donc attendre le dernier tiers-temps pour que les équipes se départagent. Les Canadiens ont l'emprise sur le jeu pendant la première moitié de ce tiers, mais, le destin étant cruel, ils vont faillir par leur point faible, José Théodore, jusque là irréprochable durant toute la compétition : un tir du poignet de Robert Reichel du coin de la zone passe sous la botte gauche du gardien de Montréal. Les Tchèques peuvent même faire le trou par un 2 contre 1 bien amené, mais Tomaško ne peut contrôler le palet. À six contre cinq après la sortie de Théodore, les Canadiens contraignent Cechmanek à venir capter le palet loin de ses buts à sept secondes du terme, ce qui clôt plus ou moins le suspense. Mais Bertuzzi retombe sur le gardien tchèque, provoquant une petite échauffourée qu'il semblait chercher depuis longtemps, et est justement récompensé de ses efforts méritoires et de sa persévérance à semer la zizanie par une pénalité de match.

Les Tchèques s'imposent, perpétuant la tradition de rencontres de qualité, serrées, accrochées et parfois houleuses face aux Canadiens, mais qui récompensent toujours au final le même vainqueur.

Compte-rendu signé Marc Branchu

 

Commentaires d'après-match

Josef Augusta (entraîneur de la République Tchèque) : "Les deux équipes ont pratiqué un très bon hockey. Nous avons mérité la victoire, principalement parce que nous nous sommes créé plus d'occasions en deuxième période."

Václav Prospal (attaquant de la République Tchèque) : "Bertuzzi n'est qu'un gros crétin, mais je dois le féliciter d'être sorti de là après y avoir mis tant de cśur et s'être autant démené."

José Théodore (gardien du Canada) : "Prendre un but comme ça est toujours décevant. J'en suis désolé après notre bonne prestation de ce soir."

 

République Tchèque - Canada 2-1 (1-1, 0-0, 1-0)

Vendredi 12 mai à 20h30 au Dvorets Sporta de Saint-Pétersbourg. 11700 spectateurs.

Arbitrage de Pekka Haajanen (FIN) assisté de Panu Bruun (EST) et Johan Norrman (SUE).

Pénalités : République Tchèque 12' (4', 4', 4'), Canada 39' (8', 2', 4'+5'+20').

Tirs : République Tchèque 17 (9, 5, 3), Canada 24 (7, 12, 5).

Évolution du score :

1-0 à 17'03" : Vyborny assisté de Dopita et Buzek (sup. num.)

1-1 à 17'36" : Isbister assisté de Brown

2-1 à 51'07" : Reichel

 

République Tchèque

Gardien : Roman Cechmánek.

Défenseurs : František Kucera - Michal Sýkora ; Ladislav Benýšek - Martin Štepánek ; František Kaberle - Petr Buzek ; Radek Martínek.

Attaquants : Jan Tomajko - Jirí Dopita - David Výborný ; Tomáš Vlasák - Robert Reichel - Václav Prospal ; Martin Procházka - Pavel Patera - Václav Varada ; Petr Cajánek - Ludek Broš - Martin Havlát ; Martin Španhel.

Remplaçant : Dušan Salfický (G).

Canada

Gardien : José Théodore.

Défenseurs : Larry Murphy - Ed Jovanovski ; Adrian Aucoin - Chris Phillips ; Jeff Finley - Patrick Traverse ; Yannick Tremblay.

Attaquants : Martin Lapointe - Kris Draper - Mike Johnson ; Peter Schaefer - Mike Sillinger - Brad Isbister ; Ryan Smyth - Steve Sullivan - Todd Bertuzzi ; Trevor Letowski - Dean McAmmond - Jamal Mayers.

Remplaçant : Fred Brathwaite (G).

 

Retour aux Championnats du Monde 2000