Cholet - Strasbourg (24 mars 2001)

 

Match comptant pour la douzième journée de la poule de maintien de division 1.

Le match des extrêmes. Tel pourrait être le slogan pour cette rencontre opposant le leader alsacien à la lanterne rouge Cholet, d'autant que celle-ci doit se passer des services d'Éric Archain (coude) et Cédric Pageau (adducteurs). Strasbourg peut s'assurer dès ce soir de terminer en première place du groupe et, même s'il manque Ebeling (blessé) et Schuchewytsch (en sélection belge), le score cumulé des trois précédentes confrontations de la saison entre les deux équipes (30-4 pour l'Étoile Noire) est éloquent.

Pourtant, ce sont les Dogs qui attaquent le match avec le plus d'envie. Une erreur défensive alsacienne à la bleue, et Fabien Lepeltier se trouve en bonne position après cinq minutes. Son tir est repoussé par le gardien Äikää mais il insiste et trouve l'ouverture. Vexés, les Strasbourgeois réagissent et tentent de revenir au score, mais la défense choletaise se montre vigilante. Les locaux tiennent et à l'issue de la première période, le score est toujours de 1-0. On note un match correct sans aucune pénalité pour l'instant.

Les Alsaciens entament le deuxième tiers avec un nouveau gardien (Raphaël Vincent a remplacé Sami Äikää), mais aussi avec beaucoup plus de volonté. Apparemment, ils sont venus pour gagner et le retard d'un but ne semble pas à leur goût. Pendant l'essentiel de la période, on verra les jaunes à l'attaque. Côté choletais, on essaie de préserver l'avantage tout en jouant le contre. Ça fonctionne parfois comme à la trente-et-unième minute où Steve Vesque part seul face au gardien, mais Vincent ne se laisse pas prendre aux feintes du Canadien.

Quelques minutes plus tard, Vesque est également au cur de l'action. Une situation confuse devant les buts choletais voit le palet lober le gardien. Heureusement, Steve le sort à la main, évitant l'égalisation. Néanmoins, Cholet se retrouver en infériorité pour retard de jeu puisque l'attaquant choletais a également emporté la cage dans son élan !

Strasbourg s'installe alors près du but mais les noirs et rouges profitent d'un contre. Romain Germond intercepte, transmet à Kevin Neau qui adresse un centre que malheureusement David Guérard ne peut reprendre. Encore une bonne occasion choletaise ! Le match peut basculer d'un côté ou de l'autre. Strasbourg, au terme d'un beau mouvement collectif, crée un décalage devant la cage choletaise, mais il est superbement contré par Stanislas Varnikov au dernier moment.

La dernière période est du même genre. Les Alsaciens finissent par trouver l'ouverture en supériorité numérique pendant une prison de Varnikov. Un slap lointain de Jason Groleau ne laisse aucune chance à Alexis Levèque, pourtant intraitable jusqu'alors. Loin d'entamer le moral des Choletais, ce but est assez logique au vu de la domination des Alsaciens. Ceux-ci continuent sur leur lancée mais se heurter à un gardien choletais en grande forme. À la quarante-neuvième minute, il sort vainqueur d'un face-à-face. Une minute plus tard, un attaquant alsacien se retrouve en bonne position, cage ouverte au deuxième poteau, mais Alex stoppe le palet avec la crosse en plongeant magistralement. Ce soir, Cholet ne lâchera rien.

Les Dogs prennent à nouveau l'avantage en supériorité numérique. Gaby Cadoret décale David Guérard dont le lancer est dévié dans la cage par Steve Vesque. Cholet mène 2-1 à huit minutes de la fin. Qui l'eût cru avant la rencontre ? La fin de match sera essentiellement strasbourgeoise. Peu de temps après le but choletais, Levèque intervient remarquablement une nouvelle fois sur un tir sous la barre. À quatre contre cinq suite à une faute, les Dogs défendent avec panache leur avantage. Le gardien strasbourgeois sort à deux minutes de la fin mais ceci ne changera pas le cours du match. Même à quatre contre six, nos préférés vont tenir. Gaby Cadoret en profite même pour inscrire un troisième but.

Superbe victoire choletaise contre le leader du groupe. Un gardien fantastique, une défense hargneuse, les Dogs se sont serrés les coudes et ont montré un bien beau visage contre Strasbourg.

Compte-rendu signé Mickaël Tricoire

 

Commentaires d'après-match (sur le site officiel de Cholet)

Steve Vesque (attaquant de Cholet) : "Pour une fois, on a gagné devant notre public. On a bien joué défensivement, sans faire trop d'erreurs et sans donner le palet inutilement. La preuve, c'est qu'on a mené 1-0 pendant deux tiers-temps. On a bien fermé le jeu tout en ayant des occasions. Elles n'étaient pas vraiment franches mais on a fait preuve d'opportunisme. Alex [Levèque] a fait un très grand match. En ce qui concerne mon sauvetage, le palet était dans les airs et se dirigeait allégrement vers le filet. Plutôt que d'y aller avec mon bâton, ce qui était risqué, j'ai plongé et je l'ai balayé de la main. J'ai déplacé le but en même temps pour être sûr et certain qui ne revienne pas. On s'est pris deux minutes de prison mais il vaut mieux cela qu'un but."

Gabriel Cadoret (défenseur de Cholet) : "D'abord, nous avons vu un très grand Alex qui a fait encore un gros match après celui de Cergy. Notre défense a été très solide, ce qui nous a manqué depuis pas mal de temps. Ce match et celui de Cergy sont nos deux références. En plus on a été très réalistes en attaque même si l'on a pas autant de tirs que Strasbourg. Cette année, on a manqué d'osmose dans l'équipe. Si l'on avait été comme ça toute la saison, on aurait pu faire autre chose que ce que l'on a fait cette année. Mais bon, il reste un match très important à Dunkerque. Si on joue vraiment notre jeu, comme on l'a fait contre Cergy et Strasbourg, on peut sauver notre saison et rester en division 1. Ce serait vraiment un grand moment pour le HCC."

 

Cholet - Strasbourg 3-1 (1-0, 0-0, 2-1)

Arbitrage de M. Kattouche assisté de MM. Champion et Parent

Pénalités : Cholet 16', Strasbourg 8'+10'.

Évolution du score :

1-0 à 04'57" : Lepeltier assisté de Dumuis

1-1 à 45'58" : Groleau assisté d'Åström et Bobillier

2-1 à 52'01" : Vesque assisté de Guérard

3-1 à 59'59" : Cadoret

 

Retour à la division 1