Allemagne - République Tchèque (29 avril 2001)

 

Championnats du monde 2001, premier tour, groupe A.

À son habitude, Hans Zach fait tourner ses gardiens et titularise cette fois le jeune Robert Müller. Mais il sera sollicité bien plus tard que Hnilicka grâce à un cadeau fait par Rucinský, qui fait trébucher Goc sur la première action et offre une belle supériorité numérique aux Allemands. Ceux-ci dominent ainsi le début de match, alors que les Tchèques semblent chercher à lancer des contre-attaques solitaires. Peu à peu, ils inquiètent Müller, d'abord quand Tomajko reprend une passe de derrière le but, puis surtout quand Dopita fait le tour de la cage et provoque quelques secondes de danger intense autour des buts allemands. Les Tchèques ont l'art de provoquer des pénalités et d'influencer les arbitres, et une prison d'Erich Goldmann vient à point nommé : le lancer de la bleue de Špacek est détourné par Müller, mais Ujcík est idéalement placé pour pousser le palet au fond des filets. Les pénalités s'avèrent décisives : alors que Dvorák est en prison, une charge de Rucinský dans le dos de Lüdemann lui vaut une pénalité majeure et laisse les Tchèques à 3 contre 5. Marco Sturm n'a besoin que de quelques secondes pour faire fructifier cette occasion et égaliser. L'Allemagne tient ensuite tête défensivement pour quitter la glace sur un score de parité.

En début de deuxième période, les Tchèques mettent la pression et ne laissent pas leurs adversaires souffler un seul instant. Mais ce sont les Allemands qui prennent l'avantage sur une de leurs rares incursions en zone adverse quand Daniel Kreutzer, décalé par Tobias Abstreiter, envoie le palet rebondir sur la caméra dans le haut de la cage. La rondelle est bel et bien rentrée, et l'arbitre accorde logiquement le but après recours à la vidéo. Euphoriques, les Allemands prennent leur chance à la moindre opportunité, comme cette percée de Sturm. Moins sereins, les Tchèques n'ont pas la réussite avec eux : comme la veille, le poteau renvoie une de leurs tentatives, signée Ujcík. Puis une déviation de Reichel sur un tir de Rucinský passe à droite des cages de Müller. Mais la défense acharnée des Allemands ne suffit pas à empêcher l'égalisation, qui intervient sur un très bon tir de la bleue au ras du poteau de Radek Dvorák à l'avant-dernière minute.

Les Tchèques sont terriblement gênés par l'équipe allemande, bien en place, qui se crée même la première occasion lorsque Soccio peut reprendre seul face au but le rebond d'un lancer de Sturm. Les Allemands s'approchent encore de l'exploit en sortant indemnes d'une pénalité d'Abstreiter, sauvés une nouvelle fois par le poteau. Le joueur de Kassel de retour sur la glace, Dopita accroche Renz (qui en rajoute "à la tchèque" pour que l'arbitre siffle) derrière le but allemand. Mais cette pénalité stupide du capitaine de Vsetín est sans conséquences. Décidément très nerveux, Rucinský s'accroche avec Renz, ce qui laisse les deux équipes à 4 contre 4. Cela n'ouvre pourtant pas d'espaces car les Allemands, trop contents de ce match nul, se bornent à dégager. Quant aux Tchèques, ils paraissent désabusés, et préfèrent même garder le palet plutôt que de lancer une dernière attaque alors qu'il reste vingt secondes à jouer, ce qui traduit un manque de volonté et un découragement assez inhabituel.

Les doubles champions du monde n'ont jamais pu développer leur jeu face à une équipe allemande bien organisée et travailleuse dans les coins. Ce nul permet aux Allemands de se qualifier pour la suite et de songer déjà très sérieusement aux quarts de finale. Les Tchèques, pour leur part, vont devoir se remettre en question assez tôt dans la compétition, après ce premier avertissement.

Désignés meilleurs joueurs du match : Daniel Kreutzer pour l'Allemagne et Viktor Ujcík pour la République Tchèque.

Compte-rendu signé Marc Branchu

 

Allemagne - République Tchèque 2-2 (1-1, 1-1, 0-0)

Dimanche 29 avril 2001 à 20h00 à la Kölnarena, Cologne. 18539 spectateurs.

Arbitrage de Dave Wright assisté de Kurt Neuwirth et Karol Popovic.

Pénalités : Allemagne 10' (6', 0', 4'), République Tchèque 20' (16', 0', 4')

Tirs : Allemagne 33 (15, 11, 7), République Tchèque 34 (13, 13, 8)

Évolution du score :

0-1 à 10'40" : Ujcík assisté de Špacek (sup. num.)

1-1 à 11'49" : Sturm assisté de Benda et Kathan (double sup. num.)

2-1 à 26'07" : Kreutzer assisté d'Abstreiter et Daffner

2-2 à 38'52" : Dvorák assisté de Prochazka

 

Allemagne

Gardien : Robert Müller.

Défenseurs : Jörg Mayr - Mirko Lüdemann ; Heiko Smazal - Jochen Molling ; Andreas Renz - Erich Goldmann ; Dennis Seidenberg.

Attaquants : Jan Benda - Marcel Goc - Jürgen Rumrich ; Nikolaus Kathan - Leonard Soccio - Marco Sturm ; Daniel Kreutzer - Tobias Abstreiter - Thomas Daffner ; Thomas Greilinger - Wayne Hynes - Andreas Loth.

République Tchèque

Gardien : Milan Hnilicka.

Défenseurs : Jaroslav Špacek - Pavel Kubina ; Radek Martínek - Karel Pilar ; František Kaberle - Filip Kuba ; Jaroslav Hlinka - Martin Richter.

Attaquants : Martin Rucinský - Robert Reichel - Radek Dvorák ; Jan Tomajko - Jirí Dopita - David Výborný ; Martin Procházka - Pavel Patera - David Moravec ; TomᚠVlasák - Petr Cajánek - Viktor Ujcík.

 

Retour aux championnats du monde 2001