Russie - Norvège (29 avril 2001)

 

Championnats du monde 2001, premier tour, groupe B.

Une Russie très facile la veille, face à des Norvégiens qui avaient été dépassés : la seule interrogation réside dans l'ampleur du score. Pourtant, les Scandinaves, avec dans les cages un Jonas Nordgren qui fait ses débuts en Mondial, font une très bonne première période en défendant bien dans leur zone. Ils même deux pénalités successives, avec l'aide du poteau qui repousse un lancer de Orekhovsky. Mais Anton But ouvre finalement le score à la dix-septième minute, d'un tir du poignet masqué par le défenseur.

La domination russe s'amplifie en deuxième période, mais est complètement stérile parce que Jonas Norgren se montre solide dans les cages. Pavel Datsyuk et Aleksandr Korolyuk manquent notamment la conclusion.

La Norvège espère encore à l'orée du troisième tiers, mais ouvre alors des espaces dans lesquels les Russes s'engouffrent. Golts reprend un rebond de Kharitonov à la quarante-cinquième minute, et Karpov n'est pas loin de l'imiter deux minutes plus tard, mais après avoir percé la défense, il décoche un tir peu appuyé. Néanmoins l'écart se creuse définitivement face à des Norvégiens fatigués. Gusmanov conclut après un duel intense gagné dans la balustrade par Golts, puis c'est Kharitonov qui marque le plus beau but depuis le début du tournoi en mettant dans le vent le défenseur puis le gardien grâce à son talent technique. Le portier russe Maksim Sokolov s'accorde pour sa part un deuxième blanchissage consécutif, n'ayant eu à chaque fois que dix-huit tirs à repousser.

Désignés joueurs du match : Maksim Sokolov pour la Russie et Jonas Norgren pour la Norvège.

Commentaires d'après-match :

Boris Mikhaïlov (entraîneur de la Russie) : "Tout se passe selon le plan. Je suis content d'avoir pu éviter les blessures. Seul Anton But a été touché la main contre les Norvégiens, mais les médecins ont dit que ce n'était pas grave. J'avais plus apprécié les Italiens qui pratiquaient un hockey assez ouvert. Mais les Norvégiens m'ont déu, ils ne bougeaient presque pas de leurs cages et jouaient de manière rude et même sale. Avant le début de la compétition, on nous avait prévenu que l'arbitrage serait strict. Jusqu'ici, malheureusement, je ne l'ai pas constaté. [...] Il faut féliciter Maksim Sokolov. L'an dernier, avant le terrible Mondial de Saint-Pétersbourg, j'avais insisté pour qu'il défende la cage de l'équipe nationale. Hélas, ils ne m'avaient pas écouté."

Alekei Yashin (capitaine de la Russie) : "Notre équipe est forte parce qu'elle a une composition très équilibrée. Les adversaires ne savent pas de quelle ligne ou de quel joueur viendra le danger, tout le monde sait tirer. C'est plus dur pour l'adversaire que d'affronter une équipe qui repose un ou deux leaders. [...] À mes premiers championnats du monde en 1993, j'étais encouragé par Bykov, Khomutov, Byakin. On doit faire pareil, je sais combien c'est important pour les jeunes joueurs."

Petter Thoresen (entraîneur de la Norvège) : "Je suis assez fier des gars. Ils ont créé beaucoup d'occasions et ce n'est pas tous les jours qu'un gardien reçoit le trophée de joueur du match contre nous. Les joueurs méritaient de marquer. C'était un beau début pour le gardien Jonas Norgren. Il a fait son travail. Je ne sais pas encore quel gardien je choisirai contre l'Italie. Trond Magnussen devrait s'ajouter demain. Ce sera plus facile de battre l'Italie que de peut-être gagner la poule de relégation."

Jonas Norgren (gardien de la Norvège) : "J'étais terriblement fatigué dans la dernière période. Je souffrais de crampes tout le temps et je n'avais jamais eu autant à faire dans la cage auparavant."

 

Russie - Norvège 4-0 (1-0, 0-0, 3-0)
Dimanche 29 avril 2001 à 20h00 à la Preussag Arena de Hanovre. 4213 spectateurs.
Arbitrage de Thomas Andersson (SUE) assisté de Johan Norrman (SUE) et Riku Peltonen (FIN).
Pénalités : Russie 16' (12', 2', 2'), Norvège 8' (4', 4', 0').
Tirs : Russie 34 (5, 16, 13), Norvège 18 (6, 7, 5)

Évolution du score :
1-0 à 16'32" : But assisté de Datsyuk
2-0 à 44'26" : Golts assisté de Gusmanov et Krasotkin
3-0 à 51'20" : Gusmanov assisté de Golts
4-0 à 53'07" : Kharitonov assisté de Prokopiev et Zhdan
 

Russie

Attaquants :
Aleksandr Golts (+2) - Andreï Razin (+2) - Ravil Gusmanov (+2)
Valeri Karpov - Aleksei Yashin (C) - Aleksandr Korolyuk
Aleksandr Kharitonov (+1, 2') - Aleksandr Prokopiev (A, +1) - Aleksandr Kuvaldin (+1)
Anton But (+1) - Pavel Datsyuk (+1) - Yuri Kuznetsov (+1)

Défenseurs :
Dmitri Krasotkin (+1) - Oleg Tverdovsky (A, +2)
Evgeni Petrochinin (+1, 2'+10') - Oleg Orekhovsky
Vitali Vishnevsky (2') - Aleksandr Zhdan (+2)
Sergei Zhukov (+1) - Andreï Evstafiev (+1)

Gardien :
Maksim Sokolov


Remplaçant : Mikhaïl Shtalenkov (G). Absent : Denis Khlopotnov (G).

Norvège

Attaquants :
Mads Hansen - Tore Vikingstad (A, -1, 2') - Marius Trygg (-1)
Morten Fjeld (-2) - Pål Johnsen (-1) - Anders Fredriksen (-2, 2')
Stig Vesterheim (-1) - Jan Morten Dahl (-1) - Geir Svendsberget (-1)
Kjell Rickard Nygård (-1) - Morten Ask (-1) - Tommy Marthinsen

Défenseurs :
Martin Knold (-2) - Svein Enok Nørstebø (C, -1, 2')
Martin Sellgren (-1) - Ketil Wold (A, -1)
Johnny Nilsen (-1) - Bård Sørlie (-2, 2')

Gardien :
Jonas Norgren

Remplaçant : Vidar Wold (G). Absents : Bjorge Josefsen (G), Mats Trygg (épaule gauche), Trond Magnussen (lumbago).

 

Retour aux Championnats du monde 2001