Slovaquie - Japon (29 avril 2001)

 

Match comptant pour la première journée du groupe B de qualification des championnats du monde 2001.

La Slovaquie aligne dans les buts Pavol Rybár, le gardien du Slovan Bratislava, dont la femme Blazena a accouché hier soir d'une petite Nina. Il aura le temps de penser à sa fille, car l'essentiel de l'action se déroule devant les buts japonais. Richard Zedník ouvre la marque à la troisième minute, et les Japonais ont à peine le temps de tuer une pénalité pour un cinglage de Kawashira que, dès que celui-ci est revenu sur la glace, Vladimír Országh, l'attaquant de Djurgården double la mise en prenant un rebond au milieu de la mêlée formée devant la cage japonaise. Avec déjà deux buts en six minutes, les Japonais sont menacés d'une déculottée, mais la première pénalité slovaque, contre Országh, leur donne de l'air : Shirono dévie un lancer de Itoh pour réduire le score. Mais Országh se rattrape en inscrivant son deuxième but personnel dans la cage ouverte, magistralement servi par... le malheureux Katayama, occupé à écarter Petrovický devant son gardien qui avait plongé. Le portier japonais, Nihei, permet justement d'éviter un score plus lourd en mettant fin aux contre-attaques solitaires de Petrovický et Pucher.

À la mi-match, la Slovaquie assure définitivement sa victoire grâce à des buts de Petrovický et Nagy. Une reprise instantanée de Fujita remet les Japonais dans le match, mais ils laissent alors passer leur dernière chance en ne transformant pas une double supériorité numérique de 1'22".

En troisième période, le poteau repousse même une tentative de Sakata. Deux supériorités consécutives permettent alors aux Slovaques de gonfler le score par des buts de Pavlikovský au rebond de Zedník et de Droppa. Le Japon touche le fond lorsque Gaborík, en infériorité numérique, intercepte à la bleue et s'échappe pour inscrire le 8-2. Il reste alors aux Asiatiques à sauver l'honneur, et leur jeu de puissance retrouvé leur permet de ramener le score à des proportions plus raisonnables grâce à Daïkawa et Suzuki.

Combatifs, les Japonais se sont battus sur chaque palet, mais n'ont pu que constater la supériorité technique de leurs adversaires et l'écart qui les sépare encore de l'élite.

 

Commentaires d'après-match

Jan Filc (entraîneur de la Slovaquie) : "Je suis content que nous ayons marqué huit fois. Mais assurément pas que les Japonais aient marqué à quatre reprises. Cela, nous devrons l'analyser. Nous avons laissé à notre adversaire trop de chances de marquer."

Zdeno Chara (capitaine de la Slovaquie) : "Nous étions nerveux au début. Heureusement le match est derrière nous et nous avons gagné. Mais nous devons vraiment nous améliorer en défense et mieux communiquer dans l'équipe."

Richard Zedník (auteur de l'ouverture du score) : "Je suis content de ce but, mais surtout de la victoire finale. Ce n'était pas un match très physique, cependant, ce qui est tant mieux. C'était plus difficile d'un point de vue mental. Je suis content que notre premier match soit derrière nous maintenant. Ces deux points sont importants car les matches vraiment durs restent à venir. Ce que nous devons vraiment travailler, c'est notre jeu en infériorité."

Steven Tsujiura (entraîneur du Japon) : "Je suis ravi que nous nous soyons accrochés. La prestation de mon équipe nous a valu du respect."

 

Slovaquie - Japon 8-4 (3-1, 2-1, 3-2)

Dimanche 29 avril 2001 à 16h00 à Nuremberg. 3281 spectateurs.

Arbitrage de Leonid Vaisfeld assisté de James Garofalo et Alfred Hascher.

Pénalités : Slovaquie 16' (4', 4', 8'), Japon 12' (4', 2', 6').

Tirs : Slovaquie 54 (22, 19, 13), Japon 19 (6, 8, 5).

Évolution du score :

1-0 à 02'26" : Zedník

2-0 à 05'50" : Országh assisté de Pucher

2-1 à 12'34" : Chirono assisté de Ito et Suzuki (sup. num.)

3-1 à 16'21" : Országh

4-1 à 30'41" : Petrovický assisté de Országh

5-1 à 32'57" : Nagy assisté de Chára

5-2 à 36'06" : Fujita assisté de Nihei et Yule

6-2 à 44'36" : Pavlikovský assisté de Zedník (sup. num.)

7-2 à 45'25" : Droppa assisté de Pardavý et Gáborík (sup. num.)

8-2 à 51'15" : Gáborík (inf. num.)

8-3 à 52'49" : Kawaguchi assisté Daïkawa (sup. num.)

8-4 à 56'51" : Suzuki assisté de Kawahira et Ito (sup. num.)

 

Slovaquie

Gardien : Pavol Rybár.

Défenseurs : Richard Pavlikovský - Zdeno Chára ; Martin Štrbák - Lubomír Sekeráš ; Ivan Droppa - Richard Lintner.

Attaquants : Marian Hossa - Ladislav Nagy - Richard Zedník ; Robert Petrovický - Peter Pucher - Vladimír Országh ; Zdeno Cíger - Miroslav Hlinka - Ján Pardavý ; Marián Gáborík.

Japon

Gardien : Jiro Nihei.

Défenseurs : Tatsuki Katayama - Kengo Ito ; Makoto Kawachima - Akihito Isojima ; Yutaka Kawaguchi - Daniel Daïkawa ; Fumitaka Miyauchi - Hiroyuki Miura.

Attaquants : Hiroyuki Murakami - Chin Yahata - Ryan Kuwabara ; Makoto Kawahira - Masaki Chirono - Takahito Suzuki ; Chris Yule - Ryan Fujita - Taro Nihei ; Tomohiko Uchiyama - Yasunori Iwata - Junji Sakata.

 

Retour aux championnats du monde 2001