Canada - Italie (30 avril 2001)

 

Championnats du monde 2001, premier tour, groupe D.

Face à une équipe au style de jeu plus proche du leur, les Italiens font une prestation incomparable par rapport à celle livrée contre la Russie. Les Canadiens paraissent peu incisifs en début de match et sont très imprécis dans leur jeu de passes. Ils dominent néanmoins la première période, et arrivent à tirer 23 fois sur la cage de Rosati, mais restent complètement inefficaces. Un palet flirte certes avec la ligne, mais l'arbitre n'accord pas le but après recours à la vidéo.

L'Italie résiste vingt-cinq minutes durant mais s'effondre en seulement vingt-trois secondes. C'est d'abord Brad Richards qui ouvre le score par un tir de la bleue, juste avant qu'Isbister ne double la mise. Impensable contre la Russie, les Italiens se mettent même à donner des leçons de sang-froid aux Canadiens. Victime d'une charge de Iob, Wade Redden se rebiffe en frappant son adversaire de sa crosse alors que le jeu est arrêté, et est exclu de la rencontre.

Iob a l'occasion de réduire le score dans le troisième tiers en partant dans le dos de la défense, mais Luongo se détend pour sauver le palet du bout du patin. Cela fait de deux matches entiers que l'Italie ne marque pas le moindre but, et même 1'37" de double avantage numérique (Smyth et Smith en prison) n'y changent rien. Pire, quand le premier des Dupond, le dénommé Ryan Smyth, sort du banc, c'est pour recevoir une longue passe de Draper qui l'envoie battre Rosati. Enfin, la délivrance arrive une minute plus tard, quand Lino De Toni, qui s'était déjà créé la meilleure occasion italienne en deuxième période, prend le rebond de Felicetti. Ce but est plus important qu'il n'y paraît car il permet aux Italiens d'affronter le dernier match en position favorable : grâce à une "meilleure attaque" (un but contre zéro), ils peuvent se permettre un match nul contre la Norvège.

Face à des Canadiens peu efficaces, l'Italie a fait une bonne prestation défensive, mais a elle aussi montré des lacunes criantes en attaque. Elle semble toutefois remise sur de bons rails avant le match décisif contre la Norvège. Mais attention ! On apprenait dans la journée que l'ancien capitaine des Scandinaves, Trond Magnussen, était rétabli et avait donc réintégré l'équipe avec l'espoir de jouer ce match. Ce joker peut-il changer la donne du match ? Peut-être, car jusqu'ici les Norvégiens se sont montrés encore plus dramatiquement improductifs que les Italiens en n'inscrivant pas le moindre but.

Désignés meilleurs joueurs du match : Brad Richards pour le Canada et Mike Rosati pour l'Italie.

 

Commentaires d'après-match

Wayne Fleming (entraîneur du Canada) : "Pour ceux d'entre vous qui suivent la NHL, l'Italie peut être comparée aux Minnesota Wild. Elle a une défense forte et n'abandonne jamais."

Dino Felicetti (attaquant d'Italie) : "Nous savions que nous avions besoin d'un but, nous avons eu une occasion à trois contre deux et nous l'avons bien négocié. C'est bien d'avoir au moins marqué, parce qu'après la rencontre face aux Russes nous étions tous déçus."

 

Canada - Italie 3-1 (0-0, 2-0, 1-1)

Lundi 30 avril 2001 à 16h00 à la Preussag Arena de Hanovre. 3642 spectateurs.

Arbitrage de Thomas Andersson (SUE) assisté de Marco Coenen (HOL) et Riku Peltonen (FIN).

Pénalités : Canada 37' (6', 27', 4'), Italie 14' (8', 4', 2').

Tirs : Canada 49 (23, 16, 10), Italie 29 (9, 12, 8).

Évolution du score :

1-0 à 25'58" : Richards assisté de Redden et Lecavalier (sup. num.)

2-0 à 26'21" : Isbister assisté de Peca et Walz

3-0 à 55'39" : Smyth assisté de Draper et Robidas (inf. num.)

3-1 à 56'57" : L. De Toni assisté de Felicetti

 

Canada

Gardien : Roberto Luongo.

Défenseurs : Brad Stuart - Wayne Redden ; Kyle McLaren - Derek Morris ; Eric Brewer - Jason Smith ; Stéphane Robidas - Kris Draper.

Attaquants : Jeff Friesen - Patrick Marleau - Scott Walker ; Steve Sullivan - Joe Thornton - Ryan Smyth ; Rem Murray - Vincent Lecavalier - Brad Richards ; Wesley Walz - Michael Peca - Brad Isbister.

Italie

Gardien : Mike Rosati.

Défenseurs : Maurizio Mansi - Christopher Bartolone ; Leo Insam - Mike De Angelis ; Armin Helfer - Michele Strazzabosco ; Lawrence Rucchin - Carlo Lorenzi.

Attaquants : Bruno Zarrillo - Scott Beattie - Anthony Iob ; Roland Ramoser - Vezio Sacratini - Giuseppe Busillo ; Dino Felicetti - Armando Chelodi - Lino De Toni ; Stefano Margoni - Manuel De Toni.

 

Retour aux championnats du monde 2001