Slovaquie - Autriche (30 avril 2001)

 

Championnats du monde 2001, premier tour, groupe B.

Les Slovaques prennent l'initiative dès le début de la rencontre, mais se heurtent longtemps à un excellent Reinhard Divis. Le gardien autrichien, qui sera peut-être le premier à jouer en NHL, dégoûte rapidement Petrovický, Sekeráš, Cíger et Zedník, alors que l'Autriche attend la neuvième minutes avant sa première occasion signée Searle. Le jeu est ralenti par de nombreuses pénalités, mais même les avantages numériques ne permettent pas de dérider le tableau d'affichage, Divis s'interposant encore sur un tir de Zedník servi par Hossa derrière le but.

Le plus incisif des Slovaques est Robert Petrovický, qui sera élu joueur du match. Il se heurte encore deux fois à Divis, mais la troisième est la bonne, et il conclut victorieusement un mouvement tout en fluidité interprété par Štrbák, Országh et lui-même, parfaitement démarqué par la passe de l'attaquant champion de Suède, pour la touche finale. Les Autrichiens commencent à se découvrir pour égaliser et les Slovaques peuvent procéder par contre-attaques. Divis est ainsi battu une nouvelle fois par Pucher avant de prendre sa revanche face à Hossa.

Voulant peut-être préserver son gardien pour le match face au Japon, l'entraîneur autrichien le remplace par Claus Dalpiaz à l'orée de la troisième période. Après avoir été mis en jambes et arrêté ses premiers tirs, le gardien d'Innsbruck encaisse trois buts en moins de quatre minutes, par Hlinka, Cíger et enfin Pucher, plongeant au rebond d'un lancer de l'inévitable Petrovický. La Slovaquie s'accord ainsi une victoire confortable dans un groupe déséquilibré, où les deux équipes n'ont clairement pas les mêmes objectifs. Les vice-champions du monde vont affronter la Finlande dans l'idée de se placer au mieux pour les quarts de finale, et pourront compter sur un Rybár affûté par ce blanchissage, tandis que les Autrichiens ne veulent pas commettre la même erreur que l'an dernier face à l'Italie, c'est-à-dire passer à côté du match crucial pour la qualification, face aux modestes Japonais, bien plus important pour eux que les deux premiers matches.

 

Commentaires d'après-match

Robert Petrovický (meilleur Slovaque du match) : "Notre plan de jeu a très bien fonctionné. En première période, les Autrichiens ont été capables de conserver le nul parce que je pense que nous étions un peu fatigués du match d'hier. Nous avons donc été un peu lents les vingt premières minutes. Après avoir marqué deux buts, nous avons su préserver notre avance. Rapidement, le match était fini pour les Autrichiens. C'est bon d'avoir quatre points en deux matches. Maintenant nous pouvons avoir un jour de repos avant la Finlande."

Christoph Brandner (attaquant de l'Autriche) : "Nous n'étions pas assez confiants et notre défense a parfois été en difficulté. Mais nous n'avons pas peur. Le match-clé pour nous est celui du Japon. Et nous y sommes parfaitement préparés."

 

Slovaquie - Autriche 5-0 (0-0, 2-0, 3-0)

Lundi 30 avril 2001 à 16h00 à Nuremberg. 4084 spectateurs.

Arbitrage d'Alex Dell (USA) assisté de Sergueï Koulakov (RUS) et Paul David Staniforth (GBR).

Pénalités : Slovaquie 10' (8', 0', 2'), Autriche 16' (8', 4', 4').

Tirs : Slovaquie 37 (12, 16, 9), Autriche 24 (8, 7, 9).

Évolution du score :

1-0 à 30'55" : Petrovický assisté d'Országh et Štrbák

2-0 à 36'01" : Pucher assisté d'Országh

3-0 à 47'01" : Hlinka assisté de Lintner et Droppa (sup. num.)

4-0 à 48'21" : Cíger assisté de Hlinka et Lintner

5-0 à 49'53" : Pucher assisté d'Országh et Petrovický

 

Slovaquie

Gardien : Pavol Rybár.

Défenseurs : Richard Pavlikovský - Zdeno Chára ; Martin Štrbák - Lubomír Sekeráš ; Ivan Droppa - Richard Lintner ; Branislav Mezei.

Attaquants : Marian Hossa - Ladislav Nagy - Richard Zedník ; Robert Petrovický - Peter Pucher - Vladimír Országh ; Zdeno Cíger - Miroslav Hlinka - Ján Pardavý ; Radovan Somik - Marián Gáborík.

Autriche

Gardiens : Reinhard Divis puis Claus Dalpiaz à 40'00".

Défenseurs : Gerhard Unterluggauer - Herbert Hohenberger ; Martin Ulrich - Peter Kasper ; Tom Searle - Dominic Lavoie ; Patrick Pilloni - Oliver Setzinger.

Attaquants : Christoph Brandner - Gerald Ressmann - Christian Perthaler ; Matthias Trattnig - Andreas Puschnig - Dieter Kalt ; Heimo Lindner - Mario Schaden - Philipp Lukas ; Wolfgang Kromp - Simon Wheeldon - Günther Lanzinger.

 

Retour aux championnats du monde 2001