États-Unis - Lettonie (30 avril 2001)

 

Championnats du monde 2001, premier tour, groupe C.

Les États-Unis partent avec un avantage sur les Lettons : ayant battu l'Ukraine, ils ont déjà deux points et sont beaucoup plus tranquilles au classement que leurs adversaires, qui n'ont pas encore écarté la menace de la relégation. Néanmoins, ce match s'annonce comme un des plus équilibrés du premier tour, la Lettonie ayant prouvé ces dernières années qu'elle faisait incontestablement partie des dix meilleurs nations mondiales.

Les deux premiers tiers sont un duel de gardiens entre Arturs Irbe et Robert Esche. Les Américains font l'essentiel du jeu, mais les Lettons profitent de la moindre opportunité de contre-attaque et se procurent ainsi les occasions les plus tranchantes, notamment un poteau d'Aigars Cipruss dans le premier tiers, et, en deuxième période, un breakaway d'Aleksandrs Belavskis à la mi-match, ainsi qu'un contre de Vjaceslavs Fanduls repoussé du bout de la jambière par Esche. Plus tôt dans le deuxième tiers, Darby Hendrickson avait gâché une occasion en or en supériorité numérique en manquant la dernière passe de quelques centimètres alors qu'Irbe ne pouvait plus rien faire face à une action à deux parfaitement réalisée. Mais, à une minute de la fin du deuxième tiers, Aleksandrs Semjonovs ouvre le score dans une ambiance indescriptible, devant des milliers de supporters lettons n'ayant jamais cessé leurs encouragements.

Impatients d'égaliser, les Américains ont tendance à se précipiter et les contres lettons se multiplient. Après cinq minutes dans le deuxième tiers, ils se présentent même à trois devant Esche, et Fanduls reprend aisément une passe de Kercs pour doubler la mise. Jusqu'au bout, un Irbe exceptionnel assurera son blanchissage (pas moins de 42 arrêts !), sauvant notamment un tir dans l'enclave de Jeff Halpern durant la dernière supériorité numérique du match. Les Lettons ont été peu pénalisés, dans le ton d'un match très correct et de grande qualité, et n'ont ainsi pas laissé aux Américains l'opportunité d'exploiter leur jeu de puissance, qui aurait pu être un atout de taille.

 

Commentaires d'après-match

Lou Vairo (entraîneur des États-Unis) : "Il n'y avait pas qu'Irbe. Leur équipe entière a été très forte. La nôtre aussi. C'était du hockey adroit, rapide, dur et propre. C'est super pour notre sport. Nous n'avons pas perdu, nous avons été battus. Et je préfère être battu dans un match pareil que de gagner avec des joueurs qui se donnent des coups de crosse et autres trucs du même genre. [À propos des supporters lettons :] Je ne m'attendais pas à ce que la Lettonie entière soit dans la patinoire. J'ai cherché le roi* dans la foule mais je ne l'ai pas vu."

Harald Vasiljevs (entraîneur de la Lettonie) : "Je suis bien sûr très content de ce blanchissage. Nous avons très bien joué défensivement. Je n'aurais rien contre le fait de rencontrer à nouveau les Américains en finale des championnats du monde."

Arturs Irbe (gardien de la Lettonie) : "Le hockey est la religion officielle en Lettonie. Les gens économisent tout l'hiver pour venir ici. Ce sont leurs vacances. C'est génial d'avoir ma femme ici et de voir mes amis. Ils ont tous contribué à ce que nous renversions un peu la hiérarchie."

* Bien sûr la Lettonie est une république.

 

États-Unis - Lettonie 0-2 (0-0, 0-1, 0-1)

Lundi 30 avril 2001 à 20h00 à la Kölnarena, Cologne. 7503 spectateurs.

Arbitrage de Dave Wright (CAN) assisté de Petr Blumel et Roman Pouzar (TCH).

Pénalités : États-Unis 6' (2', 4', 0'), Lettonie 8' (2', 4', 2').

Tirs : États-Unis 42 (13, 13, 16), Lettonie 21 (7, 4, 10).

Évolution du score :

0-1 à 39'02" : Semjonovs assisté de Zoltoks

0-2 à 44'55" : Kercs assisté de Fanduls

 

États-Unis

Gardien : Robert Esche.

Défenseurs : Hal Gill - Phil Housley ; Eric Weinrich - Bret Hedican ; Mark Eaton - Deron Quint ; David Tanabe.

Attaquants : Mike Knuble - Derek Plante - Landon Wilson ; Jim Campbell - Jeff Halpern - Doug Brown ; Tim Connolly - Darby Hendrickson - Craig Darby ; Brian Gionta - David Legwand - Ryan Kraft.

Lettonie

Gardien : Arturs Irbe.

Défenseurs : Karlis Skrastinš - Normunds Sejejs ; Sandis Ozolinš - Arturs Kupaks ; Viktors Ignatjevs - Vitalijs Sorokins ; Kaspars Astašenko - Atvars Tribuncovs.

Attaquants : Leonids Tambijevs - Harijs Vitolinš - Aigars Cipruss ; Aleksandrs Macijevskis - Sergejs Zoltoks - Grigoris Pantelejevs ; Aleksandrs Kercs - Vjaceslavs Fanduls - Aleksandrs Belavskis ; Artis Abols - Aleksandrs Semjonovs - Juris Opulskis.

 

Retour aux championnats du monde 2001