Suède - Ukraine (1er mai 2001)

 

Championnats du monde 2001, première journée, groupe C.

Les Suédois dominent dès les premières minutes, démontrant leur capacité à conserver le palet en zone offensive, à trouver de bons lancers sur Simchuk et à mettre la défense adverse en danger. Kristian Huselius, le meilleur marqueur de la saison d'Elitserien, part en solitaire, mais, cherchant sans doute une feinte de patinage compliquée, s'emmêle sur ses appuis et s'écroule dans le but... sans le palet. Les Ukrainiens peuvent en effet remercier les Suédois pour quelques conclusions approximatives qui permettent de rester à 0-0, mais cette situation ne peut pas durer éternellement. L'Ukraine se retrouve à trois reprises en infériorité numérique, et cède finalement sur un joli lancer d'Alfredsson. Ce n'est qu'une fois menés au score que les Ukrainiens commencent à tirer son épingle du jeu et à réaliser à son tour quelques beaux mouvements offensifs. Mais le palet reste majoritairement dans les crosses suédoises, et l'Ukraine s'en tire à bon compte avec ce score de 1-0 à la fin du premier tiers.

Une nouvelle pénalité offre le deuxième but au jeu de puissance désormais rodé des Suédois : Huselius lance de la bleue, Simchuk se couche, et Salomonsson exploite le rebond du revers. Cependant, la domination suédoise est moins constante qu'en première période, et les Ukrainiens peuvent à leur tour porter le danger sur la cage adverse. Ils interceptent même deux fois à la ligne bleue suédoise, mais Slivchenko bute sur Salo et Kasyanchuk ne cadre pas son tir. La plus grosse occasion est encore suédoise, lorsque Salomonsson s'échappe absolument seul et prouve qu'il n'est pas le candidat idéal pour une séance de tirs au but au vu de sa conclusion manquée devant Simchuk. La fin de tiers suédois s'apparente à du gâchis, tant cette équipe donne le sentiment de laisser couler le match et de ne pas s'exprimer à son plein rendement alors qu'elle a laissé entrevoir ses possibilités en début de match. Elle gaspille une occasion de 5 contre 3 et maintient ainsi les Ukrainiens dans la rencontre.

Toujours aussi peu convaincants, les Suédois continuent de se casser les dents sur Simchuk, ce qui provoque quelques sifflets de certains de ses supporters. Mais l'équipe aux trois couronnes remplit son minimum syndical en marquant son but du tiers : Öhlund, dont le tir est repoussé dans un premier temps, va chercher le palet dans un coin et centre pour Renberg, qui contrôle du patin et reprend à bout portant sous les jambières de Simchuk. La Suède accorde même généreusement un bis, quand Salomonsson catapulte un rebond en pleine lucarne. L'écart gonfle car l'équipe d'Ukraine est au bout du rouleau, et n'a même plus la force d'éviter des pertes de palet, Zetterberg ajoutant même un cinquième but.

Le collectif suédois a sans aucun doute le plus gros potentiel des participants de ce championnat du monde. Mais elle n'a pas daigné livrer la représentation publique complète et s'est contentée d'une bande annonce et de quelques extraits alléchants. Vrai chef d'œuvre ou poudre aux yeux à gros budget ? Je penche quand même pour la première solution, par leur don d'attirer le palet à eux, de le gagner dans les coins et de se trouver presque les yeux fermés. Sans même s'employer à 100 %, la Suède a quand même réussi à avoir une totale mainmise sur la partie. Quant aux Ukrainiens, ils ont trouvé un atout inattendu dans leur lutte pour le maintien : l'étonnant gardien Konstantin Simchuk a gagné à juste titre la confiance de son entraîneur et relégué aux oubliettes le dernier rempart de Magnitogorsk, Igor Karpenko.

Désignés meilleurs joueurs du match : Kristofer Ottosson pour la Suède et Konstantin Simchuk pour l'Ukraine.

Compte-rendu signé Marc Branchu

 

Suède - Ukraine 5-0 (1-0, 1-0, 3-0)

Mardi 1er mai 2001 à 20h00 à la Kölnarena, Cologne. 5003 spectateurs.

Arbitrage de Vladimír Sindler (TCH) assisté de Kurt Neuwirth (AUT) et Karol Popovic (SUI).

Pénalités : Suède 6' (2', 4', 0'), Ukraine 26' (6', 8'+10', 2').

Tirs : Suède 52 (20, 19, 13), Ukraine 22 (5, 8, 9).

Évolution du score :

1-0 à 11'02" : Alfredsson assisté de Nord (sup. num.)

2-0 à 21'10" : Salomonsson assisté de Huselius et Tjärnqvist (sup. num.)

3-0 à 48'18" : Renberg assisté d'Ohlund

4-0 à 53'06" : Salomonsson assisté d'Ottosson et Johnsson

5-0 à 59'07" : Zetterberg assisté de D. Sedin

 

Suède

Gardien : Tommy Salo.

Défenseurs : Leif Rohlin - Mattias Öhlund ; Daniel Tjärnqvist - Kim Johnsson ; Peter Andersson - Björn Nord ; Christer Olsson - Mathias Johansson.

Attaquants : Andreas Johansson - Mikael Renberg - Jörgen Jönsson ; Kristian Huselius - Andreas Salomonsson - Kristofer Ottosson ; Fredrik Modin - Daniel Alfredsson - Per-Johan Axelsson ; Henrik Zetterberg - Daniel Sedin - Henrik Sedin.

Ukraine

Gardien : Konstantin Simchuk.

Défenseurs : Aleksandr Savitsky - Sergei Klimentiev ; Andreï Sryubko - Valeri Shiriaev ; Artem Ostrushko - Vitali Lyutkevych ; Oleg Polkovnikov - Vyacheslav Zavalnyuk.

Attaquants : Aleksandr Matvitchuk - Vadim Shakhraichuk - Vitali Lytvynenko ; Roman Salnikov - Dmitri Khristich - Vadim Slivchenko ; Valentyn Oletsky - Vasyl Bobrovnikov - Bogdan Savenko ; Konstantin Kasyanchuk - Alexeï Lazarenko - Boris Protsenko.

 

Retour aux championnats du monde 2001