Finlande - Slovaquie (2 mai 2001)

 

Championnats du monde 2001, premier tour, groupe B.

Les Finlandais se font une joie de rencontrer les Slovaques, car ils n'ont pas digéré leur élimination en demi-finales l'an dernier et songent à prendre leur revanche. Mais la Slovaquie bénéficie de la rentrée de son premier gardien Ján Lašak, revenu des play-offs d'IHL.

Son homologue Miikka Kiprusoff fait une belle bourde en croyant protéger le palet à droite de son but et est pris par surprise par un tir slovaque en angle fermé qui rebondit sur le poteau. La défense finlandaise peut se sentir soulagée de récupérer la rondelle sans qu'aucun Slovaque n'ait été dans les parages de la cage vide. La Finlande est encore mise en danger par deux pénalités pour crosse haute de Lind et Grönvall, mais de nature bien différentes l'une de l'autre : tandis que le premier nommé est sévèrement sanctionné et n'a levé son bâton qu'après avoir été bousculé en tous sens par des Slovaques plus fautifs que lui, Grönvall a pour sa part accueilli Sekeráš à son entrée en zone offensive en lui mettant la crosse au niveau de la gorge. Toujours est-il que les Slovaques obtiennent un 5 contre 3, durant lequel, incroyablement attentistes, ils ne tirent qu'une seule fois au but et laissent filer des secondes précieuses pour chercher une position idéale que le jeu statique peut difficilement leur présenter. Les Finlandais n'ont besoin que de rester sur leurs positions pour sortir de ce mauvais pas. Comme la Slovaquie a gaspillé ses cartouches, les Finlandais se créent les meilleures occasions. Petteri Nummelin trouve une superbe passe pour Hentunen, qui tire entre les jambes de Lašak, mais le palet dévié par une jambière passe du coup à quelques centimètres du poteau. Tomi Kallio sert également Marko Kiprusoff dans l'enclave, mais le tir du défenseur finlandais ne trompe pas Lašak, et le tiers se termine donc sur un score vierge.

Il ne le reste pas longtemps à la reprise : Richard Zedník récupère un palet dans le coin et centre au second poteau pour Ladislav Nagy qui ouvre le score en faveur des Slovaques. Mais leur bonheur ne dure qu'un temps. Alors qu'ils se dégagent pour changer de ligne, Miikka Kiprusoff les prend de cours en relançant sans attendre et permet ainsi, avec un relais de Nummelin, à Kapanen de partir seul face au but et d'égaliser. Des passes encore approximatives gâchent une autre supériorité numérique slovaque, et les Finlandais partent même en contre, mais Lašak s'interpose devant Kapanen, puis devant Ylönen au rebond. Les Finlandais prennent quand même l'avantage plus tard grâce à un lancer de la bleue de Marko Kiprusoff qui troue Lašak. Ils auraient même pu aggraver la marque : Chara doit mettre fin à un rapide 2 contre 1 en anticipant avec sang-froid la passe entre les deux Finlandais en zone neutre. Dans la dernière minute, Pärssinen trouve même le poteau, mais les deux équipes se quittent sur un score de 2-1 qui reflète la meilleure impression laissée par des Finlandais contre des Slovaques appliqués définitivement mais imprécis offensivement.

La Finlande se met à l'abri en troisième période grâce à un slap puissant de Sami Salo en pleine lucarne, en double avantage numérique. Deux minutes plus tard, Lašak arrête la course d'un tir de Pärssinen avec son bâton, mais Kapanen, en embuscade, inscrit le quatrième but. Pärssinen se charge lui-même du cinquième après un formidable exploit individuel : mis en échec contre la bande derrière le but par Droppa, il parvient, du bout de la crosse, à envoyer le palet ricocher contre la cage, se libère alors de la pression du défenseur, récupère le palet, fait le tour de la cage, tire et prend son propre rebond. Les Slovaques sauvent l'honneur peu après quand Petrovický dévie un lancer de Sekeráš. 5-2, score final, les Finlandais, plus rapides et plus incisifs, ont réussi un premier tour parfait.

Désignés joueurs du match : Marko Kiprusoff pour la Finlande et Martin Strbak pour la Slovaquie.

Compte-rendu signé Marc Branchu

 

Commentaires d'après-match

Timo Pärssinen (attaquant de la Finlande, à propos de son but) : "J'ai juste essayé de me concentrer sur le palet. Quand ils avaient cru qu'ils m'avaient arrêté, je suis reparti le chercher et j'ai été capable de le mettre au fond."

Robert Petrovický (attaquant de la Slovaquie) : "Il y a trois points à améliorer. Premièrement, nous ne savons pas exploiter nos supériorités numériques, et en infériorité, on est franchement nuls. Ce sont deux phases-clés dans n'importe quel match. Nous avons beaucoup de travail à faire sur ces deux fronts. Le troisième point est notre manque de patience. Les Finlandais nous ont montré ce que la patience signifie dans ce match. Ils ont été très responsables aux alentours de leur ligne bleue. Tout ce que nous avons à faire est d'oublier cette rencontre. Heureusement nous en avons appris quelque chose."

 

Finlande - Slovaquie 5-2 (0-0, 2-1, 3-1)

Mercredi 2 mai 2001 à 20h00 à Nuremberg. 8300 spectateurs.

Arbitrage d'Alex Dell (USA) assisté de James Garofalo (USA) et Sergei Kulakov (RUS).

Pénalités : Finlande 16' (6', 6', 4'), Slovaquie 26' (16', 6', 4').

Tirs : Finlande 33 (8, 15, 10), Slovaquie 23 (5, 8, 10).

évolution du score :

0-1 à 23'24" : Nagy assisté de Zedník et Hossa (sup. num.)

1-1 à 24'39" : S. Kapanen assisté de Nummelin et Miikka Kiprusoff (sup. num.)

2-1 à 31'28" : Kiprusoff assisté de Rintanen et Helminen

3-1 à 46'45" : Salo assisté de Nummelin et Helminen (double sup. num.)

4-1 à 48'43" : N. Kapanen assisté de Pärssinen et Nummelin

5-1 à 51'53" : Pärssinen assisté de Nummelin

5-2 à 53'09" : Petrovický assisté de Országh et Sekeráš

 

Finlande

Gardien : Miikka Kiprusoff.

Défenseurs : Janne Grönvall - Kimmo Timonen ; Ossi Väänänen - Petteri Nummelin ; Marko Kiprusoff - Sami Salo ; Antti-Jussi Niemi.

Attaquants : Antti Laaksonen [ou Virta ou Ruutu] - Juha Ylönen - Sami Kapanen ; Kimmo Rintanen - Raimo Helminen - Tomi Kallio ; Timo Pärssinen - Niko Kapanen - Jukka Hentunen ; Juha Lind - Toni Sihvonen - Jarkko Ruutu [puis Tony Virta].

Slovaquie

Gardien : Ján Lašak.

Défenseurs : Richard Pavlikovský - Zdeno Chára ; Martin Štrbák - Lubomír Sekeráš ; Ivan Droppa - Richard Lintner ; Branislav Mezei.

Attaquants : Marian Hossa - Ladislav Nagy - Richard Zedník ; Robert Petrovický - Peter Pucher - Vladimír Országh ; Zdeno Cíger - Radovan Somik - Marián Gáborík ; Peter Bartos - Miroslav Hlinka - Ján Pardavý.

 

Retour aux championnats du monde 2001