Japon - Autriche (2 mai 2001)

 

Championnats du monde 2001, premier tour, groupe B.

Le cinquième match de cette poule va déterminer le troisième qualifié de la seconde phase. Et par conséquent, nous allons savoir qui va disputer avec la Norvège, le Bélarus et un dernier "qualifié" la poule de relégation.

Il ne fallait pas être en retard, cette après-midi à Nuremberg, puisqu'après quinze secondes de jeu, le palet était déjà au fond ! Je vous vois venir, et vous êtes mauvaise langue, car c'était un but japonais de Chris Yule. Ce n'est qu'après six minutes que l'Autriche égalise par Günter Lanziger, servi par un centre du coin de Puschnik, dans une patinoire remplie à un peu plus du quart de sa capacité.

L'entame de la deuxième période est toujours dominée par les Autrichiens. Simon Wheeldon (ah !... Les naturalisés !) donne l'avantage à son équipe. Les Japonais passent de sales moments puisque c'est ensuite le 3-1 de Tom Searle (encore un...) assisté de Wheeldon (bon, ça va, je me tais) et de Kalt. Sentant qu'un petit break est fait, les Autrichiens lèvent alors le pied et c'est logiquement que le Japon revient à la marque en fin de tiers-temps sur un but de Masaki Shirono.

Dans la troisième période, les Japonais luttent de toute leur force (on sait ce que l'honneur veut dire au pays du Soleil Levant) pour tenter de revenir dans la partie. À 59 minutes : faute autrichienne. Parlementation habituelle autour des arbitres, mais en vain bien sûr. Le coach japonais fait sortir son gardien afin de jouer à six contre quatre. Pressing japonais, interception des Autrichiens... Non ! Palet repris par le Japon qui n'arrive pas à égaliser et dont le nul n'aurait finalement peut-être pas servi à grand-chose...

Compte-rendu signé Christophe Boulven

 

Commentaires d'après-match

Martin Ulrich (défenseur de l'Autriche) : "Avec son but précoce, les Japonais ont détruit notre stratégie. Mais nous avons gardé notre calme et notre aplomb sur le banc. Nous nous sommes créés beaucoup d'occasions mais nous n'avons pas pu concrétiser la plupart d'entre elles. Il semble donc que nous ayons quelques problèmes. Maintenant nous allons au deuxième tour où nous n'avons rien à perdre."

Kiyoshi Fujita (entraîneur du Japon) : "Notre plan était de prendre rapidement la tête et nous y sommes parvenus. Nous avons essayé d'être patients pour conserver l'avantage. Mais nous avons finalement échoué. Nous sommes tristes d'avoir perdu. Nous étions sûrs de pouvoir battre l'Autriche. Nous les avons battus à Nagano et nous pensions que nous pourrions le refaire. Maintenant notre but est de ne pas finir derniers."

 

Japon - Autriche 0-2 (0-1, 0-1, 0-0)

Mercredi 2 mai 2001 à 16h00 à la Preussag Arena de Hanovre. 2188 spectateurs.

Arbitrage de Leonid Vaisfeld (RUS) assisté d'Alfred Hascher et Martin Reichert (ALL).

Pénalités : Japon 8' (4', 2', 2'), Autriche 8' (2', 2', 4').

Tirs : Japon 24 (7, 8, 9), Autriche 38 (17, 15, 6).

Évolution du score :

1-0 à 00'15" : Yule assisté de Nihei et Fujita

1-1 à 06'03" : Lanzinger assisté de Puschnik et Kromp

1-2 à 22'44" : Wheeldon assisté de Kalt et Brandner

1-3 à 25'51" : Searle assisté de Wheeldon et Kalt

2-3 à 39'44" : Shirono assisté de Yule et Nihei

 

Japon

Gardien : Shinichi Iwasaki.

Défenseurs : Yutaka Kawaguchi - Daniel Daïkawa ; Tatsuki Katayama - Kengo Ito ; Akihito Isojima - Makoto Kawachima ; Fumitaka Miyauchi - Hiroyuki Miura.

Attaquants : Chris Yule - Ryan Fujita - Taro Nihei ; Hiroyuki Murakami - Chin Yahata - Ryan Kuwabara ; Makoto Kawahira - Masaki Shirono - Yasunori Iwata ; Tomohiko Uchiyama - Hiroyuki Mirakami - Junji Sakata.

Autriche

Gardien : Reinhard Divis.

Défenseurs : Gerhard Unterluggauer - Herbert Hohenberger ; Martin Ulrich - Peter Kasper ; Tom Searle - Dominic Lavoie ; Patrick Pilloni - Oliver Setzinger

Attaquants : Christoph Brandner - Simon Wheeldon - Dieter Kalt ; Matthias Trattnig - Gerald Ressmann - Christian Perthaler ; Wolfgang Kromp - Andreas Puschnig - Günther Lanzinger ; Heimo Lindner - Mario Schaden - Philipp Lukas.

 

Retour aux championnats du monde 2001