Allemagne - Italie (4 mai 2001)

 

Championnats du monde 2001, deuxième tour, groupe F.

Il semble qu'une erreur informatique ait indiqué qu'un des virages de la patinoire était complet alors qu'il restait des places à vendre. Le résultat est que le match de l'Allemagne n'affiche pas complet comme il aurait dû, et qu'une partie de l'enceinte reste bizarrement vide. Les sept mille supporters allemands quand même donnent de la voix pour encourager leur équipe à poursuivre son fabuleux parcours, alors que l'Italie joue aujourd'hui sa dernière chance d'accéder aux quarts de finale. Sans surprise, les Italo-Canadiens font jouer leur physique, mais les Allemands ne profitent pas de leurs fautes. Ils se cassent les dents sur Mike Rosati, même durant une courte période à cinq contre trois. Vezio Sacratini a aussi sa chance en jeu de puissance en reprenant dans l'enclave une passe de derrière le but de Mario Chitarroni. Ce dernier joue pour l'Italie mais possède également un passeport allemand et aurait donc pu porter d'autres couleurs ce soir... Le choix de l'Italo-Canadien de jouer pour le pays de ses ancêtres est en quelque sorte déterminant puisqu'il ouvre le score en angle fermé en fin de première période.

À la reprise, le défenseur italien Armin Helfer doit quitter la glace après avoir semble-t-il été touché par une crosse adverse. Un peu plus tard, ceux qui sont normalement les deux meilleurs joueurs allemands, Marco Sturm et Mirko Lüdemann, sont envoyés en prison. Même réduits à trois, les Allemands se dégagent et se permettent même un contre mais, alors qu'ils sont encore à quatre contre cinq, ils sont de nouveau victimes de Chitarroni qui dévie un lancer de Sacratini. Sturm ne concrétise pas deux occasions allemandes et Abstreiter manque l'immanquable dans les dernières secondes. De quoi se poser des questions, car ça fait maintenant plus de cent vingt minutes que l'Allemagne n'a plus marqué.

Sturm rate encore le cadre sur un bon débordement côté droit, mais Thomas Daffner la libère enfin à la quarante-sixième minute. Mais une erreur défensive permet finalement à Lino De Toni d'intercepter le palet en zone neutre et de partir en solo battre Müller. La victoire assurée, les Italiens se font encore remarquer par un échange de douceurs entre Chitarroni et Sturm. Comme le pressentait Hans Zach, l'Allemagne, excellente en position d'outsider, ne sait pas gérer le statut de favori et n'est pas capable de faire le jeu.

Désignés meilleurs joueurs du match : Thomas Daffner pour l'Allemagne et Vezio Sacratini pour l'Italie.

 

Allemagne - Italie 1-3 (0-1, 0-1, 1-1)

Vendredi 4 mai 2001 à 20h00 à la Preussag Arena de Hanovre. 7821 spectateurs.

Arbitrage d'Alex Dell (USA) assisté de James Garofalo (USA) et Karol Popovic (SUI).

Pénalités : Allemagne 14' (2', 6', 6'), Italie 18' (8', 4', 6').

Tirs : Allemagne 33 (15, 11, 7), Italie 22 (10, 7, 5).

Évolution du score :

0-1 à 18'29" : Chitarroni assisté de Sacratini et Busillo

0-2 à 24'30" : Chitarroni assisté de Sacratini et Bartolone (sup. num.)

1-2 à 45'22" : Daffner assisté de Sturm et Müller

1-3 à 48'50" : L. De Toni

 

Allemagne

Gardien : Robert Müller.

Défenseurs : Mirko Lüdemann - Dennis Seidenberg ; Jörg Mayr - Heiko Smazal ; Jochen Molling - Andreas Renz ; Erich Goldmann.

Attaquants : Jürgen Rumrich - Marcel Goc - Jan Benda ; Marco Sturm - Leonard Soccio - Klaus Kathan ; Daniel Kreutzer - Tobias Abstreiter - Thomas Daffner ; Andreas Loth - Wayne Hynes - Thomas Greilinger.

Italie

Gardien : Mike Rosati.

Défenseurs : Mike De Angelis - Christopher Bartolone ; Leo Insam - Maurizio Mansi ; Michele Strazzabosco - Armin Helfer ; Lawrence Rucchin - Carlo Lorenzi.

Attaquants : Bruno Zarrillo - Scott Beattie - Anthony Iob ; Giuseppe Busillo - Vezio Sacratini - Mario Chitarroni ; Lino De Toni - Armando Chelodi - Roland Ramoser ; Dino Felicetti - Manuel De Toni - Stefano Margoni.

 

Retour aux championnats du monde 2001