Lettonie - Bélarus (4 mai 2001)

 

Championnats du monde 2001, poule de relégation.

Le vainqueur de ce match allait sans doute désigner la nation qui ne descendrait pas en division I puisque le Japon se retrouve protégé jusqu'à la saison 2006. Encore que les Nippons doivent toujours disputer une sorte de championnat d'Asie en compagnie de la Chine et de la Corée du sud. En octobre, ils iront à Harbin (Mandchourie, nord-est de la Chine) jouer leur qualification. Sachant qu'ils n'ont battu les Chinois que 5 à 3 à Sapporo : attention aux surprises ! Mais revenons ici à ce qui nous intéresse.

Lettons et Bélarusses (ou Biélorusses, on ne sait même pas trop) ont commencé la partie en s'observant comme des chiens de faïence. Résultat : aucun but après les vingt premières minutes de jeu. Nous passons donc directement au deuxième tiers-temps.

Les débats n'avaient pas repris depuis plus de vingt-six secondes que Harijs Vitolins trompait Leonid Fatikov. Les Bélarusses tentèrent alors d'égaliser et il fallu un grand Arturs Irbe pour retarder l'échéance. Lui qui était quand même un peu passé à côté lors du match contre l'Ukraine. À la demi-heure de jeu, Fatikov relança un palet de derrière son but pour éviter qu'il fasse le tour le long de la balustrade (le puck, pas le gardien, suivez un peu...). C'est alors que le centre Sergejs Zoltoks interceptait à la ligne bleue et lançait dans le filet désert : 2-0 ! Le genre de but qui, quand on se le prend, fait baisser la tête et regarder la glace... Les Lettons alors déchaînés eurent plusieurs occasions d'enfoncer le clou, mais ils eurent moins de réussite que jusqu'à présent.

Sachant qu'une défaite les condamnait automatiquement, les Bélarusses firent le forcing à l'entame de l'ultime période. Suite à un accrocher de Viktors Ignatjevs, la formation en blanc et rouge eut une supériorité numérique. C'est alors Alekseï Kalyuzhny qui réduisit le score. Les Lettons eurent aussi l'opportunité de tuer le match lorsque Vyaceslavs Fanduls partit en breakaway, mais Leonid Fatikov lui dit non à l'arrivée.

Ce n'est qu'à quatre minutes de la fin que les Bélarusses purent enfin égaliser alors qu'ils étaient en infériorité numérique. Réalisation de Sergei Stas (l'agent Stas ? ;-)). La Lettonie avait bel et bien perdu un point, et tout allait sans doute se jouer dès lors au goal-average entre les deux équipes.

Compte-rendu signé Christophe Boulven

 

Lettonie - Belarus 2-2 (0-0, 2-0, 0-2)

Vendredi 4 mai 2001 à 15h15, à Nuremberg. 1573 spectateurs.

Arbitrage de Dave Wright (CAN) assisté de Rudolf Lauff (SVK) et Roman Pouzar (TCH).

Pénalités : Lettonie 6' (2', 2', 2'), Belarus 8' (4', 0', 4').

Tirs : Lettonie 27 (9, 13, 5), Belarus 30 (8, 5, 17).

Évolution du score :

1-0 à 20'36" : Vitolins assisté de Cipruss et Tambijevs

2-0 à 30'09" : Zoltoks assisté d'Astašenko et Pantelejevs

2-1 à 44'29" : Kalyuzhny assisté de Saleï (sup. num.)

2-2 à 56'11" : Stas assisté d'Andrievsky et Pankov (inf. num.)

 

Lettonie

Gardien : Arturs Irbe.

Défenseurs : Karlis Skrastinš - Normunds Sejejs ; Sandis Ozolinš - Arturs Kupaks ; Viktors Ignatjevs - Vitalij Sorokins ; Kaspars Astašenko - Atvars Tribuncovs.

Attaquants : Leonids Tambijevs - Harijs Vitolins - Aigars Cipruss ; Aleksandrs Macievskis - Sergejs Zholtoks - Grigoris Pantaljevs ; Aleksandrs Kercs - Vjacheslavs Fanduls - Aleksandrs Belavskis ; Artis Abols - Aleksandrs Semjonovs - Juris Opulskis.

Bélarus

Gardien : Leonid Fatikov.

Défenseurs : Vladimir Kopat - Oleg Romanov ; Oleg Khmyl - Ruslan Saleï ; Aleksandr Zhurik - Sergei Erkovich ; Oleg Mikulchik - Sergei Stas.

Attaquants : Aleksandr Andrievski - Vassili Pankov - Andrei Skabelka ; Dmitri Starostenko - Aleksei Kalyuzhny - Andrei Kovalev ; Oleg Antonenko - Aleksandr Galchenyuk - Dmitri Pankov ; Vitali Valui - Konstantin Koltsov.

 

Retour aux championnats du monde 2001