Bélarus - Norvège (5 mai 2001)

 

Championnats du monde 2001, poule de relégation.

Il y a moins de trois mois, à Lillehammer, la Norvège se prenait un cinglant 7-3 lors des qualifications olympiques. Comment allait-elle réagir pour ce match ô combien important pour elle ?

Les deux formations ont commencé le match calmement. Le Bélarus fut peut-être un petit peu plus actif mais c'est la Norvège qui eut les deux premières opportunités d'ouvrir la marque. C'est finalement Alekseï Kalyuzhny qui trompait Vidar Wold : la troisième pénalité contre les Norvégiens fut la bonne. Cependant les Scandinaves, qui avaient déjà le dos au mur, répondirent dans la foulée par Tommy Marthinsen. Les gardiens se chargèrent ensuite de tenir les attaquants en respect jusqu'à la fin du tiers.

C'est sur une petite surprise que commença la deuxième période. Le coach bélarusse changea son gardien, Andreï Mezin, pour le remplacer par Leonid Fatikov. Sans doute quelques douleurs persistantes au niveau des articulations des jambes, qui sont très sollicitées chez les gardiens de hockey. La Norvège eut du mal à rentrer à nouveau dans la partie. Ainsi, Dimitri Pankov se retrouvait seul devant Wold et ne laissait absolument pas passer l'occasion suite au rebond du lancer d'Aleksandr Galchenyuk. S'ensuivit une domination écrasante de l'ex-république soviétique : 17 tirs cadrés à 2 ! Si Vidar Wold n'avait pas fait un grand match, je vous laisse imaginer l'ampleur qu'aurait pu connaître le score...

Alors que la Norvège revenait plus combattante pour la troisième période, le Bélarus massacra huit minutes d'efforts par un but en contre de Dmitri Starostenko. Dur. Malgré tout, la Norvège réussit à en mettre un second au fond entre deux pénalités bélarusses. Eh oui, ils n'eurent même pas besoin d'être en supériorité pour marquer. Johny Nilsen venait buter sur Fatikov mais Geir Svendsberget levait le rebond pour faire trembler le cordage, comme on dit au Québec : 2-3.

Le momentum fut alors pour la Norvège. Lancer de Mats Trygg sur la barre ! Reprise acrobatique du capitaine Trond Magnussen : dans la mitaine de Léonid Fatikov. "What a fuckin' glove save !" aurait alors pu lâcher un commentateur nord-américain pris par l'action. Mais ce fut la dernière grosse action pour les Norvégiens.

Un point sur quatre possibles... Les Norvégiens étaient déjà descendus en 1997. Ils étaient remontés en tant qu'organisateurs l'année suivante. Maintenant, il va falloir cravacher pour retrouver une place parmi les meilleures nations de la planète.

Compte-rendu signé Christophe Boulven

 

Commentaire d'après-match

Geuir Svendsberget (attaquant de la Norvège) : "On espérait gagner afin de rester parmi l'élite. Je ne vois pas comment le Bélarus pourrait perdre face au Japon... Je ne sais pas quel est le vrai problème. Nous avons une équipe jeune mais certains ne doivent pas être au top, comme ils devraient l'être pour un tel championnat. Ou alors, c'est la fatigue. En tout cas, nous sommes très déçus."

 

Bélarus - Norvège 3-2 (1-1, 1-0, 1-1)

Samedi 5 mai 2001 à 16h00 à Nuremberg. 5690 spectateurs.

Arbitrage de Vladimir Sindler (TCH) assisté de Rudolf Lauff (SVK) et Derek Nansen (USA).

Pénalités : Bélarus 35' (2', 4', 4'+5'+20'), Norvège 10' (6', 4', 0')

Tirs : Bélarus 44 (21, 17, 6), Norvège 28 (11, 2, 15)

Évolution du score :

1-0 à 11'50" : Kalyuzhny assisté de Kovalev et Starostenko (sup. num.)

1-1 à 12'14" : Martinsen assisté de Magnussen et Vikingstad

2-1 à 22'46" : Pankov assisté de Galchenyuk et Antonenko

3-1 à 48'18" : Starostenko assisté de Khmyl

3-2 à 52'04" : Svendsberget assisté de Nilsen

 

Bélarus

Gardiens : Andreï Mezin puis Leonid Fatikov à 20'00".

Défenseurs : Vladimir Kopat - Oleg Romanov ; Oleg Khmyl - Ruslan Saleï ; Aleksandr Zhurik - Sergei Erkovich ; Oleg Mikulchik - Sergei Stas.

Attaquants : Aleksandr Andrievski - Vassili Pankov - Andrei Skabelka ; Dmitri Starostenko - Aleksei Kalyuzhny - Andrei Kovalev ; Oleg Antonenko - Aleksandr Galtchenyuk - Dmitri Pankov ; Vitali Valui - Konstantin Koltsov.

Norvège

Gardien : Vidar Wold (sorti à 57'44").

Défenseurs : Martin Knold - Svein Enok Norstebo ; Martin Sellgren - Mats Trygg ; Johnny Nilsen - Bard Sorlie ; Tommy Martinsen - Ketil Wold.

Attaquants : Trond Magnussen - Tore Vikingstad - Marius Trygg ; Mads Hansen - Morten Ask - Kjell Richard Nygård ; Stig Vesterheim - Jan Morten Dahl - Geir Svendsberget ; Morten Fjeld - Pål Johnsen - Anders Fredriksen.

 

Retour aux championnats du monde 2001