Lettonie - Japon (5 mai 2001)

 

Championnats du monde 2001, poule de relégation.

Encouragé par le nul quasi-historique d'hier, les Japonais ont tenu presque une demi-heure avant de céder devant la domination lettone.

Ce sont les Lettons qui ouvrirent la marque après sept minutes par Leonids Tambijevs. Les Japonais allaient répondre du tac au tac. Quinze secondes plus tard : égalisation de Shin Yahata entre les jambières d'Arturs Irbe ! Les Baltes, légèrement refroidis par une réponse aussi rapide, n'osèrent alors plus trop se découvrir durant le premier tiers-temps.

Ce sont les Japonais qui eurent d'abord la possibilité de faire évoluer le tableau d'affichage dans le deuxième tiers. Mais ce sont les Lettons qui repassèrent devant. Sergejs Zoltoks mettait le 2 à 1, suivi du 3-1 soixante-deux secondes plus tard (Aleksandrs Semjonovs). Il fallut un surnombre letton pour que le Japon recolle au score : Makoto Kawahira reprenait un rebond. C'était sans compter sur le réalisme des Baltes. Ils leur rendaient la pareille par rapport au premier tiers-temps. Deuxième but de Semjonovs dix-sept secondes après l'engagement ! On arrêtera ici le score pour cette deuxième période.

Durant le troisième tiers, on aurait dit qu'il n'y avait plus que des chandails grenats sur la glace : 26 tirs cadrés à 3 pour quatre buts à zéro... Zoltoks mettait, lui aussi, son deuxième but de la soirée. Les Japonais n'aimant pas se faire ridiculiser, comme tout hockeyeur qui se respecte, accrochèrent alors l'équipe adverse car la vitesse d'exécution devint presque folle. Une pénalité pour dureté amenait le 5-2, signé Karlis Skrastins. Ne comptant pas en rester là, Zoltoks mit son hat-trick à six minutes de la fin. Le pauvre gardien Shinichi Iwasaki commençait à frapper la glace de sa crosse. Skrastins clôturait enfin le score devant un Japon qui devait décidément encore beaucoup apprendre avant de se hisser au même niveau de jeu que ses partenaires de l'élite mondiale. La Lettonie, elle, avait quasiment sauvé sa tête.

Compte-rendu signé Christophe Boulven

 

Lettonie - Japon 8-2 (1-1, 3-1, 4-0)

Samedi 5 mai 2001 à 20h00 à l'Arena Nürnberg. 4223 spectateurs.

Arbitrage de Thomas Andersson (SUE) assisté de Marco Coenen (HOL) et Roman Pouzar (TCH).

Pénalités : Lettonie 10' (2', 4', 4'), Japon 12' (2', 2', 8').

Tirs : Lettonie 53 (16, 11, 26), Japon 22 (8, 11, 3).

Évolution du score :

1-0 à 07'17" : Tambijevs assisté de Vitolinš

1-1 à 07'32" : Yahata

2-1 à 21'41" : Zoltoks assisté d'Ozolinš

3-1 à 22'43" : Semjonovs assisté d'Abols

3-2 à 29'44" : Kawahira assisté d'Isojima et Fujita (sup. num.)

4-2 à 30'01" : Semjonovs assisté d'Abols et Opulskis

5-2 à 41'38" : Zoltoks assisté d'Astašenko et Pantelejevs

6-2 à 50'28" : Skrastinš assisté d'Ozolinš (sup. num.)

7-2 à 54'02" : Zoltoks assisté d'Ozolinš

8-2 à 59'26" : Skrastinš assisté de Cipruss et Tambijevs

 

Lettonie

Gardien : Arturs Irbe.

Défenseurs : Karlis Skrastinš - Normunds Sejejs ; Sandis Ozolinš - Arturs Kupaks ; Viktors Ignatjevs - Vitalij Sorokins ; Kaspars Astašenko - Atvars Tribuncovs.

Attaquants : Leonids Tambijevs - Harijs Vitolinš - Aigars Cipruss ; Aleksandrs Macijevskis - Sergejs Zoltoks - Grigorijs Pantelejevs ; Aleksandrs Kercs - Vjaceslavs Fanduls - Aleksandrs Belavskis ; Artis Abols - Aleksandrs Semjonovs - Juris Opulskis.

Japon

Gardien : Shinichi Iwasaki.

Défenseurs : Yutaka Kawaguchi - Daniel Daïkawa ; Tatsuki Katayama - Kengo Ito ; Akihito Isojima - Makoto Kawachima ; Fumitaka Miyauchi - Hiroyuki Miura.

Attaquants : Chris Yule - Ryan Fujita - Taro Nihei ; Hiroyuki Murakami - Shin Yahata - Ryan Kuwabara ; Makoto Kawahira - Masaki Shirono - Yasunori Iwata ; Tomohiko Uchiyama - Hiroyuki Mirakami - Junji Sakata.

 

Retour aux championnats du monde 2001