République Tchèque - Russie (5 mai 2001)

 

Championnats du monde 2001, deuxième tour, groupe F.

Dès le début de la partie, les Tchèques ont passé le message à leurs traditionnels rivaux. Après une minute et vingt-deux secondes, David Moravec venait heurter violemment le gardien russe, Maxim Sokolov. Il fallut même faire ressortir la surfaceuse car du sang s'était répandu sur la glace ! Drôle d'entame de match tout de même... Le gardien céda alors sa place à Mikhaïl Shtalenkov. Notons que l'attaquant tchèque ne fut même pas sanctionné. Le head appela alors les deux capitaines pour modérer l'ardeur des joueurs. Il y allait avoir de nombreuses expulsions si le "jeu" continuait ainsi. Autant dire que la première période resta sur le score de départ malgré quelques actions offensives bien senties.

Martin Rucinsky ouvrit finalement la marque après vingt-quatre minutes. Il trompa de près Shtalenkov après une passe donnée en pleine vitesse par Robert Reichel. Comme un malheur n'arrive jamais seul, Moravec battait le gardien russe dans la minute qui suivait sur un tir ras-de-glace. C'était sans compter sur la combativité des ex-Soviétiques qui, sur une supériorité numérique, ramenaient le score à 1-2 par un but d'Andreï Razin. Et comme un malheur n'arrive jamais seul (quoi, je me répète ?), Razin servait Aleksandr Golts pour l'égalisation à. Très belle réaction des Russes ici. Ce qui fit remonter la pression du début de partie. Si bien que les gants tombèrent, et l'on vit trois jeunes gens plein de fougue s'en prendre pour deux minutes à trente secondes de la pause ; à savoir : Dvorak côté tchèque, Korolyuk et Orekhovsky côté russe. Pause.

La Russie prenait enfin l'avantage à la reprise grâce à Yuri Kuznetsov. Pratiquement sur l'engagement, les tchèques parvenaient à égaliser sur un but de Radek Dvorak. Il paraîtrait qu'un malheur n'arrive jamais seul. C'est pourquoi Jiri Dopita marquait à nouveau. Trois réalisations en moins de cinq minutes, la patinoire d'Hanovre était aux anges.

Les Russes tentèrent alors bien d'égaliser mais les Tchèques sont assez contrariants depuis quelques saisons... Leurs espoirs s'envolèrent quand Andreï Razin se prenait 2'+2' alors que le coach russe voulait faire sortir Shtalenkov pour avoir le fameux joueur de plus... Game over.

Compte-rendu signé Christophe Boulven

 

République Tchèque - Russie 4-3 (0-0, 2-2, 2-1)

Samedi 5 mai 2001 à 16h00 à la Preussag Arena de Hanovre. 8263 spectateurs.

Arbitrage de Rami Savolainen (FIN) assisté de Riku Peltonen et Antti Hämäläinen (FIN).

Pénalités : République Tchèque 14' (6', 4', 4'), Russie 12' (2', 6', 4').

Tirs : République Tchèque 28 (10, 12, 6), Russie 29 (15, 8, 6).

Évolution du score :

1-0 à 24'08" : Rucinsky assisté de Reichel et Dvorak

2-0 à 25'11" : Moravec assisté de Kubina et Spacek

2-1 à 27'36" : Razin assisté de Tverdovsky et Gusmanov (sup. num.)

2-2 à 30'28" : Golts assisté de Razin (inf. num.)

2-3 à 42'26" : Kuznetsov

3-3 à 43'07" : Dvorak assisté de Reichel et Rucinsky

4-3 à 44'02" : Dopita

 

République Tchèque

Gardien : Milan Hnilicka.

Défenseurs : Jaroslav Špacek - Pavel Kubina ; Radek Martínek - Karel Pilar ; František Kaberle - Filip Kuba ; Jaroslav Hlinka - Martin Richter.

Attaquants : Martin Rucinský - Robert Reichel - Radek Dvorák ; Jan Tomajko - Jirí Dopita - David Výborný ; Martin Procházka - Pavel Patera - David Moravec ; TomᚠVlasák - Petr Cajánek - Viktor Ujcík.

Russie

Gardiens : Maksim Sokolov puis Mikhaïl Shtalenkov à 01'22".

Défenseurs : Oleg Orekhovsky - Sergei Petrochinin ; Dmitri Krasotkin - Oleg Tverdovsky ; Aleksandr Zhdan - Vitali Vishnevsky ; Andrei Evstafiev - Sergei Zhukov.

Attaquants : Ravil Gusmanov - Andreï Razin - Aleksandr Golts ; Valeri Karpov - Aleksei Yashin - Yuri Kuznetsov ; Aleksandr Kharitonov - Aleksandr Prokopiev - Aleksandr Kuvaldin ; Anton But - Pavel Datsyuk - Aleksandr Korolyuk.

 

Retour aux championnats du monde 2001