Suisse - Italie (7 mai 2001)

 

Championnats du monde 2001, deuxième tour, groupe F.

Les dix premières minutes de cette partie furent assez physiques, puisque sept pénalités ont été sifflées (quatre à trois en défaveur des Italiens). C'est justement lors de la septième (deux minutes pour dureté à Flavien Conne) que les Transalpins ont ouvert la marque. Sur une passe de Bruno Zarillo, c'est Mike De Angelis qui trompait la vigilance de Martin Gerber.

Alors que les Suisses étaient encore en infériorité quelques minutes plus tard, ils eurent le réalisme d'égaliser. Un tir ras-de-glace de Jean-Jacques Aeschlimann qui fila entre la jambière gauche de Mike Rosati et son poteau : 1-1. Et le capitaine suisse remettait ça alors qu'il ne restait que onze secondes avant le repos. Les Helvètes remportaient ainsi le premier tiers-temps.

La deuxième période ne pouvait mieux commencer puisque Martin Plüss donnait un écart de deux buts à sa sélection nationale. Les Italiens n'avaient pas l'air d'être dans leur assiette (le 0-11 de la veille ?). Pour preuve, cette passe abandon d'Armando Chelodi à un coéquipier fantôme alors qu'il se présentait seul au but... Profitant du complet flottement italien (23 tirs cadrés à 6 en vingt minutes !), Gian-Marco Crameri enfonçait le quatrième but lorsqu'il lança masqué par le dernier défenseur de la Squadra. Et les Italiens continuaient d'accrocher...

Revenu depuis quarante-quatre secondes sur la glace, à l'entame du dernier tiers, Marcel Jenni en ajoutait un cinquième. Un énième coupe de crosse de Vezio Sacratini valait une nouvelle supériorité numérique au team suisse. Résultat : six buts à un grâce à Alain Demuth à cinq minutes de la fin. Cela commençait à faire lourd mais ce n'était pas de l'avis des Helvètes qui devaient marquer encore deux fois par le même homme : Michel Riesen. Devant une telle humiliation, les nerfs italiens craquèrent complètement. À 58'19" : bagarre quasi-générale et deux expulsés à un en défaveur des Transalpins (Iob et Chitarroni contre Bezina). Mario Chitarroni fit saigner Bezina et il frappa même volontairement le juge de ligne venu les séparer ! Alors que cela semblait se calmer, Tony Iob vint frapper de toutes ses forces Jean-Jacques Aeschlimann derrière la tête ! Le capitaine suisse s'effondrait sans connaissance la face la première sur la glace...

Ayant laissé passer leur ultime chance de se qualifier pour les quarts de finale (Pensaient-ils pouvoir reprendre le bon rythme après leur trou face aux Tchèques ? En tout cas, s'ils pensaient se réserver pour ce match décisif, ils ont fait un mauvais calcul). Les Italiens n'ont vraiment pas fait honneur à leurs couleurs, alors que les Suisses ont sauvé le leur, traînant toujours le boulet de leur défaite initiale contre l'Allemagne.

Compte-rendu signé Christophe Boulven

 

Suisse - Italie 8-1 (2-1, 2-0, 4-0)

Lundi 7 mai 2001 à 16h00 à la Preussag Arena de Hanovre. 1835 spectateurs.

Arbitrage d'Alex Dell (USA) assisté de James Garofalo (USA) et Kurt Neuwirth (AUT).

Pénalités : Suisse 41' (8', 4', 4'+5'+20'), Italie 76' (8', 8', 10'+5'+20'+5'+20').

Tirs : Suisse 51 (11, 23, 17), Italie 20 (7, 6, 7).

Évolution du score :

0-1 à 12'31" : De Angelis assisté de Zarrillo (sup. num.)

1-1 à 15'55" : Aeschlimann (inf. num.)

2-1 à 19'49" : Aeschlimann assisté de Ziegler et Jeannin

3-1 à 23'36" : Plüss assisté de Reichert

4-1 à 30'42" : Crameri assisté de Seger

5-1 à 50'44" : Jenni assisté de Riesen et Seger

6-1 à 54'49" : Demuth assisté de Della Rossa et Sutter (sup. num.)

7-1 à 55'05" : Riesen assisté de Jenni

8-1 à 57'55" : Riesen assisté de Steinegger

 

Suisse

Gardien : Martin Gerber.

Défenseurs : Mathias Seger - Martin Steinegger ; Olivier Keller - Julien Vauclair ; Mark Streit - Goran Bezina ; Patrick Sutter - Edgar Salis.

Attaquants : Marcel Jenni - Gian-Marco Crameri - Michel Riesen ; Marc Reichert - Martin Plüss - Flavien Conne ; Alain Demuth - Jean-Jacques Aeschlimann - Thomas Ziegler ; Patrick Della Rossa - Michel Zeiter - Sandy Jeannin.

Italie

Gardien : Mike Rosati.

Défenseurs : Mike De Angelis - Christopher Bartolone ; Leo Insam - Maurizio Mansi ; Michele Strazzabosco - Armin Helfer ; Lawrence Rucchin - Carlo Lorenzi.

Attaquants : Bruno Zarrillo - Scott Beattie - Anthony Iob ; Giuseppe Busillo - Vezio Sacratini - Mario Chitarroni ; Lino De Toni - Armando Chelodi - Roland Ramoser ; Dino Felicetti - Manuel De Toni - Stefano Margoni.

 

Retour aux championnats du monde 2001