Slovaquie - États-Unis (8 mai 2001)

 

Championnats du monde 2001, deuxième tour, groupe F.

Les États-Unis ouvrent rapidement le score lorsque Darby Hendrickson reprend une passe au centre de Jeff Halpern alors que Zdeno Chara est en prison. C'est encore Hendrickson, l'un des Américains les plus saignants dans la conquête du palet aujourd'hui, qui prend son propre rebond en fin de tiers, repoussé par la jambière de Lašak. Désireux de se rattraper de leur faux-pas autrichien, les Américains montrent un visage sérieux et appliqué et contrôlent la partie comme contre la Finlande.

En deuxième période, Hossa reprend une passe de Lintner et Gaborik vient prendre le rebond du revers, mais Robert Esche veille. La Slovaquie laisse passer une nouvelle pénalité de Chara (que les Américains qui lui rendent vingt centimètres et trente kilos n'hésitent cependant pas à intimider sans cesse), puis reprend l'initiative, une tentative de Bartos succédant à une belle contre-attaque de Petrovický dont le tir passe de peu au-dessus de la lucarne.

Finalement, l'égalisation intervient quand on s'y attend le moins, sur un tir peu dangereux de Marian Hossa en début de troisième période. Hossa, qui fait sa rentrée après avoir manqué le match précédent à cause d'une blessure au genou, place même un contre dans la minute suivante. Les Slovaques ont une dernière chance de reprendre l'avantage lorsque Somik croise à la bleue pour Hlinka, dont le lancer est dévié par le gant de Robert Esche, encore très bon ce soir, qui arrêtera au total 46 tirs. Mais les Américains sont plus agressifs sur le palet, plus présents dans l'enclave aussi, ce qui permet à Tanabe d'inscrire le deuxième but, et à Campbell, qui se démène devant le gardien, de creuser l'écart, malgré les derniers efforts de Hossa, le plus combatif des Slovaques.

Les vice-champions du monde se sont en effet contentés du service minimum depuis le début du tournoi. Ils ont battu les équipes qui leur étaient inférieures, mais n'ont pas fait plier les meilleurs. Seule une métamorphose radicale en quarts de finale peut leur permettre maintenant de se montrer dignes de leur place de finaliste de l'an dernier et de faire en sorte qu'elle ne reste pas une performance isolée. C'est exactement l'inverse qui s'est produit pour les Américains : décevants face aux équipes plus faibles, ils ont en revanche accroché ou battu tous les ténors qu'ils ont rencontrés. S'ils n'ont pas lésiné sur les provocations, ils ont dans l'ensemble gardé une bonne discipline. Concédant peu de pénalités, ils ont parfaitement géré leurs infériorités et n'ont d'ailleurs pas encaissé le moindre but dans cet exercice, ce qui est remarquable. Ils font la même bonne impression que leurs prédécesseurs, même s'ils semblent moins constants. Reste à savoir s'ils sauront franchir le pas face aux exigences supérieures d'un quart de finale, ce qui leur a manqué l'an passé contre la... Slovaquie.

Désignés meilleurs joueurs du match : Marian Hossa pour la Slovaquie et Bret Hedican pour les États-Unis.

Compte-rendu signé Marc Branchu

 

Commentaires d'après-match :

Ján Filc (entraîneur de la Slovaquie) : "C'est dur pour moi d'analyser ça, mais j'ai eu l'impression que nous étions l'équipe la plus active. Mais ils ont été meilleurs devant les deux cages et ont joué avec un peu plus de cśur que nous."

Marian Hossa (élu joueur slovaque du match) : "Je pense que nous avons bien joué pendant soixante minutes, mais nous n'avons pas aidé notre gardien dans notre zone, et c'est ce qui a décidé le match en leur faveur."

Robert Esche (gardien des États-Unis) : "C'est quelque chose dont nous avons parlé dans les vestiaires. Battre l'équipe qui nous a sortis l'an passé, les battre 3-1, c'est satisfaisant, mais nous ne les avons pas joués lorsque ça compte. Ils sont toujours dans la course."

 

Slovaquie - États-Unis 1-3 (0-1, 0-0, 1-2)

Mardi 8 mai 2001 à 16h00 à la Kölnarena, Cologne. 2918 spectateurs.

Arbitrage de Dave Wright (CAN) assisté de Petr Blumel (TCH) et Alfred Hascher (ALL).

Pénalités : Slovaquie 12' (4', 4', 4'), États-Unis 10' (2', 4', 4').

Tirs : Slovaquie 47 (16, 12, 19), États-Unis 21 (9, 6, 6).

Évolution du score :

0-1 à 04'26" : Hendrickson assisté de Halpern (sup. num.)

1-1 à 41'39" : Gaborík assisté de Hossa et Bartos

1-2 à 52'09" : Tanabe assisté de Connolly et Darby

1-3 à 56'32" : Campbell assisté de Plante

 

Slovaquie

Gardien : Jan Lašak.

Défenseurs : Martin Štrbák - Lubomír Sekeráš ; Richard Pavlikovský - Zdeno Chára ; Ivan Droppa - Richard Lintner ; Branislav Mezei.

Attaquants : Robert Petrovický - Peter Pucher - Vladimír Országh ; Zdeno Cíger - Ladislav Nagy - Richard Zedník ; Marián Gáborík - Peter Bartos - Marián Hossa ; Radovan Somik - Miroslav Hlinka - Ján Pardavý.

États-Unis

Gardien : Robert Esche.

Défenseurs : Phil Housley - Hal Gill ; Mark Eaton - Deron Quint ; Eric Weinrich - Bret Hedican ; David Tanabe.

Attaquants : Jim Campbell - Derek Plante - Landon Wilson ; Doug Brown - Darby Hendrickson - Jeff Halpern ; Craig Darby - David Legwand - Tim Connolly ; Brian Gionta - Mike Knuble - Ryan Kraft.

 

Retour aux Championnats du monde 2001