Allemagne - Finlande (10 mai 2001)

 

Quart de finale des championnats du monde 2001.

Hans Zach apaise en partie les supporters des Eisbären Berlin, mécontents que Nico Pyka (qui a selon lui trop peu joué après sa blessure de l'hiver) et Sven Felski (avec qui il s'entend assez mal) n'aient pas été retenus dans l'équipe initiale. Il profite en des changements permis avant les quarts de finale pour remplacer le jeune Greilinger par Felski mais aussi pour rappeler le jeune Munichois Christoph Schubert.

Malheureusement pour l'Allemagne, les Finlandais ne se présentent pas sur la glace aussi peu imaginatifs que contre les États-Unis, et sont d'entrée dans le bain des quarts de finale. Cependant, les Allemands résistent et placent même quelques contre-attaques, mais la première pénalité de Daffner leur est fatale. De la bleue, Nummelin obtient sa dixième assist du tournoi en trouvant Sami Kapanen au coin opposé du but, qui a la cage ouverte. L'excellent jeu de puissance finlandais a encore frappé. Les Allemands réagissent : Soccio réussit une déviation hors cadre alors qu'il était placé pour l'égalisation, puis Marco Sturm, toujours le véritable leader de son équipe, part encore vers le but finlandais, bénéficie d'un contre favorable lorsque Salo tente de lui enlever le palet, mais Nurminen étend bien la jambe sur son tir. Renz se couche parfaitement devant Pärssinen pour faire avorter un 2 contre 1 finlandais. Les Allemands ne gardent ainsi qu'un but de retard, et mettent même encore la pression pour égaliser en fin de tiers.

Ce sont d'ailleurs eux qui dominent sur leur lancée le début de la deuxième période. Puis le match s'emballe et on va d'une cage à l'autre sans avoir le temps de souffler. Les Allemands essaient de calmer le jeu. Thomas Daffner, bien pris par la défense, ne peut pas tirer comme il le souhaite sur une passe de Sturm. C'était là leur dernière chance. Alors qu'une pénalité différée est en cours pour une crosse haute de Hynes, Antti Laaksonen décale Tony Virta à gauche des cages pour le deuxième but. Trop pressés de revenir, les Allemands font un pressing haut et sont piégés par Nummelin, qui trouve une nouvelle longue passe pour Hentunen, qui va battre Künast du revers. Le match est plié. Hans Zach tente même un coup de poker dans la dernière minute du deuxième tiers-temps (Kallio en prison) en sortant Künast pour passer à six contre quatre, mais la cage de Nurminen reste inviolée.

Les Finlandais prennent la mesure de leurs adversaires et Künast doit faire face à un tir à bout portant de Ruutu en début de troisième tiers. Mais Loth s'échappe en infériorité et est accroché par derrière par Timonen. Zach réclame avec force gestes et cris un tir de pénalité, mais l'arbitre ne siffle que deux minutes contre le Finlandais. Ensuite, Kreutzer la joue trop facile en faisant tranquillement une petite passe par derrière lui à Mayr. Mais il a négligé Sami Kapanen qui surgit mais perd son duel avec Künast. Le quatrième but est refusé à Pärssinen car Hentunen étendu sur la glace empêchait le retour du gardien vers son territoire, mais il arrive par un puissant lancer de la bleue de Sami Salo. Mais les Allemands tiennent à quitter le tournoi qu'ils organisent avec les honneurs : Lüdemann franchit la bleue entre deux défenseurs, en élimine un troisième, mais enlève trop son tir. La réduction du score vient donc de Loth, qui cherche une passe pour Abstreiter mais voit Nummelin dévier le palet dans ses propres filets. Plus prudents qu'à l'accoutumée, légèrement nerveux au début, les Finlandais ont surtout cherché à empêcher l'euphorie allemande. Ils ont subi la pression adverse et ont attendu leur heure, faisant la différence par leurs fondamentaux, le bon jeu en triangle et les unités spéciales. Quant aux Allemands, ils méritent bien l'ovation que leur rend la Kölnarena.

Désignés meilleurs joueurs du match : Marco Sturm pour l'Allemagne et Tony Virta pour la Finlande.

Compte-rendu signé Marc Branchu

 

Allemagne - Finlande 2-0 (1-0, 1-0, 0-0)

Jeudi 10 mai 2001 à 16h00 à la Kölnarena, Cologne. 18514 spectateurs.

Arbitrage de Vladimir Sindler (TCH) assisté de Petr Blumel (TCH) et Rudolf Lauff (SVK).

Pénalités : Allemagne 10' (4', 2', 4'), Finlande 8' (4', 2', 2').

Tirs : Allemagne 31 (14, 11, 5), Finlande 44 (6, 11, 15).

Évolution du score :

0-1 à 08'25" : S. Kapanen assisté de Nummelin et Salo (sup. num.)

0-2 à 30'45" : Virta assisté de Laaksonen et Timonen

0-3 à 32'02" : Hentunen assisté de Pärssinen et Nummelin

0-4 à 51'29" : Salo assisté d'Ylönen

1-4 à 57'36" : Loth assisté d'Abstreiter et Kathan

 

Allemagne

Gardien : Christian Künast.

Défenseurs : Dennis Seidenberg - Christoph Schubert ; Mirko Lüdemann - Jörg Mayr ; Jochen Molling - Heiko Smazal ; Andreas Renz - Erich Goldmann.

Attaquants : Jan Benda - Leonard Soccio - Jürgen Rumrich ; Thomas Daffner - Marco Sturm - Daniel Kreutzer ; Andreas Loth - Klaus Kathan - Tobias Abstreiter ; Marcel Goc - Wayne Hynes - Sven Felski.

Finlande

Gardien : Pasi Nurminen.

Défenseurs : Ossi Väänänen - Sami Salo ; Marko Kiprusoff - Kimmo Timonen ; Antti-Jussi Niemi - Petteri Nummelin ; Janne Grönvall.

Attaquants : Juha Lind - Juha Ylönen - Sami Kapanen ; Jarkko Ruutu - Raimo Helminen - Tomi Kallio ; Timo Pärssinen - Niko Kapanen - Jukka Hentunen ; Antti Laaksonen - Toni Sihvonen - Tony Virta ; Kimmo Rintanen.

 

Retour aux championnats du monde 2001